Work in duet Feat. Alessio

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 6 Avr - 23:01
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.La journée d’aujourd’hui aurait pu s’annoncer belle si seulement je n’allais pas travailler. La météo avait annoncé du beau temps et de belles températures pour se début du mois d’Avril mais malheureusement, je ne pourrais pas en profiter. Je devais me rendre au bureau, dans les locaux du célèbre quai des Orfèvres, parce que je ne pouvais pas faire autrement. J’étais lieutenant de police et je ne pouvais pas me faire porter pâle même si ce n’était pas l’envie qui me manquait. En tant que membre de l’anti terrorisme depuis plus d’un an et demi, j’avais appris que c’était mal venu. Et puis, cela ne me ressemblait pas. Mes collègues avaient beau croire que je puisse être pistonnée, je venais quand même travailler quand ce n’était pas mon jour de repos. C’était certainement le plus difficile dans mon métier, devoir supporter les ragots des hommes de l’unité qui pensaient qu’une femme ne pouvait atteindre l’équipe en ayant eu une promotion canapé. Macho… Ce n’était heureusement pas monnaie courante et puis, je me fichais bien de ce que les hommes pouvaient penser. Je savais que je ne devais ma place qu’à moi-même et j’étais d’ailleurs très douée pour ce dernier. Je sortis de mon lit rapidement après la sonnerie de mon réveil. Une fois prête, j’attrapais une barre de céréales pour la manger dans les transports. Paris était peut-être une belle ville mais aller sur son lit de travail en voiture révélait du suicide si on voulait arriver à l’heure. Les embouteillages étaient monnaie courante, surtout vers huit heures. Je pris donc le métro entre mon petit appartement du 13e arrondissement pour me rendre sur l’île de la cité.

Une fois sur mon lieu de travail, je saluais les quelques collègues que je pouvais croiser avant de me rendre dans les locaux de mon service. J’étais souvent la première arrivée mais pas ce matin. Après être passée par les vestiaires pour récupérer mon arme de service, je vis qu’Alessio était déjà présent. Je n’étais pas habitué à être la deuxième arrivée et je me fis la réflexion de mettre mon réveil plus tôt demain pour arriver la première. Je voulais tellement prouver que je méritais ma place que je me fichais bien de mon temps de sommeil. M’installant à mon bureau, je saluais le jeune homme. « Bonjour Alessio. » C’était certainement le collègue que j’avais le plus de mal à cerner. Je n’arrivais pas à savoir s’il me pensait pistonner mais il passait tellement de temps à m’embêter que je me disais qu’il était comme les autres. J’allumais mon ordinateur, attrapant ma tasse pour aller me servir un café.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 8 Avr - 22:56

 
         
That's why you've back up

Pour la faire tomber amoureuse, on m'a dit de la faire rire... Mais je vous jure, à chaque fois qu'elle riait, c'est moi qui tombait amoureux. Il est temps de rallumer les étoiles. Tu sais, celles qui brillaient dans tes yeux lorsque tu la regardais.

  Jezabel & Alessio
La nuit était rude pour le beau brun, éveillé avant même que le soleil ne se lève. Tracassé par quelques bêtises, le jeune homme avait littéralement perdu le sommeil. Par chance, il s'était reposé la veille, ce qui lui permettait de rester éveillé malgré la fatigue. Le jeune homme s'était rapidement habillé chaudement profitant d'être éveillé pour faire un petit footing. Alessio était relativement sportif et entretenait sa forme physique de façon régulière, à la salle comme à l'extérieur. Son jogging, un pull chaud et son bonnet, le jeune homme courait dans la rue avant de traverser le parc. Il rentrait une bonne heure après, glacé par la brise extrêmement fraiche du matin. Il avait pu voir le soleil se lever peu à peu, lui signalant qu'il était temps de rentrer. Soufflant sur ses mains glacées, Alessio se glissait sous une douche bien chaude avant de filer au boulot, sa barbe de quelques jours tout juste redessinée. Passant rapidement au café du coin, le jeune homme se commandait un double café noir sans sucre pour tenir le coup, et commandait à la fois le café de Jezabel, son équipière. Il travaillait avec la jeune femme depuis près de six mois, alors à force, il finissait par connaitre ses habitudes. Assis dans les vestiaires, il buvait une gorgée avant de prendre son arme de service, sa plaque et de filer prendre place à son bureau. La première chose qui choquait le jeune homme fut sans doute l'absence de son équipière, qui arrivait peu après, en retard, ce qui ne lui ressemblait pas. "Salut Jessie" Lançait-il en lui offrant un léger sourire. Il soulevait alors le sachet du café à son attention "Doube café noir avec un sucre, un nuage de lait & Cookie chocolat blanc, noix de macadamia" Lançait-il avant de se lever pour le déposer sur son bureau. Alessio savait que Jezabel était la cible de leurs collègues masculins qui avaient visiblement du mal à accepter sa présence dans l'unité uniquement masculine. Persuadés qu'elle était pistonnée, Alessio était le seul à penser tout le contraire. Le jeune homme la connaissait désormais assez pour reconnaitre que son travail méritait la place qu'elle avait aujourd'hui dans l'équipe. Elle était appréciée de ses supérieurs pour de bonnes raisons qu'Alessio partageait. Bien que sa fierté l'empêche de lui révéler, Alessio estimait beaucoup sa partenaire qu'il trouvait pour le coup très sexy. Posant son derrière sur le bureau de la jeune femme, il portait son cookie au chocolat à ses lèvres "Tu es en retard. C'est pas habituel chez toi. Tout va bien ?!" Demandait-il avant d'entendre les commentaires de ses collègues qui commençaient à l'agacer lui même. Il leur jetait un regard avant de le reporter sur Jezabel. "Ne prête pas attention à eux ... Ils espéraient avoir ta place. Ils savent que tu es un excellent flic, ça les enrage que tu sois reconnue par le chef et pas eux. Et puis dans un milieu masculin, fallait s'attendre aux remarques sexiste." Dit il en souriant doucement.

  CODES ET AVATARS BY MAY
 


           
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Avr - 0:14
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.Dire que j’étais en retard n’était pas spécialement faux. Une rame de métro bondée et je prenais du retard sur mon planning. Si bien que j’arrivais avec cinq petites minutes de retard sur mon horaire habituel, chose extrêmement rare pour être souligné. Je me dépêchais de rejoindre les vestiaires pour récupérer ma plaque et mon arme de service, espérant être la première même avec mon retard. Et dire que je n’avais même pas pu passer au café pour prendre mon double café crème comme je le faisais habituellement. Mais je n’étais pas la première arrivée. Alessio, mon coéquipier, était déjà sur place. Une étrange impression pour moi qui était habituée à être la première. J’eus un vague sourire face au surnom qu’il utilisa. Seule jeune homme avait le droit d’utiliser Jessie pour m’appeler. D’ordinaire, c’était soit Jez’ ou Jeza’ et je ne comprenais pas pourquoi je refusais d’être appelé Jessie par quelqu’un d’autre qu’Alessio… Peut-être parce que je refusais de m’avouer que cela me plaisait d’avoir mon surnom attitré par le jeune policier. Alors que je m’asseyais à mon bureau, il me tendit un petit sachet contenant mon café, exactement comme j’aimais le prendre avec même un cookie en supplément. Je fus d’ailleurs étonnée de voir qu’il avait parfaitement bien cerné mon goût en matière de cookie alors que je n’en avais mangé qu’une fois au poste. « Comment c’est possible que tu te souviennes de mon parfum de cookie préféré… » Il m’étonnera certainement toujours. Je bus avec plaisir une gorgée de ma boisson gentiment apporté par Alessio tout en mordant à pleine dent dans mon cookie. Il me demanda alors si tout allait bien concernant mon retard. J’eus un petit sourire en remarquant que le jeune homme venait carrément de s’asseoir sur mon bureau. J’allais lui répondre quand les réflexions des autres collègues arrivèrent à mes oreilles. J’aurais pu ne travailler qu’avec Alessio, cela m’aurait tellement fait plaisir. Mais non, je devais supporter un troupeau d’hommes tous plus sexistes les uns que les autres et qui pensaient tous que j’étais pistonnée, que j’avais un père ou un oncle assez bien placé pour tirer quelques ficelles. Personne ne connaissait ma condition d’orpheline et celui qui était au courant était assez doué pour ne rien laisser paraître. Je grimaçais en les entendant se moquer de moi comme ils le faisaient souvent avant de reporter mon regard sur mon coéquipier. Je haussais tout simplement les épaules, un rictus sur le visage. « Si cela devait m’atteindre, il y a bien longtemps que je serais parti. Mais je reste, parce que j’ai envie de voir la tronche qu’ils feront quand j’arrêterais un sombre malfrat. » J’avais un esprit assez revanchard et je savais que ce jour arriverait. Il fallait juste que je sois patiente. Regardant les dossiers que j’avais sur mon bureau, je me rendais compte que cette journée n’allait pas être de tout repos, que nous avions bien du travail. J’attrapais celui qui se trouvait sous les fesses d’Alessio pour le remettre sur la pile des dossiers. « Allez, va à ton bureau, on a du boulot. » Nous étions tous les deux sur une affaire de trafic d’armes, une affaire complexe sur fond de guerre de cités au nord de Paris, une zone où la police n’était pas spécialement bien vue. En même temps, ce n’était pas facile de trouver des endroits où la police était la bienvenue dernièrement.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Avr - 1:20

 
         
That's why you've back up

Pour la faire tomber amoureuse, on m'a dit de la faire rire... Mais je vous jure, à chaque fois qu'elle riait, c'est moi qui tombait amoureux. Il est temps de rallumer les étoiles. Tu sais, celles qui brillaient dans tes yeux lorsque tu la regardais.

  Jezabel & Alessio
De toute évidence, la jeune femme semblait touchée par sa délicate attention à son égard. Elle qui semblait être déjà agacée d'avance, retrouvait le sourire. Cela faisait plaisir à Alessio. La journée pouvait au moins bien commencer, malgré les quelques remarques des collègues qui commençaient largement à courir sur le haricot du jeune homme. Depuis que Jezabel était arrivée, elle était la cible de critiques alors que son boulot était depuis toujours parfaitement exécuté. En tant que partenaire, Alessio se devait de protéger Jezabel, que ce soit lors de l'exercice de leur fonction, comme envers les remarques désobligeantes de leurs collègues. Souriant doucement à la jeune femme à sa remarque, il haussait les épaules en riant "Déformation professionnelle sans aucun doute." Dit il en souriant de nouveau. Le jeune homme levait alors les fesses en sentant la jeune femme tirer sur un dossier. Rassuré par les paroles de Jezabel, Alessio se réinstallait à son bureau. "Bien chef" Lançait il avant de plonger le nez dans une de leur plus grosses enquête. Une histoire de trafic d'arme dans les quartiers nord de Paris, un dossier sensible où la police n'était clairement pas la bienvenue. Fouinant dans un dossier, le jeune homme trouvait quelques infos sur des potentiels suspects à surveiller. Posant les photos sur le tableau blanc, Alessio pointait les deux visages "Alessandro et Pedro Cortez. Deux frères, de nationalités italiennes. Ils sont arrivés en France il y'a deux ans et depuis leur arrivée, ils sont mouillés jusqu'au cou dans des trafics de drogues. Leur mère est morte d'un cancer il y'a six mois, soit au même moment où ils ont commencé à faire du trafic d'arme. Je pense qu'ils ont besoin d'argent et aujourd'hui ils sont prêt à tout. Ils vivent au domicile de leur défunte mère. Je pense que ce serait l'occasion de leur passer une petite visite de courtoisie ..." Lâchait-il observant son chef en attendant son accord. Ce dernier le leur donnait en un mouvement de tête. "Winters & Carpenter sur le terrain. Bien joué Alessio" Lâchait il. Alessio attrapait aussitôt sa veste et attrapait les clés de sa voiture. N'ayant toujours pas récupéré leur véhicule de patrouille accidenté quelques semaines plus tôt, le jeune homme utilisait son propre véhicule protégé d'une Omnium pour leur déplacement. Grimpant dans sa voiture, le jeune homme était de toute évidence très soigneux. Aucun papier, aucun déchet ne jonchait le sol de l'habitacle. Il mit alors le contact, démarrant son autoradio par la même occasion. Sa playlist du moment était assez sombre, enchainant diverses chansons aux paroles mélancoliques. Alessio avait ses périodes comme celles-ci où il se réveillait régulièrement pendant la nuit. Cela lui prenait par crises, par période. Le jeune homme finit rapidement par se rendre compte des musiques qu'il passait et changeait son CD, pour un CD beaucoup plus entrainant avec des playlist d'été. Il se garait finalement à quelques rues de la maison "Sois prudente. Ils sont surement armés..." Dit il avant d'entendre des coups de feu, et d'instinctivement protéger Jezabel en sortant son arme pour riposter. Il vit alors un des suspects quitter la maison par derrière "Prends la voiture !" Lui dit il en lui lançant ses clés, avant de le courser à pieds.

  CODES ET AVATARS BY MAY
 


           
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Avr - 14:22
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.Je n’étais pas habituée à ce qu’Alessio me complimente sur mon travail, lui qui passait son temps à me vanner. Mais c’était agréable de recevoir des compliments de son partenaire. Surtout quand le dit compliment était accompagné d’un café et d’un cookie. J’étais quand même étonnée que le jeune homme ait trouvé aussi facilement mon parfum de cookie préféré, d’autant que je n’en mangeais que très rarement au bureau. C’était ma façon d’éviter les remarques des collègues sur une potentielle prise de poids. D’ailleurs, ce ne tarda pas à arriver alors que je mordais à pleine dent dans ce fameux cookie chocolat blanc et noix de macadamia. Je levais les yeux au ciel en me retenant d’aller lui en coller une. C’était bien une remarque sexiste par excellence… Je référais me concentrer sur mes dossiers dont l’un se trouvait justement sous les fesses de mon partenaire. Je le récupérais avant que le jeune homme ne retourne à son bureau. Je me mis à fouiller dans mes dossiers pour trouver de potentiels trafiquants d’armes au moment où Alessio se levait pour afficher deux photos sur notre tableau blanc. J’écoutais avec attention ce qu’il disait avant que le chef ne nous envoie tous les deux sur le terrain. J’attrapais mon gilet pare-balle ainsi que ma veste, suivant Alessio jusqu’à son véhicule. Ne venant pas au boulot en voiture, c’était plus difficile de prendre la mienne. Ce n’était pas la première fois que je montais dans le véhicule de mon partenaire, étant donné que notre voiture de patrouille était actuellement au garage suite à un accident. Mais il y avait toujours une chose qui m’étonnait quand je posais mes fesses dans sa voiture: la propreté. Je n’étais pas habituée étant donné le bordel qu’il pouvait régner dans mon appartement. Alors je n’osais pas imaginer dans quel état serait ma voiture si j’en avais une. On se dirigea vers le nord de la capitale, dans un quartier relativement sensible. L’ambiance était assez morose dans le véhicule à cause de la musique qu’Alessio écoutait. Mais je me retiens bien de faire la moindre remarque. Les goûts ne se commandent pas. On arriva rapidement devant la maison des malfrats et une fois devant la porte, des coups de feu retentirent. Mon partenaire m’envoya les clés du véhicule avant de se mettre à le suivre à pieds. Je fis donc demi-tour pour prendre place côté conducteur et démarrer en trombe. Il ne fallait pas que le suspect nous échappe. Je ne tardais pas à retrouver sa trace, apercevant également mon partenaire à ses trousses. Je réussis rapidement à dépasser le fuyard avant de lui couper la route. Il heurta le capot de la voiture à pleine vitesse et tomba au sol. Sortant mon arme, je le maintenais sous la menace d’un tir en attendant qu’Alessio ne me rejoigne. « A toi l’honneur. » Après tout, il avait couru tout du long alors autant que cela ait servi à quelque chose. Je lui lançais même la paire de menotte pour appuyer mes paroles.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Avr - 21:45
Découverts à leur arrivée, les deux suspects avaient sans aucun doute été prévenus. Il devait forcément y'avoir une taupe au sein de l'unité ... Par chance Alessio entretenait sa forme physique ce qui lui permettait de courir longuement après son suspect. Néanmoins son souffle au cœur de faisait doucement sentir. Essoufflé, Alessio était bien heureux de voir Jezabel coincer le suspect grâce à la voiture. Tombe lourdement au sol, alessio attrapait alors les menottes lancées par la jeune femme pour les passer au suspect qui se débattait. Un coup par Alessio et ce dernier était sonné. Il le soulevait alors et l'emmenait dans la voiture avant de le ramener au poste pour son interrogatoire. Pendant ce temps une unité commençait alors à passer la maison au peigne fin. L'interrogatoire fut musclé mais l'homme ne parlait pas. Alessio du sortir tant le suspect l'agaçait. Il avait très peu de patience et ce dernier était véritablement occupe à se fiche de leur gueule ouvertement. Appuyé sur le meuble dans leur salle de repos, Alessio soupirait en voyant la jeune femme le rejoindre. "Je vais lui tordre le cou ... Je commence vraiment à perdre patience avec ce mec. Son sourire narquoise me donne envie de l'éclater." Lâchait Il en passant une main sur son visage. Leur journée était terminée et l'homme allait rejoindre sa cellule. Suite au prochain épisode. Alessio récupérait finalement sa veste et regardait Jezabel "Ca te dit d'aller prendre un verre ou d'aller manger un morceau ?!" Demandait Il alors. Le jeune homme avait besoin de décompresser. Peut être que la jeune femme en avait aussi besoin Alors autant en profiter ensemble. Le jeune homme attendit la jeune femme avant de grimper dans sa voiture. Au moins elle allait avoir son chauffeur pour la soirée. Il l'emmenait alors à la voiture et prit la route. "Des journées comme ça Il ne m'en faudrait pas tous les jours ... " dit Il en souriant doucement. Le jeune homme finit par se garer devant un petit snack mexicain, le meilleur selon lui "j'espère que tu aimes le mexicain. Ils font des plats à tomber par terre ici. Je te l'offre, disons que c'est ton cadeau de bienvenue en retard " dit Il en sortent de la voiture pour se diriger vers le restaurant ou Il entrait et tint la porte à la jeune femme.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 9 Avr - 22:47
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.Je ne compris pas toute de suite comment les suspects avaient pu être au courant de notre arrivée jusqu’à ce que l’idée s’impose à moi. Nous avions certainement une taupe au poste de police et cette idée ne m’enchantait guère. Déjà que j’étais assez méfiante vis-à-vis de mes collègues, j’allais le devenir encore plus désormais. Heureusement, je réussis à empêcher la fuite du suspect en le faisant heurter la voiture. Alessio lui passa les menottes et on put le conduire au poste pour l’interroger. Mais si la course poursuite avait été une partie de plaisir, ce ne fut pas le cas de ce dernier. Le suspect prenait un malin plaisir à ne pas parler malgré les évidences que nous lui mettions sous les yeux. Je sentais Alessio s’énerver de plus en plus à côté de moi jusqu’à ce qu’il ne quitte la salle d’interrogatoire. Je restais encore un petit peu, essayant de lui tirer les vers du nez mais rien à faire. Il devint même pour le moins macho avec ma seule présence et même assez fleurie dans ses paroles. J’eus droit à une excellente description de la façon dont il se faisait les poules de la police à même une table… Je me retins de réagir, sachant que c’était exactement ce qu’il voulait. Je me contentais de récupérer le dossier et de quitter la salle, le laissant être escorté jusqu’à sa cellule. Le round 2 serait pour plus tard. Je rejoignis Alessio dans la salle de repos, sachant que j’allais le retrouver là-bas. Je posais ma main sur son épaule en souriant légèrement. « Il passera la nuit en cellule. Espérons que ça lui délie la langue. » Je fus néanmoins étonné que le jeune homme me propose d’aller prendre un verre voire même de manger en sa compagnie. Cela ne nous était jamais arrivé mais je ne disais pas non. « Va pour un repas, j’ai faim. » J’attrapais ma veste et suivis Alessio jusqu’à son véhicule. Il me conduisit dans un petit restaurant mexicain que je ne connaissais que de nom pour en avoir entendu du bien par quelques personnes que je pouvais connaître sur Paris. « J’adore le mexicain. Je pourrais me nourrir uniquement de ça si je le voulais. » Je n’étais pas bien difficile concernant la nourriture tant qu’il ne me proposait pas des légumes. On fut installé à une table et je commandais une bière pour l’apéro. Demain était notre jour de congé et je pouvais me permettre de boire vu que je ne prenais pas le volant pour rentrer chez moi. Tout en attendant de faire mon choix, j’étudiais la carte tout en lançant quelques regards en direction d’Alessio. Je n’avais jamais réellement fait attention mais le jeune homme était terriblement séduisant. Je ne m’étais jamais réellement posé en dehors du travail en sa compagnie alors je n’avais jamais réellement vu le jeune homme comme une autre personne que mon partenaire. Mais ce soir, il était Alessio, un jeune homme normal et non plus simplement mon partenaire de travail. « Cela fait longtemps que tu es sur Paris? » Je ne savais pas trop de quoi nous pourrions parler. D’autant que le jeune homme pouvait être curieux de savoir d’où je venais et je n’avais pas spécialement envie de dévoiler mon passé.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 12 Avr - 22:16
Alessio était un sanguin. Le jeune homme avait déjà eu plusieurs remontrances quand à ses tentatives musclées pour faire parler des suspects. Il avait d'ailleurs déjà été convoqué chez le grand patron, Mais en était sorti avec un simple avertissement qui l'avait fait réfléchir. Il n'y pouvait rien au fond, Il se savait impulsif et justicier. Il ne supportait pas voir repartir un suspect sans charges retenues Alors qu il était persuadé de sa culpabilité. Il avait beau adorer son métier, parfois il trouvait ce travail vraiment pénible et injuste. Exactement comme aujourd'hui. Présumé innocent jusqu'à ce qu'on apporte une preuve de sa culpabilité. Il connaissait le dicton par cœur. Il savait ce qu il allait se passer. Sans preuve il serait relâche et il aurait tout le loisir de fuir bien loin. Excède, Alessio se servait un café avant de voir Jessie le rejoindre. Elle restait étrangement calme. Depuis le début de leur collaboration c'était elle qui réussissait à apaiser le jeune homme dans ses colères régulières. Ils faisaient une équipe très complémentaire. Alessio avait pourtant douté de leur binôme. Il pensait qu une femme allait plus l'handicaper qu'autre chose et Il s'était trompé. Il regrettait ses pensées sexistes Mais lui s'était remis en question contrairement à ses collègues. "Si Il ne la délie pas je la lui coupe à l'aube demain ..." dit Il poing serré avant de se calmer devant le sourire de Jezabel. Le jeune homme mourrait de faim. Son cookie au chocolat Ne l'avait pas rassasié quand au déjeuné, ils l'avaient saute à cause de leur interpellation. Il était un peu tôt certes mais il crevait littéralement de faim. Alessio fut ravis de pouvoir partager so repas avec son équipière. Il ne l'avait jamais vraiment félicite d'avoir décroché sa place dans l'équipe. Autant en profiter. "Dans ce cas on est deux. Ils font les meilleurs tacos du monde. Tu me supplieras pour revenir le temps de midi tu verras " plaisantait il avant d'enfiler sa veste pour partir. Il en avait besoin ses collègues allaient s'occuper du suspect Il n'en doutait pas. Arrivés sur les lieux, Alessio prit sa table habituelle, en fond de salle, un endroit calme avec vue sur Paris. il adorait cette ville. Installé il levait la main pour appeler Miguel qui le prit dans ses bras pour saluer son vieil ami. "Oh tu nous a ramené une beauté ce soir. Laisse c'est moi qui offre " lançait il. Alessio Ne niait rien et riait avant de se réinstaller. "Laissons le croire qu'on est en couple. On aura des tacos gratos " lançait il en riant doucement. Bien entendu il allait lui glisser son billet habituel sur le comptoir. Miguel lui payait constamment ses repas depuis qu'Alessio avait retrouvé son fils enlevé par un gang. Depuis il souhaitait constamment lui offrir son repas ce qu Alessio refusait. Alors en compensation il glissait un pourboire conséquent. Mais cela Il Ne le dirait pas à Jezabel pour ne pas qu'elle décide de payer son repas. C'était offert par le jeune homme !

Leurs boissons devant eux, Alessio avait pris un ice-Tea. Il ne buvait pas hors de chez lui. Uniquement chez des amis quand il était invité. "Je suis à Paris depuis que j'ai deux ans. Je suis Ne en Nouvelle-Zélande à la base. Mes parents y faisaient un voyage. J'étais prématuré donc ils sont restés la bas quelques mois qui se sont transformé en deux années. Puis je suis rentré en France. " lui répondit il en souriant "et toi ?! Raconte moi un peu comment tu en es arrivée à te présenter à l'académie de police. C'est pas tous les jours qu'une femme réussi tout les test " dit Il en souriant. Si elle avait l'appui du chef c'est qu'elle était réellement douée. Le jeune homme n'en doutait pas " sinon m'avait dit que je bosserai avec une femme j'aurais rigolé. Mais tu as tout mon respect. Tu as réussi à me prouver que tu avais ta place ici. Et puis bizarrement je pense que j'avais besoin d'une femme pour me contenir dans les excès de colères. Alors je lève mon verre a notre équipe du tonnerre !" Dit Il en souriant doucement avant de voir leurs plats arriver décidément très rapide. "L'avantage d'être ami avec le chef c'est qu'on attend pas nos plats. Goute moi Ca. Bon appétit Jessie" dit Il en souriant doucement.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 24 Avr - 20:36
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.Avec Alessio, nous étions complémentaires. Il était le méchant flic et j’étais le gentil flic. Il n’était pas rare que l’on se chamaille à propos de ça mais c’était toujours gentiment. Mon partenaire avait cette âme de justicier que j’avais également, c’était notre point commun. Après, nos méthodes ne se valaient pas mais nous avions tous deux des résultats alors on acceptait les mauvais côtés de l’autre. En tout cas, c’était comme cela pour moi et j’espérais que cela l’était également pour mon partenaire. Quittant la salle d’interrogatoire, je laissais aux collègues le soin de l’emmener dans sa cellule pour la garde à vue. Je rejoignis alors Alessio qui me proposa d’aller manger un morceau, ce que j’acceptais. Le cookie de ce matin était très loin et je n’avais pas pris la peine de manger ce midi. J’eus un petit sourire en coin à ce qu’il ajouta. « Je te préviens, je ne supplie jamais quelqu’un, pour quoi que ce soit. » Ce n’était pas dans mon caractère de supplier une personne pour avoir quelque chose. Soit je l’avais, soit je ne l’avais pas. Et je l’acceptais. Je refusais à m’abaisser à devoir me mettre à genoux et supplier pour avoir quelque chose. Ma vie en orphelinat me l’avait bien appris. Je récupérais donc ma veste avant de suivre mon partenaire, direction son fameux restaurant de tacos. J’aimais la cuisine du monde mais je n’avais jamais mangé mexicain en dehors des plats que je pouvais trouver en grande surface. Et je me doutais que cela n’avait rien à voir.

Une fois arrivés au restaurant, Alessio fila directement à une table avant d’être salué par un des hommes présents dans la pièce, certainement le propriétaire. Je voulus contredire l’homme quand il supposa qu’on était en couple mais Alessio me fit taire. Je ne pus m’empêcher de sourire à ce qu’il ajouta. Bon, si on mangeait gratuitement, je voulais bien accepter qu’il se fasse passer pour mon petit ami. D’autant que le jeune homme était loin d’être moche si vous voulez tout savoir. Une fois ma boisson devant moi, je ne pus m’empêcher de poser une question à Alessio. J’avais très envie de le connaître et donc d’en apprendre plus sur lui. Quand il me retourna la question, je restais un temps interdite. Je ne savais pas quoi lui répondre. Mon histoire était loin d’être glorieuse même si j’étais fière de la jeune femme que j’étais devenue. Je laissais donc la question en suspens pour le moment, trinquant simplement avec le jeune homme. J’étais contente de ce que j’entendais, de savoir qu’Alessio appréciait notre partenariat. Je fus néanmoins surprise quand nos plats arrivèrent presque aussitôt après. Je compris alors que l’homme qui avait salué mon partenaire était le chef. « Je viendrais plus souvent ici avec toi du coup. » Je commençais à manger, ne pouvant m’empêcher de soupirer légèrement en mordant dans mon tacos. « Tu avais raison, c’est divin. Encore plus quand tout ce que tu as dans le ventre, c’est un cookie. » Je mangeais de bon cœur, mordant à pleines dents dans mon repas du soir. Cela faisait un bien fou de manger et j’allais revenir plus souvent maintenant que je connaissais l’adresse. Cela avait beau faire onze ans que j’étais arrivée à Paris, je ne connaissais pas encore toute la ville. Mais je savais que le jeune homme allait me reposer des questions sur moi. Seulement je n’avais pas envie d’en parler, pas ici alors que nous n’étions pas seuls. Une fois mon tacos fini, je bus une gorgée de mon verre, le terminant avant de me tourner vers Alessio. « Bon, il va être l’heure de rentrer maintenant je crois. Encore merci pour ce repas Alessio. » Cela m’avait fait le plus grand bien de sortir, de ne pas manger seule face à un mur comme c’était mon quotidien depuis mon arrivée à Paris.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 29 Avr - 22:28
Avec son boulot, Alessio était très souvent sur les nerfs. Fébrile et impulsif, il lui fallait régulièrement décompresser de diverses manières pour ne pas exploser un moment où un autre et commettre l'irréparable. Son travail lui prenait tout son temps et toute son énergie, mais le beau brun ne se voyait pas faire autre chose. Il avait besoin de cette dose d'adrénaline quotidienne et dieu sait combien il serait bien incapable de rester planté derrière un bureau à faire des papiers. Cela il en était bien hors de question. S'il devait en arriver un jour, il préférait encore se suicider plutôt que d'avoir à vivre de cette façon. Que ce soit par le biais du sport, d'une petite rando en plein air, d'un week-end seul avec son portable éteint ou simplement un repas en bonne compagnie, Alessio avait besoin de décompresser. Ce soir, il n'aurait pu rêver meilleure compagnie que Jessie, sa collègue qui contrairement aux autres binômes qu'il avait eu jusque-là, réussissait à le tempérer là où personne n'était parvenu à le calmer. Il ne savait pas si c'était sa douceur ou son attirance pour elle qui réussissait à le calmer, mais il était heureux de faire équipe avec elle. Pourtant leurs débuts ne furent pas glorieux. Alessio n'avait jamais caché sa crainte de travailler avec une femme , qui a ses yeux était incapable de se protéger elle même, alors les protéger tous les deux ... Et contre toute attente, elle était parvenue à le faire changer d'avis, par sa rigueur, son travail sans faille et leur complicité naissante. Si le beau brun avait définitivement trouvé sa place au sein de cette nouvelle équipe, ses collègues masculin avaient bien plus de mal à faire de la place à la belle brune qu'ils estimaient pistonnée. Si le jeune homme ne prenait pas part à leurs discussion, il commençait sérieusement à en avoir marre de leurs accusations infondées.
Installés à leur table, Alessio était heureux de partager son repas avec la jeune femme. Elle lui plaisait indéniablement et Jezabel était d'excellente compagnie. Haussant un sourcil, amusé Alessio riait à la remarque de la jolie brune quand à ses supplications "On verra ça ..." Dit il simplement avant de porter son verre à la jeune femme "A notre premier repas d'équipe. En six mois de collaboration, il était temps !" Dit il en souriant avant de boire un peu de son Ice-Tea. Très rapidement servi, Alessio mangeait avec un plaisir non dissimulé, observant la jolie brune qui découvrait seulement les délicieux Tacos. A première vue, elle semblait se régaler. "Et encore ... Un cookie offert par ton partenaire sinon tu n'aurais rien mangé. Tu vois, heureusement que je suis là... Je te suis déjà indispensable" Lâchait il en riant doucement. Le jeune homme passait une excellente soirée avec sa partenaire discutant de tout et de rien sans jamais réellement aborder son passé. Il en déduisait donc qu'elle n'en était pas tout à fait fière. Le jeune homme essuyait sa bouche lorsque Jezabel le remerciait pour le souper, prête à partir. "Tu t'en vas déjà ?! Je ne peux pas te proposer un morceau de Tiramisu fait maison, autour d'un café amélioré ?!" Demandait il presque surpris. Son café-amaretto était une tuerie, pas moins que son tiramisu. Ses origines remontaient rapidement à la surface avec cette cuisine typique. "Allez, c'est pas pour un petit dessert. Ca ne va pas te tuer. Si ?!" Demandait il en souriant, débarrassant leur table avant de régler la note, le temps de la laisser réfléchir. Il la rejoignit alors dehors en souriant. "Allez, suis moi. Je te ramènerai chez toi ensuite, promis." Dit il en prenant sa voiture. A pied, elle allait avoir une trotte pour rentrer chez elle et puis ces rues de Paris n'étaient pas spécialement bien fréquentées, quand aux flics, ils n'étaient clairement pas les bienvenus. Le jeune homme se garait finalement devant sa maison, une batisse de plein pied en pierre bleue dont il était fier. Il l'avait retapée il y'a déjà un an et s'y sentait parfaitement bien. Encore quelques travaux avant de s'y sentir pleinement chez lui. "Fais comme chez toi" Dit il avant de filer préparer deux cafés et deux parts de dessert. Le jeune homme réapparu finalement quelques minutes après avec les deux assiettes. "S'il te plait. J'ai hâte d'avoir ton avis" dit il en souriant, prenant place face à elle pour manger. Leur soirée se prolongeait finalement plus que de raison si bien qu'ils avaient finalement terminé la bouteille d'amaretto et entamé une seconde, cette fois sans une seule goutte de café. Jezabel ne semblait pas habituée à boire au vu de son teint rougis par l'alcool, néanmoins elle avait encore tous ses esprits, disons qu'elle était sans doute désinhibée... Lorsqu'elle se levait, prétextant partir, Alessio la rattrapait par le bras, la regardant dans les yeux "Je te ramène. Par sécurité, je préfère"
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 30 Avr - 22:42
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.Je n’étais pas habituée à sortir le soir avec des collègues. Après tout, la plus part me pensaient pistonnée. Il n’y avait qu’Alessio pour s’être rendu compte que je ne devais ma place qu’à moi-même et pas à un quelconque entourage, que je n’avais de toute façon pas. Personne au poste ne connaissait mon passé d’orpheline, à avoir grandi dans un orphelinat où je voyais tous mes amis se faire adopter les uns après les autres sans que cela ne m’arrive. Je n’étais pas spécialement fière de mon passé et je préférais le passer sous silence, quitte à paraître peut-être un peu trop secrète pour être digne de confiance. En tout cas, j’étais bien contente qu’Alessio m’ait accordé la sienne et cela me suffisait. Après tout, c’était lui mon partenaire et pas un autre alors il était plus que primordial que lui plus qu’un autre ait confiance en moi. Alors que je disais que j’allais rentrer, il me proposa alors un tiramisu maison ainsi qu’un café. Je ne pouvais refuser un tiramisu, surtout s’il était fait maison mais je pris le temps quand même de faire semblant de réfléchir. Après tout, je ne voulais pas que le jeune homme se rende compte que tous les prétextes pouvaient être bons pour que je passe du temps avec lui. Alessio débarrassa la table et m’embarqua pratiquement de force jusqu’au fameux tiramisu. En même temps, il n’eut aucune difficulté à m’embarquer, j’étais parfaitement consentante pour le suivre. On reprit la voiture jusqu’à une belle petite maison, certainement celle du jeune homme. En entrant, je découvris un intérieur agréable, où l’on pouvait parfaitement se sentir à l’aise. Alessio me demanda de faire comme chez moi et je m’installais alors sur le canapé, regardant autour de moi. Je trouvais l’intérieur vraiment très agréable et quand le jeune homme revint avec deux tasses de café et les deux assiettes, je ne pus m’empêcher de lui faire remarquer. « Tu as une très belle maison. » Je goûtais alors le tiramisu tout en buvant une gorgée du café amélioré qu’Alessio nous avait apporté. Je reconnus facilement l’alcool qui se trouvait mélangé au café et je ne pus retenir un sourire. « Ton tiramisu est juste divin. Je ne crois pas en avoir mangé d’aussi bon une fois. » La soirée continua ainsi et s’éternisa même. On termina rapidement la première bouteille d’amaretto avec le café et on attaqua durement la deuxième, pur cette fois-ci. J’avais toujours eu du mal à tenir l’alcool et même si je riais un peu bêtement, je gardais les idées claires. J’étais plus joyeuse, plus désinhibé également. Alors, sachant que je pourrais faire quelque chose que je pourrais regretter, je décidais de rentrer. Mais je manquais de tomber et Alessio me rattrapa par le bras. Je portais mon regard sur lui avec un petit sourire en coin. « Tu as autant bu que moi, ce ne serait pas raisonnable… » Je m’approchais alors doucement de lui, mon petit sourire toujours gravé sur mes lèvres. J’approchais mon visage de celui du jeune homme, frémissant en sentant nos souffles se confondre jusqu’à se mélanger quand je posais mes lèvres sur les siennes. Ce simple contact m’électrisa complètement et je ne pus que faire reculer Alessio pour le plaquer contre un mur, glissant mes mains sous son haut avec envie.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 1 Mai - 0:28
Alessio n'était pas spécialement le meilleur cuisinier de la ville, mais il se défendait plutôt bien grâce à l'enseignement de sa grand mère et des livres dont il avait hérité à sa mort. Chaque semaine, le jeune homme prenait du temps pour concocter un plat de sa grand-mère, en guise de vibrant hommage, même s'il le dégustait seul et ce pendant trois jours. Il ne s'en passait jamais. Il adorait ses plats. Cette semaine, il avait concocté ce fameux tiramisu, mais il avait oublié que sa grand-mère voyait toujours les choses en grand. Alors un plat de tiramisu pour 8 à manger seul, c'était compliqué, même s'il avait une bonne fourchette. Inviter Jessie à manger était un parfait prétexte pour lui offrir du tiramisu et en outre, prolonger leur soirée tous les deux. En vérité, il n'avait pas mis d'amaretto dans son café de façon si innocente. Il la sentait encore distante et il voulait qu'inciter à lui parler, mais tout ce qu'il avait réussi à faire, c'est la désinhiber. En soit, rien de grave, mais il s'en voulait un peu de l'avoir poussé à la consommation, elle qui de toute évidence supportait moins bien l'alcool que lui. "Cette maison, je l'ai retapé. C'est la maison de mes grands-parents. C'est en grande partie ici que j'ai vécu. J'ai tout retapé, mais l'âme de la maison est encore la même. Quand au tiramisu, remercie ma grand-mère et ses précieuses annotations sur sa recette. Grace à elle il est inratable et je reçois toujours des compliments. Je la transmettrai à mes enfants à mon tour pour qu'ils la fassent déguster eux aussi. Sait-on jamais. Mon fils pourrait trouver sa femme Grace à ça. Regarde, toi tu es déjà sous le charme de mon dessert. C'est déjà un bon début" Lâchait il amusé avant de sourire à la jeune femme, dévorant son morceau de tiramisu avec son café-amaretto tout en discutant avec la belle brune.
L'heure étant déjà tardive, le jeune homme se doutait que Jezabel finirait par partir, mais vu son état alcoolisé, il était hors de question qu'il la laisse filer. Il ne se le pardonnerait jamais si elle avait un accident. Mais la jeune femme avait toujours les idées claires, si bien qu'elle lui rappelait que lui aussi était alcoolisé autant qu'elle et qu'il risquait une amende pour conduite sous influence. Pour un flic ça fait tout de suite mauvais genre. "Bien vu... Eh bien dans ce cas, tu n'as qu'à dormir ici... " Dit il, observant la jeune femme se rapprocher de lui si proche qu'il en sentait l'odeur d'amaretto dans son haleine. Souriant en coin devant ses charmes, il frissonnait en sentant ses mains sous son haut et ses lèvres se poser sur les siennes. Dos au mur, il posait une main sur la joue de Jezabel, répondant à son baiser avant de glisser sa main libre dans le creux de ses reins. Il ne l'avait forcé en rien là dedans. Il était certes coupable de l'avoir fait boire mais en vérité, il était déjà trop excité pour s'arrêter là. "On ne va peut-être pas faire que dormir en fin de compte ..." Il espérait juste qu'elle ne lui en veuille pas le lendemain... Attrapant son t-shirt, Alessio le retirait, dévoilant son torse nu, avant de fermer la porte à clé pour ne pas être dérangé le lendemain au petit matin. Il attrapait alors le haut de sa partenaire qu'il lui retirait de la même façon avant de la soulever pour l'emmener dans le sofa, non sans se prendre quelques meubles au passage. Assis dans ce dernier, la jeune femme par dessus lui, il dévorait sa peau nue avant de lui retirer son haut de sous-vêtement, et de déboutonner son jeans. Lui même ne gardait pas le sien très longtemps grâce aux mains expertes de la jeune femme qui lui faisait littéralement tourner la tête. Le corps parcouru d'un long frisson, il allongeait rapidement la jeune femme dans le sofa, avant de la débarasser du reste de ses vêtements, laissant ses lèvres parcourir le haut de son corps, tandis que sa main droite parcourait plus particulièrement le dessous de la ceinture , avec une certaine insistance qui poussait la jeune femme à gémir.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Mai - 18:00
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.Je n’aurais pas dû boire autant, je le savais. Je ne tenais pas l’alcool mais en même temps, la soirée s’écoulait dans la bonne humeur alors il était bien plus facile de boire dans ce genre de moment. Alessio était réellement un jeune homme admirable tant il était avenant à mon égard. Bien sûr, c’était logique qu’il s’inquiète pour moi, nous étions partenaires. Mais cela augmentait encore mon attirance pour lui et cela pourrait bientôt poser un problème. Après tout, les relations entre collègues étaient très mal vues mais je m’en fichais. L’esprit embrouillé par l’alcool, je me rendais compte que j’avais envie d’Alessio, là maintenant. Alors quand il se proposa de me raccompagner en voiture tout en glissant ses mains sur mes hanches pour me rattraper alors que je titubais, je me rapprochais de lui tout en glissant mes mains sous son haut et en posant mes lèvres sur les siennes. J’espérais qu’il serait sur la même longueur d’onde que moi et cela se confirma rapidement quand il ajouta que nous n’allions pas faire que dormir. Je frissonnais en voyant Alessio enlever son haut, me permettant d’accéder pleinement à son torse, pour mon plus grand plaisir. Mes mains glissèrent sur son torse, le découvrant du bout des doigts alors qu’il fermait la porte. Rapidement après, je me retrouvais sans mon haut. Je frissonnais à nouveau sous l’effet que cela pouvait me faire alors que l’air froid glissait sur ma peau brulante. Me retrouvant dans les bras d’Alessio, je glissais mes jambes autour de ses hanches, le laissant m’emmener jusqu’au sofa en riant quand il se prenait les meubles. Une fois installés tous les deux dans le sofa, je repris mon exploration du corps du jeune homme tout en glissant mes lèvres dans le cou de mon partenaire tout en commençant à m’attaquer à son pantalon. Je voulais le lui enlever le plus rapidement possible. Je me retrouvais soudain sans mon haut de sous-vêtement et avec mon pantalon d’ouvert. C’était grisant comme sensation, j’avais un peu de mal à croire que cela puisse être possible. Alessio finit par m’allonger sur son sofa pour m’enlever le reste de mes vêtements avant de parcourir mon corps de ses mains et de ses lèvres. Mes mains glissèrent dans les cheveux du jeune homme alors que je ne pouvais m’empêcher de gémir face au toucher expert de la main de mon partenaire. Je me remis à caresser son dos, ne pouvant rien atteindre de plus pour le moment. « Alessio… S’il te plait… » Si je n’avais pas été prise complètement par le moment, j’aurais pu rire devant le comique de la scène. Je suppliais presque le jeune homme de faire plus que ce qu’il faisait actuellement alors que je lui avais dit avant que je ne suppliais jamais quelqu’un. Et je ne doutais pas qu’il allait m’en faire la remarque, je connaissais assez bien mon partenaire.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 6 Juin - 0:07

L'excitation mêlée à l'alcool dans le sang du jeune homme ne l'aidaient pas vraiment à résister aux avances de son équipière. Alessio savait qu'il risquait de se prendre une belle gifle au réveil, quoi qu'au fond, c'était elle qui avait cherché à ce qu'ils couchent ensemble. Elle n'avait pas besoin d'être si proche de lui. Le jeune homme n'était qu'un homme faible devant une femme qui lui plaisait plus que de raison. Les lèvres de Jezabel dans son cou lui firent perdre raison, tandis qu'il la soulevait littéralement pour l'emmener dans son salon, non sans se faire quelques bleus au passage. Allongé dans le sofa, quelques minutes suffirent pour qu'ils soient finalement dans leur plus simple appareil, déjà bien occupés par la chose. Alessio relevait alors le regard, lorsque la jeune femme l'implorait littéralement de passer à la vitesse supérieure. Un sourire en coin et le regard pétillant, Alessio se redressait pour l'embrasser dans le cou "Il me semblait que tu n'implorais jamais personne. Comme quoi j'arrive à te faire changer ... " Lâchait il en riant doucement avant de capturer ses lèvres, se glissant entre ses cuisses pour subvenir à ses désirs. Ses lèvres dans son cou, Alessio gémissait doucement en serrant fermement ses cuisses en adoptant un rythme soutenu.

Le sofa ne leur avait pas suffit, puisqu'ils étaient littéralement tombés à terre dans l'acte, avant qu'Alessio ne soulève la jolie brune pour terminer dans sa chambre. C'est finalement le corps couvert d'une fine pellicule de sueur que le jeune homme s'endormit, peu après la jeune femme, le bras contre elle, couvrant ses seins nus. Matinal, Alessio se réveillait néanmoins aux environs de 8 heures. Jezabel toujours nue à ses côtés dormait comme un enfant. Il prit alors soins de ne pas l'éveiller avant d'aller prendre une douche rapide, et de revenir couvert d'une simple serviette autour de la taille. Le jeune homme souriait doucement en voyant la jeune femme s'éveiller, visiblement troublée par sa nudité. "Salut" Lâchait il en approchant de la chambre, essuyant ses cheveux humides. "L'alcool ne te réussit pas. On ferait bien de garder ça secret, avant que ça ne fasse le tour du poste."
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 26 Juin - 22:14
Work in duetAlessio & JezabelLes personnes jalouses crieront tes échecs et chuchoteront tes réussites.J’avais réellement envie d’Alessio. C’était bien la première fois depuis longtemps qu’un homme me faisait de l’effet. Et je n’arrivais pas à m’expliquer pourquoi. Certes, il était attirant mais nous étions partenaires et je n’avais normalement pas le droit de lui sauter dessus de cette façon. Mais l’alcool aidait bien quand même dans ce genre de moment. Une fois allongée sur le sofa du jeune homme, je ne mis pas longtemps à me retrouver nue, mon partenaire au-dessus de moi. Je le suppliais alors de passer à la vitesse supérieure, ne pouvant m’empêcher de sourire à ce qu’il ajouta. Je ne réagis cependant pas plus car il acceptait ma demande, me faisant sienne. Notre soirée se termina dans la chambre après que nous soyons tombés du canapé. Une fois notre étreinte terminée, je ne mis pas longtemps à m’endormir, serrée contre le jeune homme, son bras sur moi comme pour me protéger. Je passais une très bonne nuit mais le réveil fut un peu difficile. Couché en travers du lit, je jetais un rapide coup d’œil autour de moi, me rendant compte que je n’étais pas dans ma chambre et encore moins dans mon appartement. L’heure sur le réveil me disait rien de bon et mon léger mal de tête également. Me glissant sur le dos, je me redressais doucement avant de me tenir la tête. Soudain, une voix retentit dans la pièce, me faisant relever les yeux. Alessio se trouvait là, juste vêtu d’une serviette de bain autour de la taille. C’est alors que je remarquais que j’étais moi-même nue. J’en venais à me demander ce que je faisais chez lui, entièrement nue. Et vue ce qu’il venait de dire, l’explication était toute logique, nous avions couché ensemble. Je me souvenais alors de la soirée, les verres que nous avions bus et la façon dont je m’étais comportée hier. Je hochais alors doucement la tête. « Oui, tu as raison… Je… Je ne voudrais pas qu’on se mette à douter de toi… » Je me fichais bien de ce que les autres pouvaient dire de moi. Mais que l’on s’en prenne à mon partenaire, c’était inimaginable pour moi. Il était certainement le seul ami que j’avais en ville. Je me recouchais, préférant la station allongée pour ma tête. « En tout cas, c’était une super soirée. » Je ne regrettais nullement ce qu’il c’était passé entre Alessio et moi, au contraire même. J’avais réellement apprécié même si j’avais été plus saoul qu’autre chose pour en profiter.
©YOU_COMPLETE_MESS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» You and I, should work together... ▬ Feat Damon
» ¤~~You still have lots more to work on~~¤
» Alessio - Barde et escroc [manque sorts]
» [VIIe Tournoi] .: Alessio du Griffon ~ Kraven de Zeta Prime :.
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: