[F. Elizabeth] Un réveille qui changera sans doute tout.

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Avr - 18:33


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Mon métier je l’adore, je ferais tout, même mourir pour sauver des vies prises par le feu et c’est ce qui est arrivé. Je ne sais plus trop quand, mais à mon avis, cela fait 10 jours environs, peut être moins, peut être plus. C’est du à savoir. Mon dernier souvenir c’est cette fumée noire que je voyais, ma respiration se faisait de plus en plus dur et surtout douloureuse, mon cerveau manquait d’air, je souffrais intérieurement et j’avais qu’une seule envie, sauver ce bébé avant de mourir. Je croyais que ça avait été la fin pour moi, au moment où j’ai perdu connaissance dans cette fumée. Ce jour là, malgré les instructions et obligations de mon superviseur, j’ai refusé de lui obéir et je me suis jeté dans cette maison enflammée et bondée de fumées noires pour sauver le seul habitant restant à l’intérieur. Un bébé ne mérite pas de mourir ainsi, mais moi oui. Après toute cette douleur corporelle, j’ai perdu connaissance…

Alors, me voilà, sans doute, dans un hôpital de Paris dans un certain coma. En tout cas, c’est ce qu’on semble dire. J’ai beau tout entendre autour de moi, je n’arrive pas à me réveiller. J’ai beau demandé à mon cerveau, à mes muscles de réagir, rien ne se passe. J’ai si peur en ce moment, peur de ne jamais me réveiller et que l’on me déclare mort, pourtant, je suis sur qu’il y a une quelconque activité cérébrale chez moi.

J’ai cette chance de ne pas être seul dans ma chambre. Je n’ai pas vraiment de famille, donc des amis auprès de moi c’est très bien apprécié. Parfois, les gars de la caserne viennent me voir, mais plus souvent, c’est Elisabeth qui est là. Elle me parle, elle me raconte pleins de trucs. En plus de tout ça, j’ai entendu les médecins parler de mon cas, un soir où je n’avais pas de visite, ils étaient 4 ou 5 et ils parlaient d’emphysème, de brulures et de cardiaque. Quelque chose clochait avec moi et ça me faisait peur. Si j’ai des problèmes qui me forceraient à prendre ma retraite prématurément, je ne voudrais que ça ne se sache jamais, pour ne pas perdre ce boulot qui est ma passion.

Il était tôt, je le sentais, parce que mon cerveau se réveillait d’une nuit agité, pour la première fois j’avais rêvé depuis que je suis dans ce coma. C’est sans doute bon signe. Mais ce cauchemar, je doute que je ne le refasse pas une autre fois… J’espère beaucoup y entendre la voix de mon amie Lizzy aujourd’hui.


CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Avr - 19:46
Tu nous a fait peur
On t'aime nous
Damien ✧ Elizabeth
Un soir alors que j’étais de service en cuisine, une information sur les journaux télévisés me met dans tous mes états. Il y avait eu un incendie. Et un pompier avait mit sa vie en danger pour sauver un bébé. Rien de vraiment choquant mais lorsque j’apprends que ce pompier était actuellement dans un état critique et transporté a l'hôpital, je commence a prêter plus attention. Je ne sais pas pourquoi mais je n’avais qu’une crainte c’est que ce pompier soit celui qui m’a sauvé des flammes il y a trois ans et qui était devenu mon ami. Et cette crainte fut confirmé. Son visage apparaît et je le reconnais. Damien… Mon sauveur, mon ami et mon… Amour secret venait de sauver un bébé met au détriment de sa vie. Plus rien comptait a ce moment la. Tout se bousculait pour le service du soir mais moi, la chef cuisinière, j’étais comme paralysé. Mes yeux s'embuent de larme. Il ne pouvait pas partir comme ça…Posant ma toque et ma blouse de chef cuisinier, je pris la route sans un mot a mes commis puis me rends a l'hôpital. Mon ami était là dans cette hopital et je ne savais pas ce qu’il avait. Je ne savais même pas s’il allait le sauver. Alors j’étais rester la. Prenant le temps quand même d’appeler le restaurant pour m’excuser d'être partie comme ça… Leur donner des indications pour le service du soir. Raccrochant, je pars en salle d’attente la ou était tout ses camarades Pompier. Les saluant certains savait que j'étais devenu amis avec lui. Et m’avait accueillit. D’ailleurs ça me faisait du bien d’etre parmis eux. Puis ils ont dû repartir alors je leur avait dit que je les appellerais pour leur donner des nouvelles et j’étais resté. Jusqu’au lendemain. Endormit sur cette chaise de salle d’attente. Jusqu'à qu’on m'informe qu’il était dans le coma. Et qu’il était en chambre seul et qu’on pouvait aller le voir.. Parler peut faire revenir quelqu’un vers nous. Alors après cela j’avais appeler sur chef de bataillon pour le prévenir et j’étais partie a son chevet. Depuis 8 jour je jongle entre le restaurant et la chambre d'hôpital. Lui parlant de tout et de rien. Essayant de le faire revenir vers nous. Mais c’est dure et je ne sens plus la force de continuer. Je l’aime c’est évident. Mais le voir aussi faible et innocent est trop dure. Aujourd’hui j’ai hésiter a venir. Mais j’ai quand même cette voie qui m’ordonne de venir. De tout lui avouer. Et de partir si ça ne le fais pas reagir. Alors me rendant a l'hôpital avant le service de mdi, je rendre fermant la porte de la chambre et m’installe a ses côtés. Comme tous les jour, je viens l’embrasser sur le front. Prenant sa main. Coucou Damien… Tu crois pas que ça fait déjà bien assez longtemps que tu dors la… Réveille toi s’il te plait… Comme une supplication, je viens poser sa main contre ma joue essayant de le faire reagir mais rien. Même pas une paupière qui bouge. Soupirant, je m’assoie au bord du lit gardant sa main. Je ne sais pas pourquoi mais je suis a bout de force. Et j’ai besoin de lui avouer cela même si il ne se réveille plus jamais… Je ne veux pas avoir le regret de n’avoir pas pu lui dire un jour… Damien ça suffit, réveille toi… J’en peux plus de te voir ainsi. C’est une vrai torture. Voir mon ami aussi fragile et branché a ses tuyau n’est vraiment pas chose facile. Mais en plus quand on aime cette personne c’est une torture. Les Médecins disent que tu peux m’entendre alors fait moi un signe…. Réveille toi… Versant des larmes en silence je viens poser mon front contre le sien. Attendant un signe de sa part. Mais rien même pas une paupière qui frétil. Comment lui dire qu’il ne m’entends pas. Comment lui avouer si je ne peux même pas le regarder. Damien… J’ai tellement de chose a te dire.. Mais comment te le dire si tu ne m’entends pas… Comment te dire que depuis que tu m’a sauver, des sentiment se sont formés en moi pour toi. Que je n’éprouve pas que de l’amitié a ton égard.. Que je t’aime Damien… Que j’aimerais t’embrasser sur les lèvres.. De te dire des mots doux… Comment je pourrais si tu ne te réveille pas... Soupirant je me leve m’essuyant mes larmes. Je ne pouvais plus. J’étais épuisé par les voyages entre mon travail au restaurant mon domicile et l’hopital. J’étais épuiser de le voir ainsi. J’avais besoin de craquer et c’était ce qui était entrain de m'arriver. Mais je ne voulais pas craquer devant lui. Lui qui est un batant. Alors m’apretant a partir boire un café étant donner que je n’avais pas déjeuner, je prends mes affaires et me dirige vers la porte   
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Avr - 20:18


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Je voudrais tellement me réveiller, ses paroles étaient un petit pas à chaque fois pour m’aider à le faire. Elle était là, comme à chaque matin depuis mon arrivé ici. J’aimerais tellement me réveiller comme elle me le demande. J’essaie si fort pourtant. Ma gorge me brulait, dû à la soif et à l’intubation. Sa main dans la mienne, j’essaie de la serrer, mais je n’y arrive pas. Ses paroles, furent plus dur à l’instant… elle m’aimait… comme une femme aime un homme ou un homme aime une femme. Jamais on ne m’avait dis ces trois mots « Je t’aime », Elle était la première. Comment je devais réagir à cela ? Je n’ai jamais aimé une fille, je ne sais même pas si je ressens des sentiments pour elle, pourtant, je me sens bien à chaque fois que je suis à ses côtés, je n’ai jamais envie de la quitter quand le moment est venu de ce quitter. J’aime penser à elle, le soir quand je suis seul. Est-ce une façon de croire que moi aussi je l’aime ?

J’ai toujours été ce dragueur qui aime coucher avec les filles que pour le sexe, sans aucune attache, parce que je n’ai jamais trouvé l’âme sœur, l’amour de ma vie. Je suis un mec qui aime le sexe, qui ne pourrait pas s’en passer pendant un long moment et l’amour, les débuts de sentiments, implique une certaine attente là dedans. En serais-je capable ?

Je sens sa main lâcher la mienne, ainsi que le poids de son corps sur le lit. Elle venait de quitter ma proximité et j’entends ses pas s’éloigner de moi. Elle partait ? NON !!! Pas comme ça, elle ne pouvait pas faire ça… Mes yeux se mirent à bouger sous mes paupières. Mes doigts s’agitent lentement sur le drap, l’agrippant. Je me mis à tousser, m’étouffant à cause de l’intubation, me voilà réveillé de ce coma, mon cerveau pleinement actif, réalisant ce corps étranger dans mon corps. Il fait tout pour me faire réagir et enlever ce tube. Mes yeux s’ouvrent enfin, la lumière est aveuglante. Le temps de m’habituer à la lumière, je finis par poser mes mains sur le tube pour me le retirer de ma gorge, je n’attendrai pas le médecin afin qu’il me l’enlève. La douleur d’irritation était atroce. Je tire dessus comme on tire sur une corde, je tousse tout à la fois, ne sachant pas si Lizzy avait quittée la salle, trop pris par ce que je suis en train de faire. Le tube retirer, je peux enfin reprendre une respiration normal. Je déteste… ce truc… Ma gorge sèche, j’avais de la misère à prononcer mes mots.



CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Avr - 20:54
Tu nous a fait peur
On t'aime nous
Damien ✧ Elizabeth
Voila j’étais a deux doigts de craquer. J’en pouvais plus. Je devais garder espoir. Mais a un moment donné, on est obligé de craquer et c’était exactement ce qui était entrain de se passer alors j’avais préféré partir pour pleurer dans le couloir au lieu d’etre aupres de lui. Et alors que je pose ma main sur la poignée, j’entends le bip devenir irrégulier. Accelant de plus en plus. Et des gestes paniquer. Me retournant je le viis. IL était réveiller essayant de se retirer le Tuyau. Laissant tomber mon sac je me précipite a son chevet afin de le calmer… Non Damien ne le…. Trop tard il venait de l’enlever. Je ne suis pas médecin mais je me doute qu’il n'aurait pas dû. Mais je suis trop heureuse pour l’engueuler a ce moment là puis je veux juste le rassurer avant d’appeler le médecin. Alors prenant son visage entre mes mains j’essaie de capter son attention. Plongeant mon regard dans le sien et d’une voix douce et rassurante. Damien.. Calme toi.. Tu es a l'hôpital… Je vais appeler le médecin mais calme toi et ne parle pas…. Lâchant doucement son visage je le regarde puis me précipite a la porte l’ouvrant et hurlant un médecin dans la chambre vite. Laissant la porte ouverte, je retourne voir Damien, prenant sa main et caressant sa joue voulant le rassurer le mieux possible avant que le médecin arrive. Chut Damien.. Laisse le médecin t’examiner d’accord… Je reste la... D’ailleurs il arrive rapidement et il me pousse pour que je lui laisse le champ libre. Il l’auscule. Monsieur Rousseau vous n’auriez pas dû vous retirer votre tuyau.. Ça aurait pu endommager votre gorge… Puis lui montrant une lumière dans les yeux il regarde ses pupilles et fait un tas de test. Puis il parle a l’infirmière et repart après avoir dit. Bon… Bienvenu parmi nous Mr Rousseau… Je passerais plus tard vous voir. Je laisse l’infirmière vous donner des calmant pour vous aider avec la douleur et la gêne…. Et reposez vous… Puis il part. Je regarde l’infirmière faire son travail. Restant a distance. Je devrais surement appeler son chef de corps. Mais Je n’y pense pas. Au contraire je veux rester la et surveiller tout ce qui vont lui faire. Puis l’infirmière pars et je m’avance de nouveau vers Damien… Tu sais que tu nous a fait peur…. Lui souriant, je viens l’embrasser sur la joue. Je ne sais pas ce qui a été le déclencheur pour son reveil mais au moins j’étais contente d'être la a ce moment là. Il a surement envie de se reposer. Mais depuis le temps que j’attends de le voir ouvrir ses yeux, je n’arrive plus a prendre congés de lui. Prenant sa main, je tire la chaise et m’installe a côté de lui. Le regardant. Tu te sens comment ? Tu veux boire un peu ? Prenant le verre avec la paille, je l’apporte a ses lèvres. Il fallait qu’il boit doucement. IL venait juste d’avoir le tuyau d’enlever il fallait qu’il retrouve les sensation doucement pour éviter des mauvais trajet.   
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Avr - 21:34


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Le médecin s’occupa de moi, je me laissais faire. Ensuite vint le tour de l’infirmière. Je ne sais pas ce qui a déclenché mon réveil, mais j’étais heureux d’être enfin de retour, mais je sais aussi ce qui m’attend pour la suite, un arrêt de travail pendant quelques temps et puis, ma nouvelle maladie, si mon chef de service l’apprend, il me mettra immédiatement en pré-retraite. Jamais il ne doit savoir, je perdrais mon boulot, je suis encore jeune et je ne me verrai pas passer le reste de ma vie à la maison avec cette rente qu’on me devra. Je frémis au bisou de mon amie, c’est la première fois que je ressentais cela quand elle m’embrasse comme ça, pourtant, on se faisait souvent la bise. Je la regarde, dans ses yeux, je pouvais voir son inquiétude à mon sujet. Je me demande si je n’avais pas rêvé ses paroles. Et oui, j’avais soif.

Je bois à la paille tout doucement, alors que ma gorge me brulait. Elle avait été si douce à mon retour, elle avait su m’apaiser et ne pas me faire paniquer, elle a su me réconforter. Je me sens… bizarre, mais… ça doit être normal… Je pose ma main sur sa joue pour la caresser amicalement. C’est toi qui m’a ramener de ce coma, j’en suis sur. Je lui souris, le regard brillant. Si tu savais la peur, la souffrance que j’ai vécu pendant ce temps. Pleinement conscient, je n’arrivais pas à ouvrir les yeux, mes muscles ne voulaient pas répondre, j’ai tant essayé de bouger sans y arriver. Je me suis cru dans un cauchemar, comme ces rêves éveiller qui t’empêche de te réveiller. S’était insupportable. Mon cerveau ne voulait pas répondre à mes commandes. Mais c’est grâce à toi que j’ai su m’en sortir. Mon pouce caresse sa joue encore et encore, ne cessant de la regarder, heureux d’être enfin de retour.



CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 17 Avr - 23:05
Tu nous a fait peur
On t'aime nous
Damien ✧ Elizabeth
Il était là enfin parmis nous conscient. Je vois bien qu’il est encore fatigué et pas au mieux physiquement. Mais il reconnaissait son monde. Alors j’étais plus que soulagée même si j’avais été tiraillé par l'inquiétude. Maintenant ce qui comptait c’était qu’il était la. Lui souriant je le laisse faire. L’écoutant. Je ne savais pas vraiment si c’était grâce à moi mais en tout cas, c’était lui qui avait fait le plus dure. J’avais juste été la pour le soutenir. Tu devrais plutôt te reposée et ne pas penser à cela. Le plus important c’est que tu es la…Puis tu es le seul qui a été assez fort pour t’en sortir… J’ai juste été présente… Lui souriant, je me lève le regardant. Je ne sais pas s’il se rappelle de ce que j’avais dit mais je n’osais pas lui en parler. Ce n’étais juste pas le moment et s’il veut en parler il abordera le sujet c’est aussi simple que cela. Mais la je devrais surement prévenir son chef de bataillon. Il sera surement soulager. Puis tu sais.. Je n'avais pas été la seule a venir… Tes camarade du feu sont venu aussi… D’ailleurs je vais les prévenir d’accord ? Profite en pour te reposer je reviens après. Lui laissant pas le temps de répondre quand que ce soit je le quitte et va prévenir sa caserne. Puis je passe a la cafet’ pour me boire un café. J’en ai besoin je n’ai pas beaucoup dormit puis je n’ai pas non plus dejeuner ce matin. Alors si je veux tenir la journée il faut quand même que je déjeune. Mangeant une chocolatine en même temps. PUis je me décide de retourner a son chevet. Frappant a la porte j’entre ouvre et le vis entrain de se reposer. Alors en silence, je referme la porte derrière moi et m’installe a côté de lui. Prenant de nouveau sa main. Ta caserne t’embrasse et doivent venir tout a l’heure si tu n’es pas trop fatigué. Lui souriant je le regarde ne pouvant plus m’empecher de le regarder sans le lacher. Je veux sentir sa main dans la mienne et lui parler. Me rassurant que ce n’est pas un rêve. Dit moi..... tu te rapelle de quoi exactement ? Tu te rapel de ton incident ?   
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 18 Avr - 0:36


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Elle me laissa seul et pendant ce temps, je fixe la fenêtre, alors que mon médecin en profite pendant que je suis seul pour venir me voir. Le voilà qu’il m’explique mon cas. Mr Rousseau, j’ai le regret de vous annoncer que votre santé en a dépéris suite à votre accident. Vos poumons sont atteints et connaissant votre métier, vous allez devoir arrêter ce boulot. Je soupire. Écoutez, ne me demandez pas ça, c’est non et je vous jure que si vous dites quoi que ce soit à mon supérieur, je vous poursuivrez en justice… Le médecin me regarde, voyant très bien à quel point je tiens à mon métier. Je repasse plus tard. Le voilà sortis de ma chambre. Je soupire et ferme les yeux quelques minutes, alors que je finis par entendre frapper à ma porte.


Des pas s’ensuivent et on attrape ma main. Je laisse Lizzy me parler. Je soupire. En réalité… j’ai pas envie de les voir, pas après ce que le médecin vient de m’apprendre. En espérant que mon humeur change d’ici leur arrivé. Et la voilà à me demander ce que je me rappelle de mon accident. Je la regarde enfin et regarde nos mains l’une dans l’autre, me voilà à la caresser avec mon pouce. Je me souviens de tout. La fumée entrant dans ma gorge, la brulure que ça causé. Les étourdissements à chacun de mes pas, je ne pouvais pas m’arrêter avant que je ne retrouve ce bébé. J’ai sentis la chaleur me bruler et ma gorge commencer à me détruire de l’intérieur. Et puis j’ai perdu connaissance. Je pose ma main libre contre sa joue que je caresse de mon pouce. Et puis, j’ai essayer d’ouvrir les yeux, alors qu’on me disait dans un coma, je ne l’était pas, à mes yeux ça ne l’était pas, mais aux ceux du personnelle oui. Mon cerveau ne voulait pas répondre à mes commandes, mais j’entendais tout. Je te suis reconnaissant d’avoir passé tout ce temps avec moi. Et… Je ferme les yeux, baissant le regard. je suis sur que se sont tes paroles de tout à l’heure qui m’a fait réussir à ouvrir les yeux et émerger de mon cauchemar. Je veux t’entendre me le redire. Dis moi que je n’ai pas rêvé, dis ? Je relève mon regard vers elle, attendant sa réponse. Si ce que je sais est réel, je ne sais même pas comment je le prendrais.




CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 18 Avr - 4:31
Tu nous a fait peur
On t'aime nous
Damien ✧ Elizabeth
Apres mettre absenter un moment pour le laisser se reposer et aussi déjeuner un peu pour moi. Je retourne auprès de lui. Je devais prendre mon service au restaurant d’ici 2H30 ça me laisse largement le temps de lui parler et profiter qu’il soit enfin avec moi conscient. M’installant auprès de lui sur la chaise, je reprends sa main doucement. Depuis tout son séjour je n’avais jamais lâcher sa main. Et même maintenant j’ai besoin de la sentir réactive. Depuis huit long jour, cette main était morte. Alors maintenant que je la sentais me serrer ça me donne tellement de frisson que je ne veux plus la lâcher. Lui informant que ses collègue passerons tout a l’heure je suis surprise et lève un sourcil. J’aurais pensé qu’il serait content de la nouvelle mais il ne veux pas les voir a cause du médecin. Je ne comprenais pas tout la. J’avais besoin d'explications. Qu’est ce qu’il t’a dit? Me penchant un peu vers lui, je l’invite a me repondre. Je me doute que c’est surement pas une bonne nouvelle. Il va avoir surement des séquelle et ne pourra pas reprendre le travail de suite. Mais bon ce n'était pas une raison pour les éviter selon moi. Puis je veux en savoir plus sur ce qu’il a ressenti et donc ce qu’il se rappelle alors je l’écoute. Souriant légèrement pour le rassurer et l'invite a continuer. Ça ne dois pas etre facile de se rememorer tout cela. Je n’ai jamais vécu ce qu’il a veçu. Moi ce que j’ai véçu c’est la douleur physique et non pas interne et moral. C’est deux chose bien différente. Si ça peut te soulager.. Le bébé est en pleine forme…. J’ai gardé contact avec les parent si tu veux le voir quand tu sera plus en forme…. Son toucher sur ma joue, je l’attends depuis tellement longtemps que j’ai l'échine qui en tremble. Mais ce que je craignais etait entrain d'arriver. Je devrais être contente d’un côté. Il m’avait entendu et sentit ma présence tout le long de son coma. Mais je ne savais pas quoi lui dire maintenant. Il a eu tellement de conquete. Moi je suis encore vierge et je l’aime. Je n'étais pas la fille qui peux aimer ou desirer. Si je lui disait la vérité, tout risquait de changer et j’avais peur. Mais je ne pouvais pas non plus faire comme ci il avait rêver. Alors soupirant, je lâche sa main et me réinstalle bien au fond de ma chaise. Je voulais qu’il y est moins de contacte possible a ce moment la. C’était tellement plus facile de lui parler de cela quand il était inconscient. Que l’a je ne sais pas quoi lui dire reellement. Non tu.. TU n’a pas rever…. J’ai des sentiment envers toi…. Je sais que je suis qu’une amie a tes yeux. Et que tu aime les femmes et que la… Tu a d'autre pensée après ton coma. TU n’a pas envie que je te dise cela. Mais… J’ai eu besoin a ce moment la de te le dire…
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 18 Avr - 13:35


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
J’étais soulagé de savoir que le bébé allait bien. C’était une bonne chose, même si moi, je ne m’en suis pas sortie indemne. Physiquement, j’ai pas de séquelles, mais intérieurement, je suis fichus. J’ai même pas envie d’avoir un congé quelques mois après mon congé de l’hôpital, mais je n’aurais pas le choix. Mais ça me serait mortel de prendre ma retraite prématurément. En plus, Eli’ ne saura pas maintenant ce que le médecin m’a dit, je ne veux pas qu’elle essaie de me convaincre de prendre cette retraite. Ce n’est pas le moment, je ne suis pas prêt à accepter les faits. Et maintenant, la voilà qu’elle me répond enfin. Je la regarde enfin de nouveau. Tu es… amoureuse de moi…

Je sers plus sa main dans la mienne encore, nerveusement, je ne sais pas quoi lui répondre. Suis-je aussi amoureux d’elle ? Je n’en sais rien. Je ne sais même pas si je serais à la hauteur de ses attentes. Elle me connaît, je suis ce genre de mec qui aime le sexe, je drague pour en avoir. Je n’ai jamais osé draguer Eli’ pas parce qu’elle ne me plait pas, au contraire, elle est sans doute la celle que je désirerais le plus mettre dans mon lit. J’ai toujours dragué mes amies du sexe opposé, mais je ne l’ai jamais fait avec Elizabeth et je ne sais pas pourquoi. Pourtant, j’ai réussis à mettre toutes mes amies dans mon lit, sauf Elizabeth. Pourquoi ? Je n’y ai peut être juste jamais pensée. Peut être parce qu’elle est celle que j’ai sauvé des flammes et qu’on est devenu amis ensuite. Peut être que je la trouve trop fragile pour que je puisse la draguer ou que je ne puisse juste pas lui faire ça. Je ne sais plus quoi penser de moi-même. Mais je l’avoue, j’ai tellement envie de la mettre dans mon lit, alors que je sais qu’elle a des sentiments pour moi.

Je me passe une main dans les cheveux et j’évite son regard, je rougissais sans doute. Je suis désolé, je ne sais pas quoi te dire… Je me mords la lèvre, espérant qu’elle ne le vois pas, maintenant que je le sais, me voilà totalement perdu à propos de notre réel lien de vie.





CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 19 Avr - 7:10
UN reveil qui change tout
je t'aime
Damien ✧ Elizabeth
Il était soulagé pour le bébé. Je pouvais le voir dans ses oeils. Je commençais a le connaitre a force et je voyais bien qu’il ne voulait pas me dire pour sa conversation avec le médecin. Je suis de nature têtue. Il le sais pourtant que je ne vais pas lâcher. Tu évite le sujet la….Je veux que tu me dise ce que le médecin t’a dit…. Je suis ton amie non avant tout. Et c’est pas ce que fait les amis ? On se dit tout pour s’épauler. Je n’avais pas rester a son chevet pour qu’il refuse de me parler. Autant que je parte directement s’il ne veut pas mon soutien. Puis le sujet tant redouté arrive enfin. Et je ne savais pas quoi dire de plus. J’ai même envisager une fraction de seconde de dire que j’avais déconné. Que j’avais juste dit ça pour le faire peur et sortit du coma. Mais apres mure reflexion, Damien ne mérite pas cela. Peut être….. Le regardant, mon coeur me fait mal dans ma poitrine a battre aussi fort. Puis lâchant sa main, je me lève n’arrivant plus a rester assise. Je suis tellement mal a l’aise maintenant de lui avoir révélé maintenant surtout qu’il n'était pas prêt a cela et qu’il venait de se réveiller. J’ai vraiment mal choisi mon moment. Il  n’y a rien a dire… On est ami et j'espère que ça ne changera pas pour cela….. M’avançant vers la fenêtre, je regarde le paysage en silence. Ne sachant pas quoi faire ni dire. Je venais de mettre une épée de damoclès sur nos deux tête. Si je pourrais je crois que je me réfugiais dans un trou de sourie. Je vais y aller.. Tu a besoin de te reposer. A quoi bon rester ici? Il n’a surement plus envie que je sois la après cet aveux. IL avait pas besoin d’une fille qui l’aime et qui choisit son réveil pour lui avouer. Il dois me detester a ce moment la. Il n’était pas encore l’heure pour le service du midi. J’avais même encore 2H devant moi mais a cause de moi, la situation avait tourné mal. L’ambiance était pesante et je doute que c’est ce qu’il fallait a Damien. Me tournant, je lui fais un petit sourire et m’approche de lui pour venir le prendre légèrement dans les bras. Sentant son odeur. Je me sens toute fragile a se contact. Je suis contente que tu soit la…. Mais tu veux peut être que je vienne moins souvent. Je le comprendrais si tu veux que je pars et que  je revienne pas avant que tu me le demande. Tu  a eu une matinée très chargée en émotion… Je ne veux pas en rajouter plus…. Me redressant, je lui fais un bisous sur la joue. La balle était dans son camp maintenant. IL avait a choisir lui si moi si ami, j’ai le droit de rester auprès de lui.
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 19 Avr - 13:03


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Je sentis ce froid intense soudainement, juste au moment où elle a lâché ma main et s'est levé pour s'éloigner de moi... qu'ai-je fais? j'ai pas envie de la perdre, peut être qu'elle devrait savoir pourquoi je suis indécis à sa révélation. J'y pense énormément pendant ce court éloignement entre elle et moi et la revoilà près de moi à me serrer dans ses bras. Je frémis doucement, plongeant ma tête dans le creux de son cou. Je suis si bien avec elle, encore mieux que quand je suis seul. Mais qu'est ce que cela veut dire? Je n'ai jamais été amoureux de ma vie, je n'ai même jamais songé à me caser avec une fille un jour. Tout simplement, parce que je suis un dragueur, un amant du sexe et qui ne sait pas trop se contrôler là dessus. Et qu'avoir plusieurs femmes pour ça m'est plus facile qu'une seule et manquer, par moment l'occasion de me satisfaire.

Je la sers doucement contre moi. Lizzy... je vais te prouver à quel point je tiens à toi et que pour rien au monde je ne voudrais que tu quitte cette chambre. Tout d'abord, mon médecin m'a dit que... je devrais cesser mon job à cause des séquelles de mon accidents, mais y'en est pas question... Ensuite, si j'ai agis de la sorte et t'ai fait peur à ta révélation, c'est sans doute parce que je ... je me cherche encore là dessus. Tu as eu ce courage monstre de me le dire et je t'en suis reconnaissante, parce que, ça m'a ouvert les yeux, je réalise un truc.... Je la force à quitter mes bras pour pouvoir la regarder.

Je reprends sa main dans la mienne. Je ne sais pas ce que ça veut dire, mais tu es la seule de toutes mes amies que je n'ai pas essayé de draguer et de mettre dans mon lit... mon regard se baisse sur le lit pour continuer. Je l'avoue, je ne désir que ça, te posséder et ne faire qu'un avec toi. Je l'aurais fait depuis longtemps si je m'étais écouté, parce que il m'est facile de draguer et obtenir ce que je veux. j'ai eu des tas d'amies que j'ai mises dans mon lit, mais toi... je n'y arrive pas, tout simplement, parce que tu me plait, comme toutes les autres certes, mais différemment.... Mon regard se plonge de nouveau dans le sien et je pose ma main contre sa joue. Est-cela qu'on pourrait appeler aimer d'un vrai amour? Toi, comment tu te sens face à moi, quand tu es près de moi? Qu'est ce qui ce passe en toi?

Moi je me sentais si bien à ses côtés, mon cœur bat si vite quand elle se rapproche de moi. j'ai cette envie d'être avec elle 24h et qu'elle ne me laisse jamais. J'ai l'impression d'être abandonner quand elle doit me laisser pour le boulot. Je n'ai pas envie d'aller bosser quand moi je la laisse pour aller à la caserne. C'est fou que pour elle, je n'ai pas envie de vivre ma passion. Serait elle ma nouvelle passion, une de plus dans ma vie? Dois-je diviser ma passion pour le feu avec elle? Mon cœur saigne que je me couche la nuit et qu'elle n'est pas à mes côtés... je l'avoue, j'aimerais l'avoir à chacune de mes nuits auprès de moi. Est ce la qu'on appelle l'amour? Suis-je amoureux d'elle ? Je n'en doute plus maintenant, mais je dois savoir comment elle, elle se sent face à moi.





CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 19 Avr - 22:13
Qu’est ce qui m’a pris de lui dire cela. Il n'avait pas besoin de cela. Il devait se reposer et par ma faute il va se poser des tonnes de question a cause de moi. Je le regrette. Je n’aurais pas dû. Il est évident qu’il n’est pas prêt et moi non plus. En plus j'ai dit cela juste car j’en pouvais plus d’attendre. Et d’esperer. Lui fesant un calin pour essayer de détendre atmosphère, je penssais aussi prendre congé. La tournure des événement prenait un sens que je n’aimais pas et me mettait mal à l’aise en plus. Mais je ne pouvais pas ne pas le laisser parler et l'écouter. Alors ne bouge pas je le regarde. Je l’écoute et perdu vite mon sourire a l’annonce de ce que lui avait dit le médecin. Je comprends mieux pourquoi il n'avait pas le goût de voir ses collègues. Mais bon j’avais de l’espoir à revendre. Et je veux croire qu’il pourra exercer toujours son métier mais juste un peu moins être sur le terrain. Ça me rassure d’ailleurs. Puis regardant nos mains, je n’ose rien dire. Je suis paralyser. Voilà c’est le mot. Paralysée par ses paroles et ses question. Moi même je ne sais pas quoi en penser alors la.. Lui expliquer c’est compliqué. Damien s’il te plait… Ne parlons pas de cela…. C’est compliqué et aucun des deux n’est prêt. Et si tu ne m’a jamais draguer c’est peut être parce que tu sais que j’attends le mariage… Et que je suis plus une soeur pour toi qu’autre chose… Je lui sourie. Je ne voulais pas en parler. Je vais me prendre un rateau. Je ne préfère pas. Je préfère garder son amitié. Mais bon je sais aussi qu’il ne me laissera pas partir sans lui donner un minimum d’explication. Je n’avais pas le choix. Mais je ne savais pas vraiment par ou commencer. Damien… J’ai pas envie d’en parler… Imagine ça casse notre amitié? Je sais que tu n’es pas prêt a te caser. Et je ne te le demande pas. Mais Juste ça fait 8 jours que je viens ici… Et c’est une torture…. Je n’en dormais plus… Je n’avais qu’une envie c’était d'être ici au cas ou tu te reveil. Mais… J’ai craqué et j’ai dit cela…. Je ne sais pas vraiment si je suis prête a cela avec toi…. Tu es l'opposé de moi Damien… Puis… Je sais que tu n'es pas du genre a te contenter d’une femme et d’attendre.. Tu a des besoin c’est normal… LUi souriant. Je le regarde attendant sa réaction ou sa réponse. D’ailleurs, je m'assois doucement sur le rebords du lit et m'allonge a moitié contre lui. J’avais besoin de se contacte. Ça me donnait du courage mais aussi enlevait toute mon inquiétude que j’avais garder en moi jusqu'à maintenant.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 0:35


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Je ne m’attendais surtout pas à ça. Comment dois je le prendre ? Ce qu’elle m’avait révélé était faux ? Je fus complètement touché, négativement, sur sa réponse. Je n’aurais pas cru une telle réponse d’elle. Je ne sais pas comment réagir. Je me sens mal soudainement, alors que je venais peut être de lui avouer, moi aussi mon amour pour elle. Et la voilà qu’elle m’apprend, comme ça, qu’elle est vieux jeu… Attendre après le mariage, pas de bol, mais me connaissant, par amour et respect, j’attendrais aussi. Je ne veux surtout pas rater ma chance, maintenant que je sais mes sentiments pour elle, et peut être les siens envers moi si elle ne m’avait pas menti. Comme une sœur… non, je te vois bien plus que ça à mes yeux… dis moi que c’est vrai… que tu es amoureuse de moi dis… Non, ce n’est pas parce qu’elle veut attendre le mariage que je n’ai jamais osé la draguer, c’est parce que je suis amoureux d’elle.

Elle ose tout de même à se poser près de moi sur mon lit, après avoir eu ce culot monstre de me dire que nous sommes pas fait pour être ensemble, c’est comme ça que je l’ai interprété et compris. Les contraires s’attirent… ne l'oublis pas. Je ferme mes yeux, essayant de ne pas laisser mes larmes allés sur mes joues. Maintenant qu’elle m’a fait sortir de ce cauchemar et maintenant que je comprends qu’elle m’avait dis tout ça que pour me faire revenir, me voilà en colère contre ses paroles. Ses mots m’ont blessés. Mon cœur bat à mille à l’heure, et je suis sur qu’elle le ressent, blottit comme ça contre moi. Je réalise l’ampleur de cette blessure émotionnelle sur moi, c’est comme ça que je réalise que je suis aussi amoureux d’elle, à moins que ça ne soit, en réalité, que dans un seul sens… le mien. Tout mon corps a envie de lâcher, cette peur que ça ne soit pas vrai me terrifie.

Cette proximité contre elle, me faisait chaud au cœur, même si avant, ça nous arrivait de faire ça pour se réconforter d’une dure journée que nous avons eux, cette fois ci, je le ressens différemment, comme un adieu ou un soulagement que je sois sortie d’affaire. Je pose un doux baiser contre son front, pour ensuite poser mes doigts sous son menton et le relever vers mon visage, mon regard se porte sur ses lèvres et je viens y déposer un baiser tendre contre celle-ci, pour ensuite embrasser le bout de son nez et blottir ma tête dans son cou. Je voulais qu’elle comprenne que je suis prêt à une aventure avec elle, je suis prêt à tout essayer, à tout faire avec elle. Je suis prêt à me caser, c’est le moment et je suis sur qu’elle est celle avec qui je désir faire ma vie.






CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 1:30
Que dire et que faire. Je ne sais pas.. J’ai peur. Je ne veux pas perdre quelque chose si je lui dit tout. Alors je préfère essayer de ne pas me mettre martelle en tête et me convaincre que je dois reste silencieuse. Mais c’est dure. Très dure même. Car ses paroles me vont droit au coeur. Et j’ai envie de lui dire que je l’aime. Que je suis bien avec lui. Mais justement on est tellement différent.. Lui il a eu de l'expérience… Il pourrait se lasser de moi. En plus je suis vierge… Je n’ai jamais réellement découvert un homme. Même pas dormit avec. Alors c’était vraiment l’eau et le feu. Damien bien sûr que oui je t’aime… Mais regarde nous… Je n’ai jamais coucher avec un homme.. Je n’ai pas d'expérience… Je n’ai jamais dormi avec un homme en plus. Biensur j’ai eu des amourette et des flirt mais c’est tout…. Je soupire l'écoutant. C’est vrai les opposer s’attire mais la. Ce n’étais plus des opposés c’est bien plus compliqué que cela selon moi. Je ne veux pas le décevoir ou le mettre dans une prison invisible s’il se met avec moi. Puis il nous faudra du temps a tout les deux aussi. Surement. Restant allongée auprès de lui, je me tais, m’amusant à faire des ronds sur sa blouse d'hôpital. Le laissant faire. Je ne comprends pas au début pourquoi il me relevais le menton, mais j’ai vite compris et fermant les yeux je me laisse perdre par ses baiser chaste et rapidement. Rouvrant les yeux, j’étais déçu j’aurais aimé que ça dure plus longtemps. Alors dans un murmure a peine audible. Recommence….. Puis une fois les lèvres contre les mienne une sourire se dessine en coi sur mon visage. J’étais heureuse. Je n’avais pas envie que ce moment soit interrompu. Je n’avais même plus envie de partir. Entrelaçant nos doigt je lui sourie. Aujourd’hui avait été juste merveilleux. Tu es sur que tu pourra te retenir de tout sexe avec moi ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 2:03


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Je souris en coin, comprenant pourquoi elle a si peur de notre couple, qui à mon avis peut être possible, je caresse sa joue après nos baisers tendres. Il y a une première fois à tout et je veux être cette première fois pour toi. Je l’embrasse une troisième fois, plus amoureusement et je pose mon front contre le sien, nos doigts l’un dans l’autre, je caresse le dessus de sa main avec mon pouce. Je sais maintenant que c’est toi que je veux. Je ne peux pas te dire si je saurais me retenir, mais je vais essayer. Je savais qu’un jour je trouverai mon autre moitié et ce jour là est arrivé et je serais prêt à tout pour toi. Je trouverai un moyen de me satisfaire sans aller voir ailleurs tu sais, mais c’est toi que je veux.

Je dépose un baiser dans son cou, humant sa douce odeur, je ferme les yeux, profitant de ce moment. Je la sers un peu plus contre moi. Je crois que je t’aime, sincèrement, comme un amoureux qui aime sa copine…. Tu sens si bon. J’embrasse sa mâchoire et retourne chercher ses lèvres et l’embrasse d’un doux baiser une dernière fois. Un silence se fit un moment, jusqu’à ce que je le brise soudainement. Je veux que tu saches que je me battrais pour toi et aussi pour moi. Tu sais combien j’aime mon boulot et maintenant tu fais partie de ma passion… Le médecin dit que je fais de l’emphysème suite à mon accident… donc il y a des risques que je ne puisse plus travailler à la caserne, du moins aller sur le terrain… Je veux compter sur toi pour me défendre si on me refuse le feu. Je caresse sa joue.







CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 10:04
UN reveil qui change tout
je t'aime
Damien ✧ Elizabeth
J’étais bien et Heureuse. Mais je ne voulais pas qu’il me dise ces trois mot maintenant. Il n’a jamais aimé avant c’est un coureur de jupon un dragueur né. Puis il venait de sortir du coma. Il avait besoin de se retrouver et d'être sûre pour me le dire. Alors lorsqu’il me dit ces mot, je me sens gener. Biensur que je lui ai dit mais moi je savais où j’en était lui non. Il fallait qu’il réfléchisse a tout cela a tête reposer et non pas sous le coup de l’émotion d'être revenu parmi nous. Damien ne me dit pas cela.. Pas maintenant.. Tu es encore tout chamboulé par l’annonce du Médecin et par ton réveil…. On se laisse le temps d’accord ? Je veux prendre mon temps et te laisser du temps aussi pour réfléchir et être sûre… Comme tu me l’a dit ça sera dure pour toi de ne pas avoir de sex… Alors profite de ton retour et laissons le temps faire son oeuvre… Je l’embrasse fermant les Yeux. Je ne voulais pas le brusquer. Puis il en vie de ses chose en moins de 3H qu’il doit avoir besoin lui aussi de se retrouver. Le regardant, je ne sais pas quoi dire. Enfin si je savais ce que je voulais dire. Mais je ne pouvais pas lui dire. Il risquait de perdre son travail a cause de sa santé. Et je sais très bien qu'aller au feu c’est le plus important pour lui. C’est même sa raison de vivre. Mais me concernant c’est une autre histoire. Ça veut dire plus de risque pour lui si il va sur le terrain. Et je ne veux pas revivre cette semaine de malheur. Au contraire, je crois que je préfère qu’il reste auprès de moi. Quitte à être malheureux et me le reprocher au moins il sera en vie. Je suis désolée Damien vraiment.. Je sais que sauver des vies c’est ta raison de vivre.. Mais tu ne pense pas que tu peux continuer de sauver des vies en évitant d’aller dans les feu ? Tu peux toujours aller sur les accident de voiture a la place… Je veux bien t’épauler dans ton choix et souhait.. Mais réfléchis y bien.. C’est de ta vie qu’on parle… Tu a déjà failli nous quitter.. Je n’ai pas envie que tu nous quitte vraiment.. Voila soit il se braquait soit il arrivait a comprendre ce que je voulais dire. Pour être franche je ne sais absolument pas comment ça va se dérouler ce choix. Mais si il a besoin d’un électrochoc alors j’essayerais de le faire. J’ai déjà été son électrochoc pour ce coma. Alors peut être que j’arriverais a le raisonner.
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 13:21


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Elle ne me croyait pas, elle préférait que je me repose que de crois à mon "je t'aime"... je suis pas perdu, je vais parfaitement bien, si ce ne c'est que cette préretraite, je n'en veux pas et même si cela se trouvera à m'obliger à travailler dans la caserne ou sur les accidents, ça me  tuerait complètement. Tu ne me crois pas... tu ne crois pas à mon "je t'aime"... d'accord... je comprends parfaitement... je savais que c'était à cause de ce que je suis. Un dragueur qui ne demande que du sexe, qui n'aura jamais le droit à l'amour vrai. Elle ne croira jamais à mon amour pour elle, maintenant que je sais pourquoi je ne l'ai jamais draguer, parce que Jai de vrais sentiments envers elle, tout simplement parce que j'en suis amoureux. Elle a sans doute raison, notre opposé nous est pas compatibles. Nous sommes totalement différents, à l'inverse l'un de l'autre. Elle aurait jamais dû me dire qu'elle m'aimait... maintenant, elle verra que notre amitié va changer, ce ne sera plus jamais pareil.

Je sens mon cœur se briser un petit peu, même si elle me dit de prendre mon temps. Mais je sais parfaitement que je n'irai plus voir ailleurs maintenant, à cause de mes sentiments pour elle. Je veux penser à autre chose, oublier qu'elle m'a dévoiler tout ça. Et maintenant que je lui demande son soutient, elle refuse, elle me refuse son amour et maintenant l'aide que je lui demande. Mon retour parmi les autres changera toute ma vie. Le feu est ma vie. Je n'ai pas envie de jouer au médecin sur le lieu d'un accident, même si j'ai les compétences. Je n'ai pas envie d'être assis dans un bureau, payer plus cher que le simple mec de bureau pour éviter que je risque ma vie à nouveau. Non je ne veux rien de tout ça et Elizabeth, ne veux pas être de mon côté. Je ne serais plus jamais heureux. Tu refuses de m'aider... tu sais très bien que c'est important pour moi Eli' d'être sur le terrain d'un feu. L'adrénaline que ça me procure, l'endormorphine que ça  libère en moi, empêche de faire autre chose de pire encore... je suis sur que tu n'as pas envie que je me mets plus à boire ou même à me droguer pour avoir un buzz, le feu est mon buzz... Je me passe une main dans les cheveux. Maintenant, me voila à perdre ma drogue, mon adrénaline, ma passion. En plus de cesser la drague par sentiments envers une fille, comment je vais faire pour combler tout ça maintenant?  J'évite son regard. personne ne me convaincra de lâcher cette passion, personne, tu m'entends ? C'est ma vie, je déprimerais si je dois prendre cette retraite ou faire du travaille de bureau. Je veux sauver des vie, mais dans le feu, d'autres le font déjà très bien à ma place... c'est ainsi qu'elle me perdra, par la drogue, l'alcool ou même la dépression.


CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 18:00
UN reveil qui change tout
je t'aime
Damien ✧ Elizabeth
Il ne comprenait pas. Comme je m’y attendait il comprends pas mes dires. Je voulais juste prendre notre temps. Et il me sort que je ne le crois pas. Ça n’avais rien a voir avec cela au contraire. Je le croyais mais je voulais juste qu’il en soit sûre lui aussi. Damien ce n’est pas que je ne te crois pas. Mais je veux juste éviter que ça soit un sentiment qui c’est intensifier juste par rapport a la peur que tu a eu… et les drogues qu’ils te donnent… Je ne voulais pas te faire mal loin de la… L’embrassant sur la joue, je le regarde. L’écoutant. Et plus il me parlait et plus j’avais qu’une envie c’était de quitter cette chambre. Il pense qu'à lui. C’est pas possible de frôler la mort et de vouloir retourner faire face à la mort. Surtout que la il aura encore moins de chance de survivre. J’aurais pensé que maintenant qu’il sait mes sentiment il évitera de jouer avec le feu. Mais non au contraire il se braque. Je ne veux pas le changer bien au contraire. Je l’aime comme il ai mais je veux juste qu’il arrête de penser qu’il est seul maintenant. Il ne l’ai pas. Il a des personne qui ne pourrais pas vivre sans lui. C’étais juste trop… Alors me levant je lui donne une petite tappe sur l’épaule. Je ne voulais pas lui faire du mal bien évidemment mais je voulais juste lui faire comprendre qu’il met sa vie en jeu ne me plaisait pas du tout. Damien, tu va arreter et m’écouter. Je t'appellerais toujours. Et je serais toujours reconnaissante que tu soit le pompier qui m’a sauvé. Mais tu es aussi l’homme qui hante mes rève. Celui qui me rends meilleure. Et qui arrive a me donner envie de plus que des calin avec un homme… Tu arrive a comprendre Damien que j’ai cru te perdre une fois.. Et que je viens juste de te retrouver et tu m’annonce que tu veux de nouveau défier la mort ? Merde Damien tu n’es plus seul maintenant… Tu ne vis pas que pour toi maintenant… Alors vraiment si tes sentiment sont réel tu devrais arriver a comprendre que je ne veux pas t’interdire de faire ta passion.. Mais que je ne pourrais pas vivre une seconde sans toi… Donc je te proposais juste un compromis… Je me lève, blessée et énervée aussi. En faite beaucoup de sentiments différent se bouscule en moi. J’étais heureuse qu’il soit la et que j’ai pu lui parler de mes sentiments. Ses baiser… Je les oublierais jamais. Mais ça qu’il veut retourner dans les feu quitte à en mourir, ça c’est insupportable. Je bouillonne de l'intérieur. Puis regardant Damien, je prends mes affaires. Tu sais quoi.. Réfléchis-y.. De toute façon je ne suis personne pour t’interdire quoi que ce soit… Je suis même pas ta petite amie… Et même petite amie tu l’écouterais pas… Bah vas y retourne y.. Mais ne compte pas sur moi pour aller te voir a ton enterrement J’avais envie de quitter cette chambre tellement ça me blessait mais bon d’u coté je devais essayer de le comprendre. Mais ça faisait beaucoup en peu de temps. Mais j’avais quand même une folle envie de l’embrasser alors lachant tout, je vers d’un pas decider poser mes lèvres contre les siennes. L’embrassant tendrement et mettant beaucoup d’amour dedans. Passant une main dans sa chevelure et l’autre dans sa nuque.
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 20 Avr - 19:17


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Je suis de ce que je veux, mais bon si c’est comme ça qu’elle le voit, oublions. Je n’en reparlerais plus. Je la laisse alors me sermonner, essayer de me convaincre de ne plus bosser. Comment je ferais moi ? Le feu, fait partie de ma vie et maintenant, sans doute aussi Elizabeth, mais elle n’a pas le droit de m’empêcher de faire mon métier.

Je ne fus pas indifférent à son baiser sur ma joue, je l’ai vexé. Et son compromis… il est moche. Je ne me vois pas être l’un de ses pompiers qui sauve des vies sur la route, s’il n’y a pas de feu. Ce n’est pas être un pompier. Je vais lui tenir tête, elle verra. Je n’avais pas envie de me battre avec elle. Je n’ai même plus le droit à ma vie, à mon métier après cet accident. Dès le début, je savais ce que je risquais et même que j’en étais prêt à revivre encore et encore ces malheurs si ça devait se reproduire. Mais ça, elle ne peut pas comprendre que c’est important pour moi, c’est plutôt elle qui ne pense qu’à sa petite personne… Elle ne veut même pas accepter le métier que je fais et les risques que j’y en cours. Moi je vais changer beaucoup pour son amour. Je vais devoir me contenir pendant quelques années. Je vais devoir cesser d’aller draguer et baiser pour avoir du plaisir, dont j’ai besoin. Par amour je lui serais fidèle, mais elle, elle veut m’enlever ma seconde passion, le feu. Elle va tout m’enlever au finale.

Je la laisse m’embrasser, alors que j’avais cru qu’elle partait pour de bon, suite à ses paroles blessantes à mes yeux. De toute façon, peu importe la façon dont je mourrais, il n’y aura personne à mon enterrement, pourquoi ça devrait me faire mal ? Pourtant cela me fait mal de l’entendre dire ça, mais ce n’est pas ça qui me fera changer d’avis non plus. Ce baiser me soulagea au final, je l’approfondie pour lâcher ses lèvres et la repousser doucement, parce que ce que je m’apprête à dire, ne lui plaira pas beaucoup. Je la regarde, j’étais nerveux, mais je voulais qu’elle comprenne que moi aussi j’ai le droit à des trucs. Je plonge mon regard dans le sien et je me lance aux risques de ses dires.Tu ne réalises pas du tout ce que tu me dis… C’est à prendre ou à laisser. Tu dois me laisser continuer, tu dois accepter le fait que je puisse encore être blesser ou même mourir. Quand on aime un homme, on l’aime avec tous ses défauts, problèmes et le boulot qui va avec. Mes sentiments sont réels à ton égare et je ne vis pas que pour moi, je veux vivre avec toi. J’ai l’impression que c’est toi qui vit que pour toi avec ce que tu me demandes. Tu ne te rends même pas compte de ce que je vais faire juste pour être avec toi tu sais. Tu me connais… et être avec toi impliquera que je te dois fidélité, tu n’imagines même pas à quel point pour moi, ça va être dur ? Surtout que tu es de ces filles qui se réservent après le mariage. Tu n’imagines même pas… Et te voilà à m’obliger de cesser ce que j’aime faire dans la vie. Le feu fait aussi partie de ma vie tout comme toi tu fais maintenant partie de ma vie. Tu ne peux pas me demander d’aller faire un travail à la con sur la route… je n’ai pas envie de ça. J’ai envie d’être avec toi et de pouvoir faire le boulot que j’aime. Je baisse le regard. C’est à prendre ou à laisser…

Je sais très bien ce que je viens de faire. La mettre encore plus dans tous ses états, mais elle ne peut pas me demander cela. Même si j’aurais elle dans la vie en perdant mon boulot, je ne serais pu le même, il manquerait quelque chose à mon bonheur. Être avec elle, ne sera pas suffisant.



CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 21 Avr - 12:02
UN reveil qui change tout
je t'aime
Damien ✧ Elizabeth
Je l’écoute et peut être qu’il a raison Je suis peut etre egoiste. Et ne le mérite pas. Je ne sais pas ce qu’il va endurer en attendant que je dise oui. Peut être que oui je suis la méchante dans l’histoire. Ou peut être que je dois lui prouver mes sentiment. Je ne sais pas trop. Mais ce que je sais c’est que je l’aime alors s’il veut une preuve. J'accepte ce qu’il me demande. Même si il est évident que je trouve l'idée stupide. Mais bon je dois me comporter comme une amie. Et l’amie serais là quoi qu’il arrive non… Damien, tu sais très bien que tu me met au pied du mur. Tu le sais ? Tu me demande de choisir en quelques sorte sur ta vie ou ta mort ? ça ne m'enchante vraiment pas cet ultimatum… Et pour être honnête, j’ai envie de partir sans te répondre. Le regardant je soupire. J’avais besoin de temps. Et surtout de me reposer. Comme lui d’ailleurs. Et je ne savais exactement pas ce qu’il attendait de moi. Je faisais des effort pour lui laisser le temps de savoir vraiment ce qu’il ressent mais apparemment il ne me comprends pas. Je n’avais pas envie de me battre avec lui alors qu’il était la. M’éloignant vers la fenêtre je regarde a travers. Réfléchissant mais ne bougeant pas plus. Au moins ici j’étais tranquille pour réfléchir et je ne tentais pas Damien. D'accord… Je te soutien…. Mais évite quand même de mourir…. Je ne l’avais même pas regarder. J’étais trop en colère et blessé aussi pour le regarder. C’était mon effort pour lui prouver mon amour. Alors j'espère que maintenant il acceptera au moins de faire attention. Puis regardant l’heure de ma montre. Je soupire et me tourne vers lui. Ça faisait moins d’une heure et déjà la on s'engueulait. On était même pas ensemble le pire. Je fesais bien une piètre personne pour lui. Tu te rends compte qu’on s’engueule alors qu’on ne devrait pas….. Qu’on devrait profiter que tu sois la…. Alors on fais comme si ça n’avais pas eu lieu d’accord ?
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 21 Avr - 17:54


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Elle accepte finalement, mon compromis, alors que moi je ne veux rien savoir du sien. Tout simplement parce que c’est beaucoup me demander déjà. Je ne peux pas cesser de bosser ma passion et aussi, lui être fidèle, déjà que le deuxième va déjà être dur. Ou pas… alors que je compris ses dernières paroles. Elle essaie de me dire quoi là ? Que tout ce qu’elle m’a dévoilé… ses sentiments, son amour nos baisers, faire comme ci, rien de tout ça n’était arrivé ? C’est ce que j’ai cru comprendre. Elle voulait qu’on oublis ce qui s’est passé et faire comme ci de rien était. Et moi qui viens de comprendre ce que je ressens pour elle. Mais bon, après tout, tout est de ma faute. C’est moi le pompier qui n’a pas peur de mourir et c’est elle la fille amoureuse du pompier qu’elle a peur de perdre. C’est compréhensible qu’elle veule oublier tout ça si ça peut l’empêcher d’avoir peur. En plus, je ne trouvais pas qu’on s’engueulait, mais qu’on essayait juste de se comprendre, de parler et mettre les choses au clair, mais bon c’est comme ça et je n’y peux rien. Même si ses dernières paroles m’ont blesser… « Alors on fait comme si ça n’avait pas eu lieu d’accord ? »


Comment je dois le prendre? On reste amis et on en reparle plus jamais? Sans doute que c’est la solution. Je la regarde, essayant de ne pas montrer ma déception. Maintenant que je connais mes sentiments envers elle, je ne sais même plus si je serais de nouveau capable de draguer une fille. C’est une question ou une affirmation? Tu me demande d’oublier nos sentiments et qu’on reste amis? Oui d’accord, si c’est ce que tu veux. Je quitte son regard et fixe la fenêtre, je sais très bien que tout va changer à partir de maintenant, je ne sais pas pour elle, mais pour moi, ça ne sera plus jamais pareil, notre amitié en sera changer et je penserais à elle chaque fois que je baiserais une aventure d’un soir. Dans le fond, je ne vais pas cesser la drague si elle veut oublier tout ça et j’accepte son choix, c’est elle qui a commencé après tout, elle m’a juste ouvert les yeux sur mes sentiments, qu’elle pense que j’en suis pas sur à cause de mon coma à peine sortis. Seul moi sais ce que je veux. Je suis prêt à voir les gars, si tu veux bien les appeler s’il te plait. J’avais surtout envie de penser à autre chose, maintenant que tout ça sera faux entre nous. J’ai besoin de voir mes copains, ma gang, ma famille.




CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 23 Avr - 14:17
UN reveil qui change tout
je t'aime
Damien ✧ Elizabeth
Ce que je voulais n’avais pas vraiment d’importance. Je voulais juste ce qui était le mieux pour Damien. Et à ce moment là vraiment j’ai le sentiment que le mieux c’est qu’il continue son métier et qu’on reste ami.. Je sais que pour moi ça sera dure certes mais au moins, il n'attendra pas que je me donne a lui et moi je ne m'inquièterais pas autant.. Même si ça j’en doute. Ce n’est pas ce que je veux … Tu le sais mais c’est ce qui est le mieux pour nous deux.. Je ne veux pas te perdre quoi qu’il arrive.. Alors c’est une solution… Lui souriant le voyant regarder la fenêtre me fais mal. Je sais que je lui ai fait mal et que je n’aurais surement pas dû lui révéler tout cela. Mais je pensais qu’il serais encore dans le coma. Qu’il n'aurait pas ce déclencheur a ce moment là. M’asseyant a ses côté, je prends doucement sa main. La caressant du pouce puis l’écoutant. Les pompier c’était sa famille et ceux qui le comprennent le mieux. ALors je me lève doucement et essayer d’obtenir son attention. Je voulais lui faire comprendre que notre amitié ne sera surement pas pareil mais elle peut devenir encore plus forte. D’accord je vais les appeler… Tu veux que je reste avec toi pendant qu’ils arrivent ? TU sais j’ai encore du temps avant d’aller au travail… Attendant je sors mon téléphone et l’allume. Je n’ai pas le droit de téléphoner dans la chambre alors il fallait que je m’absente mais je n’en ai pas envie. Au contraire j’ai envie de venir dans ses bras comme ci une amie vient se réconforter dans les bras de son ami. Je vais leur téléphoner dehors… QUand je reviens tu veux bien me laisser te faire un câlin avant leur arrivé? Je sais très bien que ça sera bizarre la situation mais j’en avais envie et j’avais dit que je ne cacherais plus rien a Damien alors autant continuer. Puis quittant la chambre je vais dehors et téléphone au chef de bataillon. Il m’informe qu’ils étaient en intervention mais viendraient dès qu’ils ont terminés l’intervention. Lui remerciant, je raccroche et retourne voir damien. Je n’ai pas été trop longue j'espère? Tu va etre content, ils arrivent dès qu’ils ont terminés leur intervention.. Et je te promet je n’ai rien dit concernant ton enphisème…. Mais promet moi de faire tres attention… Lui souriant je viens me reinstaller aupres de lui, m’asseyant sur le coté du lit. Je savais très bien que j’allais revenir le voir dans cette chambre mais c’est tellement dure de l’abandonner maintenant. OUi j’ai l’impression de l’abandonner. IL a autant besoin de moi que lorsque était dans le coma pour supporter tout cela. Mais je ne peux pas faire autrement. J’y ai pensser pendant que tu etait endormi.. J’ai eu le temps pour cela… Quand tu sortira d’ici.. Ça te dérange si tu viens dormir a la maison dans la chambre d’amis ? Je veux que tu ne fasse le moins d’effort possible... 
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 23 Avr - 21:57


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Non mais c’est une évidence… Aller dans le feu, pas d’Elizabeth comme copine. Elle ne fait que confirmer mes pensées. Il n’y aura jamais de nous et c’est faux que rien ne changera entre nous, notre amitié ne sera plus pareil à mon avis, je n’oublierai jamais ce qui s’est passé aujourd’hui. Mais c’est paroles, chacune d’elle m’adoucissait et quand elle revient dans la chambre, j’étais prêt à faire ce calin amical, donc je la sers doucement dans mes bras et reste un moment comme ça avant de pleinement lui répondre. J’avais hâte de voir les gars de la caserne, je crois que ça va fêté un peu tout à l’heure. Oui tu peux rester jusqu’à ce que tu ailles bosser. Je lui souris et cesse le calin et mon regard se plonge dans le sien. Elle me veut dans sa chambre d’amis pour me surveiller sans doute et maintenant que nos sentiments, s’avèrent faux pour elle, elle cherche à me faire souffrir de sa présence. Je ne crois pas non plus qu’elle sera d’accord que je ramène mes conquêtes d’un soir chez elle. Maintenant, qu’il n’y aura rien entre nous deux finalement, il ne me reste plus qu’à reprendre mon ancienne vie d’avant que je sache tout. Et même si elle me propose ça, alors qu’elle y avait pensé bien avant aujourd’hui, je ne crois pas que ce soit une bonne idée. Tout vas bien, tu n’as pas à me surveiller, je vais bien. Tu passeras des fois chez moi c’est tout. J’embrasse sa joue pour la réconforter de mon refus à venir chez elle quelques temps. Les efforts, c’est mon truc, alors t’en fait pas pour moi je vais bien.




CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 24 Avr - 15:14
UN reveil qui change tout
je t'aime
Damien ✧ Elizabeth
Après avoir appelé ses collègue je retourne auprès de l’homme de mes rêve et de ma vie pour lui faire un calin. Je n’avais pas envie d’abuser de la situation. Mais maintenant qu’il était réveillé, je voulais toujours le sentir contre moi. Le toucher, l’embrasser. J’étais déjà très tactile avec avant toute cette histoire. Et même si je sais que rien ne sera pareil. Je veux essayer de sauver tout ce qui peut être sauver. D’ailleur je lui propose même de venir pendant quelques temps chez moi. C’était risquer c’est sur et sa réponse ne me choque pas plus que cela. Je m’y attendais beaucoup pour être franche. Ça allait être une torture pour lui. Peut être que si je n’aurais rien dit, il aurait accepté mais ça c’est encore loin d'être sûre. D’accord.. Je passerais toutes les après midi alors et je t’apporterais a manger. Me penchant, je viens déposer un bisous sur la joue. Pendant une fraction de seconde j’avais eu envie de le déposer sur ses lèvres. Mais il fallait que je tienne le choix que j’avais fait. Pour lui mais aussi pour moi. Il fallait que je sache vraiment ce que je voulais. Alors si je succombe de nouveau a l’embrasser, j’allais encore être plus perdue et je ne parle même pas de Damien. Posant ma tête sur son épaule je lui caresse le bras du bout des doigts. Tu m’a vraiment fait très peur…. J’ai pas envie de te quitter…. Je cru que je ne te reverrais jamais me reparler.. Maintenant je ne veux plus aller travailler… Tu sais… Il y a eu des journaliste qui sont venu tous les jours pour se renseigner sur ton état… J’ai été obligé de leur dire que je les appellerais quand tu sera réveillé pour voir avec toi si tu veux leur répondre… D’ailleurs… Jee .. Je me suis fais passer pour ta soeur… tu sais ils voulaient savoir pourquoi j’étais constamment avec toi… Je n’allais pas leur dire que j’étais une simple amie. Une simple amie ne passais pas ses journée et temps libre auprès d’un ami dans le coma. Alors qu'un membre de la famille c’était bien plus compréhensif. Et c’est sure que j’aurais pu dire que j’étais sa copine. Mais bon ce n'était pas le cas.
  
© Starseed
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 24 Avr - 19:47


     

Damien
&
Elizabeth
Un réveille qui changera sans doute tout.
Voilà autre chose maintenant, manquait plus que ça. Je me passe une main sur le visage et puis dans les cheveux et je lâche un long soupire désespérant. Je vois… maintenant je comprends tout! Tu essaie de me faire sortir de ce coma en me dévoilant tes sentiments et ça marché, ce qui me fait réaliser mes sentiments envers toi et hop… tu annules tout, juste parce que je ne veux pas accepter ton compromis… on s’est embrasser… on s’est enlacé amoureusement… et là tu me sors l’idée que je vienne vive chez toi quelques temps, je refuse et puis pouf! Tu dis à tous les médias que nous sommes frère et sœur? Pas de bol… ce que tu cherches à me dire c’est qu’au… au final toi et moi il n’y aura jamais de… nous? C’est ça? Je la regarde intensément. Mais qu’est-ce qui lui prenait de me faire ça? Je vais faire quoi quand on saura tous si un jour on se met réellement ensemble? Je ne saurais pas du tout quoi dire…

Je suis perdu et j’aimerais effacer ce que je ressens pour elle en ce moment. Oh, elle aurait dû ne jamais me faire réveiller de ce pu**n de coma ! Tout va changer maintenant, notre relation, notre amitié, tout ça ne sera plus jamais pareil. Je vais me sentir coupable chaque fois que je baiserais avec une fille, je ne vais penser qu’à Eli et me dire que je suis en train de la tromper, alors qu’en réalité nous ne sommes même pas ensemble, mais que je suis amoureux d’elle. Jamais je l’aurais compris si elle m’avait pas dévoilé ses sentiments. Je la regarde et soupire. Dans le fond… tu as juste voulu me faire revenir parmi vous. Tu savais que ça pourrait fonctionner… Et maintenant que je suis de retour… tu n’es plus sur de ce que tu avances? Pourquoi au fait? C’est à cause de ma maladie, de mon refus d’être qu’un simple secouriste? Ou n’est ce que parce que je suis dragueur et que je vais devoir attendre avant de te toucher comme moi j’aime toucher les femmes… Oui sérieusement, j'étais déçu, fâché et en colère qu'elle ait dit que nous étions frère et soeur, cela voulait tout dire à ses yeux...



CODE BY MAY
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Oeufs au lait ou crème caramel.
» « Le fruit de ma passion est mon imagination. » Edward *
» Session de minage et déminage de la Grosse Bertha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: