Rafaele - un frère est un ami donné par la nature

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 25 Avr - 12:45

   
Always counting on you
Brother and sister

   
   
Tosca est assise sur un banc, la petite Luna sur les genoux, emmitouflée contre sa mère, en train de dormir. Le voyage les a fatiguées toutes les deux, mais la mère ne s'autorisera pas à dormir avant d'être certaine qu'elle seront toutes les deux à l'abri. Cela fait un peu plus de deux heures qu'elles ont atterri à l'aéroport CDG, et Tosca ressent déjà le manque de l'Italie. Elle baragouine à peine trois mots de français, ça n'aide pas, et puis le soleil est caché derrière de gros nuages gris, rien qui n'arrange son humeur. La différence de température aussi se fait ressentir, et elle ressert ses bras un peu plus autour de son enfant. Le sac dans lequel elle a fourré les affaires qui lui tombaient sous la main - principalement des vêtements pour Luna, c'était le plus important - est posé bien en évidence à côté d'elle. Niveau moral, ce n'est pas le beau fixe.

Et malgré tout, Tosca ne se départ pas de son sourire, alors qu'elle chantonne tout doucement pour bercer la bambine un peu plus.

"Bambina, andremo a vedere zio Rafaele."

Elle cale sa fille contre elle, la tête aux boucles brunes repose dans le creux de son cou. De sa main libre, elle passe la bandoulière du sac à son épaule. Au moment de sonner à l'interphone, la porte s'ouvre. Un des voisins de Rafaele, sûrement, lui jette un coup d'oeil avant de lui tenir la porte ouverte. Tosca lui lâche un "merci" timide, c'est l'un des rares mots qu'elle connaisse dans la langue de Molière. Il ne se passe que quelques minutes avant qu'elle ne frappe trois coups sur la porte de son frère. Elle ne sait même pas s'il est chez lui à cette heure-là normalement, mais elle n'a pas vraiment le choix. Elle a oublié sa carte bancaire en Italie, et les quelques dizaines d'euros qui lui restaient ont servi à payer le taxi qui les a toutes deux amenées jusqu'à Vincennes. Rafaele est véritablement son seul espoir.
   
AVENGEDINCHAINS


(on dit merci google translate pour l'italien )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 25 Avr - 13:46

Comme tous les jours de la semaine, Rafaele travaille à l'agence artistique, il n'a eu qu'un shooting photo mais il se doit d'avancer dans les retouches. Il a accumulé trop de retard. A force d'avoir des shootings, il ne sait plus suivre les retouches. Le patron lui met plein de rendez-vous, il aime ça mais il préfère en avoir un peu moins pour se consacrer aux retouches... Il ne dit rien pour l'instant, c'est un nouveau dans la boîte, il n'a pas encore un an chez eux alors autant ne pas avoir de soucis et de devoir se faire virer par la suite à cause de son coup de gueule.

Ayant terminé le shooting photo mi après-midi, au lieu de retourner au boulot, il décide de rentrer chez lui. Il sait retoucher les photos depuis son ordinateur portable alors autant le faire depuis son domicile et comme ça, Falco, son adorable chiot sera content de rentrer et de retrouver son petit chez lui.

Posé dans le canapé, ordinateur sur les genoux, il entend toquer. Il n'attend personne, d'habitude Chelsea prévient quand elle vient, donc ça l'étonne un peu. Peut-être que c'est simplement un voisin qui a besoin de quelque chose. Il dépose l'ordi sur la table basse avant de se lever pour aller ouvrir. Il tombe sur sa soeur, vraiment surpris mais ça lui fait plaisir de la voir.

- Oh...! Hey  

Il sourit et la fait directement entrer chez lui. Son chien étant de nature curieux, arrive à l'entrée et commence à tourner autour de Tosca. Un vrai petit joueur

(oh t'inquiètes, j'fais pareil )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Avr - 8:28

   
Always counting on you
Brother and sister

   
   
C'est un soulagement énorme quand la porte s'ouvre et Rafaele la laisse entrer. Non pas qu'elle ait jamais douté qu'il la laisserait sur le pas de la porte, juste que Tosca ne se voyait vraiment pas retourner s'installer sur le banc si son frère avait été absent de son domicile. Elle fait à peine trois pas dans l'appartement qu'une boule de poils énergique l'approche et lui tourne autour. La jeune italienne ne se rappelle pas le nom du chiot, juste qu'il aime jouer. Seulement, avec sa fille dans les bras, elle préfèrerait ne pas tomber, et avec le petit animal dans les jambes, c'est un risque qu'elle ne veut pas prendre. Elle se tourne vers Rafaele et, sans se départir du sourire qu'elle a collé à son visage depuis des heures, fait un signe de tête vers la chambre.

"Elle vient de s'endormir, ça te dérange si je l'installe sur ton lit ?"

En fait, elle n'attend pas vraiment de confirmation, à peine a-t-elle fini sa phrase qu'elle se rend dans ladite pièce. Elle commence par poser le sac au sol, le plus silencieusement possible, puis c'est un nouvel exercice de contorsion pour décrocher l'enfant de son corps sans la réveiller afin de la placer aussi doucement que faire se peut sur le lit. Une fois cette opération délicate effectuée, Tosca laisse échapper malgré elle un soupir, et se passe une main sur le visage.

Elle hésite encore à dire toute la vérité à Rafaele. Ce dernier n'est pas idiot, et il doit se douter que quelque chose est arrivé pour qu'elle débarque avec valise et enfant sous le bras sans même le prévenir. Et puis, si les rôles étaient inversés, elle n'aimerait pas qu'il lui mente. De toute façon, elle n'est pas vraiment sûre de pouvoir tenir le masque encore très longtemps. Alors elle retourne dans l'autre pièce, prête à affronter ce qui se présentera à elle.
   
AVENGEDINCHAINS


(comme ils sont qu'entre eux, dans un souci de praticité, je vais faire le dialogue en français et on aura qu'à dire qu'ils se parlent italien, si ça te va ?)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Avr - 12:05

Ca lui fait bizarre de les voir ici, chez lui. Non pas que ça le dérange au contraire ! C'est juste surprenant qu'elles soient là et que sa soeur ne l'a pas prévenu plus tôt de sa venue. Il sourit et secoue la tête en guise de réponse. Sa nièce, c'est sa petite poupée. Même si il n'a pas été super présent pour elle depuis qu'elle est née, il essaie toujours d'avoir de ses nouvelles, d'ailleurs il en a presque tous les jours.

- Non non ! Fais comme chez toi

Il referme la porte puis la suit du regard. Elle ne dit rien, rien sur la raison de sa présence ici. Il s'occupe de donner à manger à Falco avant d'attendre sa soeur dans le salon. En attendant, il réfléchit et beaucoup de questions lui viennent en tête. Pourquoi est-elle là,  est-ce qu'elle a des problèmes avec son mari,... ? Tant de questions en même pas une minute. Raf s'imagine toujours le pire pour sa petite soeur, un peu trop protecteur aussi...

- Qu'est-ce qui va pas Tosca ? Tu peux tout me dire, tu l'sais...

Sa soeur est de nature joyeuse, drôle mais là, elle a un regard vide, triste voir même éteint. C'est aussi pour cela qu'il s'inquiète. Il la connait par coeur sa soeur, ils sont tellement fusionnels que quand ça ne va pas, l'autre le sait, même au téléphone il peut deviner quand ça ne va pas pour Tosca.

(en français c'est parfait, j'aurais pas tenu en italien de toute manière même si j'adooore cette langue)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Avr - 14:21

   
Always counting on you
Brother and sister

   
   
Tu peux tout me dire. Et d'un seul coup, c'est la fissure dans le masque. Le sourire de Tosca se transforme en grimace, sa lèvre inférieure tremble et les larmes lui montent aux yeux en moins de temps qu'il n'en faut pour dire "crise de nerfs". Elle colle une main contre sa bouche pour étouffer le bruit du sanglot qui déchire son corps, et la vanne est ouverte. Celui qui décrit les femmes qui pleurent dans les livres ou dans les films comme des poupées dont le visage ne change pas n'a visiblement jamais vu personne pleurer. Il n'y a rien de plus laid que la tristesse à l'état pur. Tosca est secouée de sanglots, et malgré le sa vision floutée par les larmes, elle parvient à se laisser tomber dans le canapé.

"Je...", elle aimerait parler, elle sait qu'elle a besoin d'évacuer, mais pour l'instant, il n'y a que la douleur qui sort.

Alors elle pleure. Elle pleure au point que ses yeux en sont rouges. Elle a le nez qui morve comme un enfant, et elle ne va sûrement pas tarder à avoir le hoquet. Sa tête lui fait déjà un mal de chien, et elle sait qu'elle est un piètre spectacle à voir à l'instant. Ce n'est pas elle, ça. Cette fille qui pleure comme si son monde s'était écroulé, ce n'est pas elle. Elle, elle est censée être forte, une battante.

"Je... j'ai pas... pas réfléchi. Ca tournait dans ma tête en boucle depuis des jours, je le revois encore et encore avec cette - cette pétasse - et je voulais pas rester là-bas. J'suis désolée, j'suis désolée."
   
AVENGEDINCHAINS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 26 Avr - 18:53

Posant son regard sur elle suite à sa phrase, il ne s'attend pas du tout à ce genre de réaction venant de sa soeur. Il sait qu'elle est fragile, émotive mais il était loin de s'imaginer qu'il allait devoir la ramasser dans un état pareil. Il grimace et la prend contre lui, comme il a l'habite de le faire quand sa soeur ne va pas bien. Ca ne console évidement pas tout mais rien que la présence de Raf suffit pour la calmer.

- Chuut, calme toi doucement...

Il passe une main dans ses longs cheveux et dépose un baiser sur le haut de sa tête. Ca lui fait mal de voir sa petite soeur dans un tel état. Il l'écoute, soufflant en entendant que c'est à cause de son mari. Il s'en doutait, si elle a fait tout ce chemin, de Rome à Paris c'est qu'il y avait un lien avec son couple. Il essuie doucement les larmes qui coulent le long de ses joues

- T'excuses pas, c'est pas de ta faute... Tu peux rester autant de temps que tu veux ici, tu le sais bien

Raf a toujours accueilli sa soeur chez lui quand elle allait pas bien. Elle venait toujours squatter chez lui à Rome, quand elle n'allait pas bien ou alors, tout simplement parce qu'elle avait envie de passer du temps avec son frère. Depuis qu'il est à Paris, c'est plus compliqué alors ils s'appellent souvent via skype et puis ils s'envoient des messages sur whatsapp. On peut dire merci à la technologie !

- T'es prévenu maman et papa ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 28 Avr - 15:16

   
Always counting on you
Brother and sister

   
   
Parfois, il suffit que Rafaele la prenne dans ses bras pour qu'elle se sente mieux. Aujourd'hui, ça n'est pas le cas. Et Tosca en vient à se demander comment elle pourra aller mieux. Qu'est-ce qui répare un coeur brisé ? Qu'est-ce qui permet de se relever d'une telle blessure, invisible à l'extérieur, mais pourtant dévastatrice à l'intérieur.
Comme Rafaele le suggère, elle arrive à se calmer, non sans essuyer son nez dans la manche du gilet qu'elle porte - un gilet de son mari, elle vient à peine de s'en rendre compte. Elle a tellement l'habitude de porter des vêtements d'homme, ceux de Raf quand ils étaient tous les deux plus jeunes - certains de ces vêtements ont d'ailleurs mystérieusement disparu à jamais des placards de son frère - et maintenant ceux de son époux.

"Merci. Je sais pas combien de temps on va rester, mais je te promets que ça ne durera pas trop longtemps."

Elle se relève, et dans un élan de colère, elle ôte le vêtement masculin et le jette au sol. Dans un moment de pur enfantillage, elle pourrait presque sauter à pieds joints dessus pour exprimer son mal-être, mais elle ne le fait pas. La mention de leurs parents la gêne. Pendant des jours elle a cherché quoi faire pour ne plus penser à son conjoint, et si son frère était au centre de ses réflexions, pas un instant elle n'a songé au reste de sa famille.

"Non. J'ai rien dit à personne. A part toi. Mais Raf..." elle inspire, prête à lâcher l'autre bombe du siècle. "J'suis enceinte."

   
AVENGEDINCHAINS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 28 Avr - 18:45

La voir comme ça, lui brise le coeur. Même si il est toujours présent pour sa soeur, c'est toujours triste de la voir ainsi. En plus, il se sent un peu impuissant face à ça. Il ne sait pas quoi lui dire pour qu'elle aille mieux, ce sont des problèmes de couples, il a jamais été vraiment doué pour ce genre de chose, ni même pour donner conseil d'ailleurs. Raf n'a jamais vraiment été en couple au plus grand damne des parents, d'ailleurs ses parents ne sont toujours pas au courant qu'il est en couple. Sa soeur oui, parce qu'ils se disent tout et il lui a bien dit de ne rien dire aux parents... Il pose son regard sur elle, passant une main sur sa joue

- T'en fait pas, tu peux rester autant de temps que tu veux... Ça me dérange pas, l'appartement est assez grand.

C'est vrai que Raf avait un grand appartement rien que pour lui. Il avait songer à prendre une colocation mais au final, il a préféré prendre un chien. De plus, il aime avoir de l'espace pour son matériel photo et avoir de l'espace tout court d'ailleurs. Il ne dit rien en la voyant faire, peut-être que ça lui fait du bien ? Il hoche sa bouille puis, en l'écoutant, il est surpris, un peu beaucoup et ça se voit sur son visage. Sa soeur est enceinte, c'est un choc sachant que Luna n'a que un an et quelques mois seulement. Il trouve ça rapide...

- C'est pas un peu rapide après Luna ?

Il la regarde. Il n'aurait jamais imaginé sa soeur avec un enfant assez jeune. Elle avait tellement d'ambition dans la vie qu'être mère au foyer ne lui ressemble tellement pas. Et même si elle aime sa fille plus que tout au monde, il voit bien que Tosca est moins heureuse qu'avant...
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 20:39

   
Always counting on you
Brother and sister

   
   
"Rapide, c'est le mot."

Tosca se laisse tomber à nouveau sur le canapé, à côté de Rafaele. Elle se tord les doigts, un geste nerveux qu'elle a depuis des années et dont elle n'a jamais réussi à se défaire. Ses pensées se tournent vers son elle passé, celle qui avait des rêves pleins la tête et des étoiles pleins les yeux. Elle se demande comment elle a pu en arriver là, quels choix, quelles décisions l'ont menée à cette vie, quelle route elle aurait dû prendre, quel chemin elle aurait dû éviter.

"Je..." Sa gorge se noue, elle a du mal à parler, les mots ne lui viennent pas. "J'aime Luna, tu le sais... Mais... je crois que j'aurais pas dû devenir mère."

Son regard accroche son alliance à son annulaire gauche, un anneau tout simple, en or blanc. La famille Cipriani a pour habitude d'aimer le clinquant et d'afficher sa fortune, mais elle, la petite Romaine des quartiers populaires, elle a préféré quelque chose de modeste. Quelque chose qui reflétait sa personnalité.

"Peut-être que j'aurais pas dû me marier, tout simplement."

   
AVENGEDINCHAINS
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 22:51

Il pose son regard en grimaçant un peu. C'est vrai qu'il a toujours trouvé ça rapide pour Luna également mais tant que sa soeur est heureuse, c'est le principal pour lui. Maintenant, il voit bien qu'elle n'est plus si heureuse que ça et ça lui fait de la peine. Il aimerait être plus présent pour elle, mais en grandissant, bien qu'ils soient toujours aussi fusionnels, chacun fait sa vie. Ils sont adultes et responsables maintenant.

- Tosca... Peut-être que ça a été rapide pour Luna oui mais elle te rend heureuse et tu la rends heureuse aussi. C'est ce qui compte le plus, puis t'es une bonne mère, ne doute pas de toi.


Sa soeur a toujours été attentionnée avec Luna, beaucoup plus que le père. Evidemment, c'est sûrement parce que c'est elle qui l'a mise au monde mais le père travaille tellement que c'est Tosca qui s'en occupe le plus, Raf le sait et il a toujours encouragé sa soeur, puis il essaie aussi d'être présent à max pour elles. Ce n'est pas facile depuis qu'il vit à Paris mais il tente d'être le grand frère qu'il est. Son regard sur pose sur sa soeur, il la prend contre lui, déposant un baiser sur le haut de sa tête. Il sait que ça ne changera rien mais il sait aussi très bien que ça apaise beaucoup sa soeur dans ces moments là. Raf a toujours réussi à calmer sa soeur dans n'importe quel contexte, il sait comment s'y prendre avec son amour de petite soeur.

- Est-ce que tu regrettes de t'être mariée ?

C'est vrai que Raf n'a jamais été pour ce mariage. Il trouvait ça trop rapide entre eux mais c'était leur décision au final. Puis, il n'est pas trop mariage et il ne compte d'ailleurs pas se marier. En tout cas, c'est pas son but. Oui, il a envie d'avoir des enfants mais il n'a pas spécialement envie d'un mariage. C'est beaucoup d'organisation pour au final, parfois le regretter par la suite...

- Ca s'arrangera, j'en suis sûr. En attendant, je suis là d'accord ?
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un frère est un ami donné par la nature...Vraiment ? {PV Neal}
» #0069 ~ un frère est un ami donné par la nature (teddy)
» « Un frère est un ami donné par la nature. » [Chase]
» (M) THEO JAMES - Un frère est un cadeau donné par la nature
» Un frère est un ami donné par la nature - ft Macie Connor

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: