Even at my worst, my best with you ♠ Raf

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 28 Avr - 8:05
L’appareil était désormais rangé dans mon sac, cache sur l’objectif, au repos. J’avais retiré ma carte de presse de mon cou avec hâte, le glissant au fond de ma poche en marchant droit devant moi sans me retourner sur le Stade de France, qui s’éloignait au fur et à mesure que mes pas pressés me menaient vers la ville. Je pouvais encore entendre les voix des joueurs dans ma tête, et mes yeux se souvenaient des mouvements d’entraînements de l’équipe. On m’avait confié cette séance photo depuis quelques mois maintenant, et même si je travaillais dans un journal spécialisé en sport extrême, il me fallait de temps en temps m’adapter aux tâches qui me plaisaient moins. Il m’arrivait de devoir m’occuper de quelques rubriques de peu de lignes, et en vue d’un match important, j’avais été contraint de venir mitrailler l’équipe de football. Ce sport ne m’avait jamais réellement passionné. Mais c’était mon travail. Peu importe, désormais mon travail était enfin terminé, et il me tardait de rejoindre mon ami. Ce rendez-vous, lui, n’était pas programmé depuis aussi longtemps et pourtant, je l’attendais avec tout autant d’impatience. Cela faisait un moment maintenant, que je n’avais pas eu l’occasion de passer toute une soirée avec Raf. Certes, il y avait bien le téléphone et les réseaux sociaux, mais ça n’avait rien à voir. Lorsque je parle de mes soucis, où que je me confie à quelqu’un, j’ai besoin de l’avoir bien en face de moi, et aujourd’hui, c’était exactement ce que je  comptais faire avec lui. Lui, c’est Raf, la personne que je considère comme un frère, mon modèle, celui qui m’inspire et qui me donne envie de mûrir. Si je devais ressembler à quelqu’un plus tard, ce serait à lui, sans hésitation. J’ai grandi avec deux frères et une sœur. Je n’aurai pas du manquer de figure masculine. Mais voilà, je n’étais pas vraiment en phase avec le reste de ma famille, j’ai toujours été le mouton noir. Georges et Léandre ne m’avaient jamais compris, et je ne les comprenais pas. Raf lui, n’était pas de mon sang, mais c’est le grand frère que j’avais choisi pourtant, et pour moi, c’était beaucoup plus précieux que n’importe quel document de famille. Au bout d’un moment, j’étais finalement arrivé au café où l’on avait décidé de se voir. Je scrutai rapidement la terrasse du regard, puis l’intérieur, je ne le voyais pas, alors je me suis installé à notre place habituelle, commandant une limonade, moi qui détestait depuis toujours le café, je continuais à me donner des allures d’adolescent avec mes boissons gazeuses et ma casquette sur le côté. J’avais pris mon portable, téléphoné rapidement à mon ami pour tomber sur le répondeur. Il devait sûrement être en chemin. « Salut, c’est Milio. Ecoute je suis posée là, donc te presse pas, je t’attends. » Je souriais en raccrochant. Peut-être qu’il était déjà en chemin, sûrement. Je posais mon sac sous la table, attendant qu’on m’apporte ma boisson. A Paris, il ne faut pas être trop pressé, surtout quand on vient boire un verre. Mais je m’étais habitué, en 28 ans, et ça faisait maintenant partie pour moi du charme de la ville où j’étais né. Le portable sur la table, je regardais l’écran, et parfois la porte du café, attendant avec impatience, ce moment où mon ami franchirait l’entrée, et où je pourrais enfin lui raconter toutes ces choses que je n’ai pas encore eu l’occasion de dire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Rafaele Parisi
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 08/04/2017
Messages : 531
Pseudo/Prénom : redp
Multicompte(s) : mila
Avatar + © : gabriele beddoni, redp
Âge : 29 ans
Métier/Etudes : Photographe professionnel. Graphiste et dessinateur à ses heures perdues
All of me :
Falco ❤

Ven 28 Avr - 18:12

Journée marathon pour Raf aujourd'hui. Beaucoup de rendez-vous pour des shootings photos. Et évidemment, Raf doit se déplacer... D'habitude, dans l'agence où il travaille, ils ont spécialement des studios pour mais depuis quelques temps, ils sont de moins en moins occupés. A croire que ces petits studios photos vont être bannis de l'agence pour en faire autre chose. En tout cas, ça emmerde Raf parce que maintenant, il peut plus trop prendre son petit chien, Falco avec lui, au boulot...

Dernier shooting dans un hôtel pour une marque de lingerie. Entre deux prises, Raf a reçu un message d'Emilio, un pote photographe qui lui propose d'aller boire un verre après. Il accepte, le bar n'étant pas très loin du shooting photo. Bon, il ne garantit pas qu'il sera à l'heure non plus... Mais il fera tout pour l'être. Il termine à l'heure où ils ont leur rendez-vous. Manque de bol, Raf sera en retard mais pas le temps de le prévenir puisqu'il range son matériel, discute vite fait avec les personnes présents lors du shooting et hop, il file vers le bar indiqué par Milio qui doit l'attendre de pied ferme. Il arrive, avec une bonne vingtaine de minutes en retard, ce n'est pas trop dans ses habitudes en plus mais bon, le boulot avant tout. Il s'approche de la table avant de déposer son sac sur la chaise en face du jeune homme, en soufflant un peu. Oui, il avait couru ! Qu'elle drôle d'idée parce qu'au final, ce n'est pas un rendez-vous professionnel mais Raf n'aime pas faire attendre les gens !

- Sorry pour le retard, j'ai essayé de me dépêcher !

_________________
ti amo
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 29 Avr - 17:45
Je regardais les bulles qui se formaient dans ma limonade. Parfois, il me suffisait de regarder un point fixe pour oublier la notion du temps. Comme quand je prends des photos finalement. Une fois que je pose la main sur mon appareil et que mon œil est lancé sur une scène particulière, il pourrait se passer n’importe quoi autour de moi que je ne serais plus capable de m’en rendre compte. On pourrait me bousculer, ça me serait égal. Depuis toujours la photographie me fascinait, et en tant que sportif, je m’étais dirigé vers ma spécialité de façon tout à fait naturelle, sans me prendre la tête. J’avais fait mon chemin, et j’en étais fière aujourd’hui même si j’avais mis du temps à comprendre ce que je voulais vraiment dans la vie. Peut-être qu’un jour mes deux d’école de finance me serviront tout de même. J’essayais de voir ces deux années avant l’école d’art comme un petit plus, et pas comme une perte de temps. Il paraît que rien n’est inutile ou du au hasard dans la vie. Parfois, je me laissais croire à cette idée. Aujourd’hui, j’étais plutôt de très bonne humeur. Sans doute puisque j’allais revoir Raf. Mais c’est vrai qu’il y a quelques semaines de cela à peine, je n’étais pas du tout dans le même état d’esprit. J’avais essayé de le cacher à mes amis, sans vraiment de succès. Et la seule personne auprès de qui je venais chercher du réconfort c’était lui. Nous ne nous étions pas vu depuis longtemps mais je lui avais parlé d’un garçon qui me plaisait. Pendant longtemps j’avais eu des rendez-vous et j’avais cru qu’un jour je serais de ceux qui arrivent finalement en couple sur les terrasses de café, mais il m’avait rapidement brisé le cœur. Je savais que c’était la plupart du temps ma faute, je fuis l’amour et les garçons parce que justement j’ai ce cœur d’artichaud incontrôlable, que je ne supporte plus et qui fait de ma vie amoureuse un véritable enfer. Depuis longtemps maintenant je ne crois plus en ce que certaines personnes appellent encore le Prince Charmant. Mes relations se terminent toujours mal, et je n’ai plus l’impression d’avancer. Je voulais en parler avec mon ami, car il trouvait toujours les mots justes pour me réconforter. Moi qui étais si joyeux en arrivant, à force de repenser à tout ça je commençais presque à perdre mon sourire de la journée. Je touillais ma boisson à l’aide de ma paille en poussant un gros soupire déprimé. Et heureusement c’est à ce moment-là que j’entendis la voix de mon ami. Je levais doucement les yeux vers lui, me forçant à sourire au moins légèrement. « Hé ! Pas de problèmes, je suis pas loin depuis longtemps. » Je n’avais pas compté, j’étais sans doute assis là depuis dix minutes maintenant. Mais dans tous les cas j’étais d’un naturel assez conciliant et attendre quelqu’un ne me gênait pas. J’étais sans doute une bonne poire mais ça ne m’avait jamais dérangé de l’être. Il en fallait bien une. Je me levais le temps de lui faire la bise. « Tu va bien ? Tu sors du travail je suppose ? » En général c’était la seule chose qui pouvait justifier un retard avec un grave problème. Je me remis alors à ma place en faisant signe au serveur de nous rejoindre afin que Raf puisse commander ce qu’il souhaite. De toute façon je comptais l’inviter, mais c’était inutile de lui préciser.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Rafaele Parisi
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 08/04/2017
Messages : 531
Pseudo/Prénom : redp
Multicompte(s) : mila
Avatar + © : gabriele beddoni, redp
Âge : 29 ans
Métier/Etudes : Photographe professionnel. Graphiste et dessinateur à ses heures perdues
All of me :
Falco ❤

Sam 29 Avr - 22:04

Entre les shootings, les retouches photos, Raf ne s'en sort plus. En fait, c'est surtout son boss qui lui fou la pression parce qu'au plus vite Raf a fini, au plus vite il peut avoir d'autres modèles. Parce que depuis quelques temps, il est fort demander pour les shootings alors qu'il a même pas un an dans cette agence. Il est content mais il aimerait avoir un peu moins de pression histoire de souffler un peu plus, de profiter de ses weeks-ends quand il en a. Puis c'est vrai que depuis qu'il est en couple avec Chelsea, on ne peut pas dire qu'il passe beaucoup de temps avec elle. Le plus souvent, c'est lors des shootings photos. A croire qu'ils se voient principalement pour les photos, même pas dans le cadre privé, non dans le cadre pro et ça l'emmerde un peu... Mais bon c'est la dure loi du métier. Il ne dit rien parce qu'il n'a pas trop la légitimité pour le faire, c'est l'p'tit nouveau alors quand on est nouveau, on se tait !
Il fait une rapide bise à son pote avant de se poser sur la chaise en face de lui après avoir enlever sa veste, son bonnet & son sac au sol, près de lui. Son matériel est trop précieux pour qu'un petit malin parte avec.

- Ca va et toi ? Ouais j'avais un shooting pas loin mais le temps que ça se termine... Fin, j'ai fait au plus vite quand même.

Il sourit, bien qu'il soit en retard il s'est quand même dépêcher, déjà qu'il n'aime pas être en retard à un rendez-vous... Il regarde le serveur arrive et jete un rapide coup d'oeil à ma carte puis il décide de commander à mojito. Ca lui fera le plus grand bien !

- Bon tu racontes quoi de beau alors ?!

_________________
ti amo
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 2 Mai - 17:39
J’avais reposé mes fesses sur ma chaise, une fois que Raf et moi avions fini nos bises qui, sont généralement d’usages en France pour sa saluer correctement. Les étrangers se moquent d’ailleurs souvent de nous sur ça, mais j’ai toujours trouvé cette façon de faire plutôt adorable. Je lui souriais en l’écoutant. Je me doutais bien que si mon ami était en retard c’est que quelque chose l’avait empêché de se rendre ici plus rapidement qu’il ne l’avait voulu. Raf n’est pas du genre à faire attendre les autres exprès. C’est aussi ça que j’ai tout de suite apprécié chez lui. Il est attentionné et fait toujours attention aux autres. Pour moi, qui me suit toujours senti seul dans ma famille et qui avait souvent eu l’impression de ne jamais être écouté, le rencontrer m’avait fait le plus grand mieux. Je me suis toujours dit que plus qu’un ami, j’avais gagné un presque frère. Il est rare de trouver ce genre de liens dans une vie, et je ne m’y étais jamais vraiment attendu. Mais voilà, j’avais eu la chance de rencontrer Raf lors d’une exposition photo, et tout s’était très vite enchaîné. Le métier, la passion de l’art nous avait d’abord réunis et puis finalement nous nous étions revus plus souvent, jusqu’à devenir des amis, jusqu’à ce que je voie en lui un modèle, comme un frère. Je n’avais jamais trouvé d’intérêts aux membres de ma famille, et je ne parle même pas de mes deux frères. Alors j’avais été ravi de trouver ce lien qui me manquait en rencontrant Raf. Désormais, j’avais un modèle à qui me raccrocher sur terre.

« Ouais normal ! Je comprends la galère. Moi aussi j’avais une séance ce matin, au Stade de France pour photographier un entraînement. J’ai eu la chance de finir un peu plus tôt mais quelques minutes de plus et je serais sûrement arrivé en retard ! »

J’avalais une gorgée de ma limonade en souriant un peu. C’est vrai que niveau timing j’avais eu pas mal de chance. D’habitude une séance comme ça peut s’éterniser mais l’entraineur était plutôt mal luné. A la question de mon ami je grimaçais doucement, essayant qu’il ne le remarque pas trop. En ce moment ce n’était pas vraiment la joie, faute à ce garçon qui s’était bien foutu de moi. Je n’avais pas envie de lui prendre la tête même si en parler à quelqu’un me ferait vraiment du bien, surtout qu’il m’écoutait toujours.

« De beau pas grand-chose…J’ai pas trop de chance en ce moment…Enfin, c’est rien de grave. Des conneries, comme d’habitude. »

Je soupirais doucement en regardant mon verre.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Rafaele Parisi
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 08/04/2017
Messages : 531
Pseudo/Prénom : redp
Multicompte(s) : mila
Avatar + © : gabriele beddoni, redp
Âge : 29 ans
Métier/Etudes : Photographe professionnel. Graphiste et dessinateur à ses heures perdues
All of me :
Falco ❤

Mer 3 Mai - 20:02

Quitter l'Italie n'a pas été facile pour Rafaele, mais vu que c'est un gars cool, spontané, attentionné, il s'est dit qu'il n'aurait pas trop de difficulté à faire connaissance avec de nouvelles personnes. On ne peut pas dire qu'il a beaucoup d'amis ici mais avec le boulot qu'il doit faire, il n'a pas beaucoup de temps à se consacrer à autre chose. Son boss lui donne de plus en plus de choses à faire, de responsabilité aussi, il aime ça mais il aimerait aussi avoir des moments de libre, de moment de repos. Et puis, il ne voit pas énormément Chelsea, ils se voient plus quand ils bossent ensemble qu'en dehors du boulot, c'est dommage. Ils savent tous les deux qu'avec le boulot, c'est compliqué mais il aimerait passé plus de temps avec elle. Peut-être quand son boss arrêtera de lui donner dix mille choses en même temps !
Bref à cet instant précis, il est là pour se détendre après le boulot. Il avait tout de suite accepté l'invitation d'Emilio. C'est vraiment l'une de rare personne avec qui il traîne. Ils sont collègues sans l'être, lui c'est plus des photos sportifs, comparé à Raf qui est plus basé photos mannequins, modèles. Chacun son truc mais ils s'entendent vraiment bien. Il est content d'avoir pu faire sa connaissance lors d'un événement.

- Ah c'est cool ça ! Moi j'ai enchaîné les endroits différents. J'ai un peu couru dans tout Paris mais bon, je suis encore en vie, c'est le principal !

Il rigole mais il rigolait moins quelques heures plus tôt. Raf prend généralement sa voiture pour aller travailler mais aujourd'hui, avec tous ces déplacements et puis les bouchons quotidien à Paris, il a préféré prendre le métro, tellement plus facile quand il n'y a pas de retard ou un problème sur la voie. Le serveur apporte son mojito, et il boit une petite gorgée avant de le regarder, fronçant légèrement les sourcils

- Qu'est ce qu'il se passe ?

Il sait très bien qu'Emilio est sensible, surtout en ce qui concerne l'amour. Du coup, il sent bien que quelque chose ne va pas et Raf n'aime pas ça. Il n'aime pas voir les gens tristes...

_________________
ti amo
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mar 9 Mai - 18:02
Parler boulot, parler photos. Raf, c’est bien la seule personne avec qui je peux faire tout ça. Il faut dire, que je ne connais pas beaucoup de personnes qui partagent ma passion pour l’art. Pourtant, Paris regorge d’endroits où les œuvres se bousculent. C’est une ville magnifique, et même les bâtiments ont des secrets à livrer, mais je crois simplement que personne ne prend le temps de les écouter. C’est un peu comme ça, au fil du temps, que m’est venu la passion de l’art. J’avais toujours le nez en l’air, j’avais toujours les yeux rivés quelque part dans la ville. Et j’ai compris que Paris avait beaucoup plus à offrir que ce qu’elle voulait bien nous montrer. La voie d’études de l’art avait été compliquée au début. Il faut dire que mes parents n’avaient pas été enchantés par la nouvelle, eux qui comptaient sur moi pour faire une grande école de finance. J’avais commencé, mais je m’étais arrêté au bout de la seconde année. On m’avait fait comprendre que la vie était bien trop courte pour que je puisse avoir des regrets plus tard. Et j’étais ensuite allé en école d’art. Certes, mes parents m’en avaient longtemps voulu, et sans doute que mon père ne me pardonnera jamais, mais au moins je ne regretterais rien de ma vie. Etre assis, entendre Raf parler de sa séance et de son travail, ça me confirmait que j’avais pris la bonne décision le jour où j’étais parti de la haute école de commerce pour m’en aller vers ceux que mon père qualifiait d’idiots en marge du monde. Finalement, j’en étais peut-être devenu un à ses yeux mais ça m’était bien égal, j’étais plutôt fière de ce que je suis devenu. J’aime mon travail, et c’est désormais tout ce qui m’importe.

« Ah ouais pas évident ! L’essentiel c’est que tu aie pu finir tout ce que tu avais à faire, et que tu sois content de tes séances. Moi j’ai rendez-vous la semaine prochaine pour prendre des clichés d’un concours d’équitation. Je n’y connais rien, je te raconte pas l’angoisse… »

Je soupirais doucement. D’habitude j’étais spécialisé dans les sports extrêmes et ce genre de pratiques ne m’intéressaient pas réellement. La vérité, c’est que j’avais simplement tiré à la courte paille avec mes collègues et que le reportage était malheureusement tombé sur moi, je n’y pouvais rien. J’haussai les épaules en soupirant, reprenant une gorgée de ma limonade. Peu importe, je savais m’adapter, ça faisait partie de mon métier.

« Rien d’important, c’est juste… »


Je soupirais. Raf savait que j’étais un vrai cœur d’artichaud et bien souvent quand j’avais des problèmes avec les garçons je venais me confier à lui. Il m’écoutait toujours avec patience, comme un frère l’aurait fait pour moi, et j’aimais beaucoup ça chez lui. Je levais les yeux vers lui, gonflant un peu les joues. Je me sentais stupide à avoir encore des soucis de relation. Mais je me fais toujours avoir par les autres.

« J’ai rencontré quelqu’un. Je pensais que je lui plaisais moi aussi, mais finalement il me donne plus de nouvelles, et je l’ai croisé en ville avec un autre…J’en sais rien j’ai du me faire des films, encore une fois. »

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Rafaele Parisi
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 08/04/2017
Messages : 531
Pseudo/Prénom : redp
Multicompte(s) : mila
Avatar + © : gabriele beddoni, redp
Âge : 29 ans
Métier/Etudes : Photographe professionnel. Graphiste et dessinateur à ses heures perdues
All of me :
Falco ❤

Sam 13 Mai - 9:52

Rafaele a toujours voulu être photographe, depuis qu'il tient un appareil photo en main. Ca a commencé par un simple appareil photo jetable et ça a continué avec des appareils plus pro. Même si ses parents n'étaient pas spécialement pour, ils l'ont quand même laissé faire et maintenant, ils sont fiers qu'il puisse vivre de sa passion. C'est toujours compliqué ce genre de métier, parce que si on se démarque pas des autres, on n'y arrive pas. Raf avait le choix, la photographie ou l'art, le dessin. Il a choisi la photographie, néanmoins le dessin reste toujours une de ses passions. Il dessine souvent, presque tous les jours chez lui. Il secoue sa bouille en écoutant son ami, en effet ce n'était pas évident mais il a réussi à gérer, malgré quelques petits couacs par ci par là.

- Content, c'est vite. J'ai eu une modèle trop chiante, elle se la pétait tellement que j'avais envie de lui claquer deux baffes... Ah ouais je vois, t'as qu'à te renseigner un peu sur la discipline sans trop aller dans les détails. Fin de toute façon, tu prends juste les photos, t'as pas besoin d'en savoir quelque chose. Renseigne toi juste un minimum

En tout cas, Raf a dû faire des photos pour des événements et il ne savait pas ce que c'était, enfin vite fait quoi. Il s'est renseigné la veille sur internet et il n'a jamais eu de problème. Il devait juste faire des photos d'un peut tout le monde, de ce qu'il se passait et le tour était joué.

Il boit une gorgée de sa boisson et pose son regard sur le jeune homme. Il sait très bien qu'un truc ne va pas. Il le connait par cœur Emilio. Ah les problèmes sentimentaux, c'est un truc que Raf ne connait pas vraiment. Lui c'est plutôt du genre à ne pas se prendre la tête pour ce genre de chose, comparé à Emilio qui prend ça beaucoup à cœur.

- C'était peut-être juste un pote. Envoie lui un message, si tu attends qu'il le fasse et qu'il attend que tu l'fasses, dans dix ans vous êtes encore au même point

Enfin c'est qu'il pense. Après Raf n'est pas toujours de bon conseil pour ça, il peut donner conseil pour tout mais niveau sentimental, c'est pas le plus doué pour conseiller ses potes

- Parfois, faut laisser sa fierté de côté et foncer. Sinon tu ne sauras jamais et ce serait dommage de laisser passer quelque chose

_________________
ti amo
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 6 Worst Fast-Food Burgers (and What You Should Eat Instead!)
» Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» ZEGER → The worst betrayal is from your faith in humans
» This is your worst nightmare !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: