Intrigue n°1: Fear cuts deeper than swords.

 :: Paris je t'aime :: Quartier Paris Tour Eiffel :: Champs Elysées & alentours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
The Handler
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 16/03/2017
Messages : 87
Avatar + © : Stock bazzart
Sam 6 Mai - 13:29
What if it was the end?


Les rayons du soleil commencent à s'imposer dans la capitale française, faisant remonter doucement mais sûrement le mercure de plusieurs degrés mais aussi le moral des parisiens qui commencent à entrevoir d'un œil ravi la venue de l'été. Et qui dit été, dit vacances sous le soleil, la plupart du temps au bord de l'océan ! Mais surtout, préparation de ce moment de farniente.

C'est pourquoi les gens commencent à affluer dans les boutiques, à la recherche du maillot de bain parfait, ou de chaussures renforcés afin de mieux appréhender les randonnées qui s'annoncent ensoleillées. D'autres viennent en groupe pour une petite séance shopping entre amis, euphoriques à l'idée de passer les vacances d'été ensembles ou tout simplement pour passer du temps ensembles en ce bel après-midi. Mais aussi, parmi tout ce beau monde, il reste les touristes, en visite dans "la ville de l'amour" et les moins chanceux, qui viennent simplement faire leurs courses du samedi. Et, aux alentours de quinze heures, le centre commercial est bondé de tout ce beau monde.

En famille, entre amis, en amoureux ou seul(e), certains flânent devant les vitrines, d’autres sont posés sur des bancs pour manger une glace, discuter ou même reposer leurs jambes.
C'est alors qu'un coup de feu éclate dans le centre, écho imposant au milieu des boutiques. Tout le monde est figé, choqué. Certains ne réalisent pas encore bien ce qu'il se passe.  Personne n’ose bouger, personne ne peut sortir, toutes les issues sont bloquées par des hommes armés et encagoulés. L'un d'entre eux, sûrement le chef, prend la parole dans le micro, faisant retentir une annonce dans tout le centre : « Ceci est une prise d’otage. Ne tentez pas de vous échapper sinon, les conséquences seront lourdes ! Et ne pensez même pas à jouer les héros ! »

Les victimes de cette prise d’otage semblent pétrifiées par la peur qu'a influée cette nouvelle terrifiante. Certains tremblent, d’autres semblent sujets à des crises d'angoisse, des malaises… Et soudain, des tirs qui semblent venir de nulle part. Des cris et des pleurs retentissent d’un peu partout. Le chao semble régner alors que tout le monde court pour tenter de sauver sa peau et se réfugier dans les boutiques du centre commercial, n’osant plus bouger, priant pour que les forces de l’ordre agissent rapidement et sauvent leur vie.

Ils va falloir se serrer les coudes, s’entraider, trouver des solutions,… et si votre dernière heure était arrivée ?


Les petites règles à suivre


▬  Comme vous êtes nombreux, nous avons décidé de faire deux groupes. Ce poste d'intrigue concerne les personnes suivantes (pas d'inquiétude, l'autre groupe a exactement le même début d'intrigue que vous):
@Elisa Dassault
@Inès Lissajoux
@Kerrie Savel
@Liam Delmare
@Maksim Sanders
@Misha Lacroix
@Nathan Richards
@Niek Van de Vyver
@Shanel Sinclair
@Vincent Palissot


Ordre de passage: Elisa > Nathan > Niek > Kerrie > Maksim > Liam > Shanel > Vincent



▬ Pour cette première intrigue, veillez à respecter l'ordre de passage. Par contre, si la personne dont c'est le tour n'a pas posté dans les deux jours qui suivent, vous pouvez sauter son tour. (pour le premier tour, postez dans l'ordre que vous voulez, c'est freestyle  :rock: )

▬  Privilégiez les RPs courts et n'hésitez pas à être imaginatifs Par ailleurs, merci d'inclure un résumé de vos actions sous balises spoiler à la fin de votre message

▬ Le PNJ interviendra quelques fois pour pimenter tout ça donc, réfléchissez bien aux actes de vos personnages, car ceux-ci pourraient avoir des conséquences  :ahah:

▬  Mais surtout, la règle la plus importante: amusez-vous!  

Note: Ceux qui ont été validés après lancement d'intrigue ou ceux qui souhaitent finalement y participer, et si l'intrigue n'est pas trop avancée, n'hésitez pas à mp le staff afin qu'il vous ajoute dans l'un des deux groupes !


Revenir en haut Aller en bas
Elisa Dassault
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 19/04/2017
Messages : 69
Multicompte(s) : Gabriel Dumas
Avatar + © : Emma Watson + ©BONNIE
Âge : Née le 15 avril 1990
Métier/Etudes : Travaille pour un grand magasine de mode parisien
All of me :
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough when the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high. The road is long, we carry on try to have fun in the meantime.

Dim 7 Mai - 15:27
Le shopping, quoi de mieux pour se changer les idées ? En tout cas, c'est l'option qu’Élisa a choisi. Parce qu'il faut bien le dire, sa petite vie bien rangée part à la dérive depuis quelques temps. Depuis sa fameuse soirée avec Nathan. Et elle ne sait plus quoi penser la brune de tout ça. De cette relation. D'ailleurs peut-elle seulement appeler ça une relation ? En tout cas, depuis, elle ne sait plus où elle en est, son esprit part dans tous les sens, et elle est constamment la tête ailleurs. Alors, elle a décidé d'organiser une session shopping entre copines.

Elles y ont passé une bonne partie de l'après-midi. Et lorsque vint le moment de se quitter, Élisa a préféré aller faire un tour au centre commercial, flâner entre les boutiques, loin d'elle l'envie de rentrer tout suite. Loin d'elle l'envie de retrouver Pierre. Alors, elle erre sans réel but dans le centre commercial, repoussant au maximum l’échéance, laissant le temps s’écouler. Mais c'est alors que son attention fut attirée au loin devant elle. Des gens se mettent à courir, sans qu'elle ne comprenne réellement pourquoi. C'est alors qu'au même instant qu'une voix se mit à retentir dans les hauts parleurs du centre, et Élisa se figea, son cerveau assimilant doucement l'information. Prise d'otage. Et elle croit à une blague la brune, l’espace d'un court instant. L'idée d'une caméra cachée lui effleure même l'esprit. Après tout, on est à Paris, et tout peut arriver. C'est bien ça le problème d'ailleurs... Jusqu'à ce que des gens se ruent en sens inverse et lui passent devant. Jusqu'à ce qu'elle croise le regard effrayé de certains. Jusqu'à ce que son regard se pose sur une silhouette cagoulée, et surtout l'arme entre ses mains. Il est loin, à l'autre bout de l'allée. Elle a le temps de s'enfuir. Et pourtant, Élisa ne bouge pas, comme subjuguée.. Complètement paralysée par cette vision qui s'approche lentement mais sûrement.

Spoiler:
 

_________________


Love is a smoke raised with the fume of sighs; Being purged, a fire sparkling in lovers' eyes; Being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, A choking gall, and a preserving sweet.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Richards
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 17/04/2017
Messages : 70
Avatar + © : Max Irons ©EndlessLove
Âge : 27 ans
Métier/Etudes : Architecte
All of me : RP EN COURS : 2/5 dispo ELISA(HOT) - ROSALIE - ELEA + INTRIGUE

Dim 7 Mai - 20:00
Comme chaque semaine, il fallait faire les courses pour pouvoir subvenir aux besoins les plus primaires, notamment pour manger. J'aimais assez Paris, enfin, Paris même. Il y avait mes amis, mon boulot, l'anonymat aussi, qui existait assez peu à Saint-Germain. Et quand je faisais les courses avec Max, qui faisait les siennes de la colocation, je me trouvais assez rarement fasse à une petite vieille qui parlait de mon père, l'ex-maire de la banlieue, ou qui me racontait, sans gêne pour moi, de comment et combien elle m'avait connu en couche-culotte, à faire mille et une connerie qui se transformaient en casseroles que je trainais derrière moi, parce que bien sûr, ça, elle le disait quand je n'étais pas seul, donc la personne qui m'accompagnait prenait toujours bien soin de me le rappeler.
Du coup, c'était toujours assez sympa avec Max. Parce que les courses entre copains, c'était plus de la rigolade que de la prise de tête. Sauf là. On avait commencé par se prendre la tête quand il avait commencé à me parler d'Elisa. Genre que ça le regardais ce qu'il s'était passé entre nous. j'étais grand et vacciné, je faisais encore ce que je voulais. Mais finalement, la semi-tempête était passée, et voilà qu'on rigolait, et qu'on s'était décidés à aller boire un coup, une fois qu'on avait tout mis dans nos voitures. Enfin, pas ce jour-là, d'ailleurs. Parce qu'il avait une urgence, et je n'avais pas bien compris s'il s'agissait d'un truc familial ou pour le boulot. Il m'avait donc laissé en plan, en me laissant avec ses. Le fourbe.
J'avais décidé de trainer tranquillement, quand j'entendais une annonce faite au micro. Je rigolerai presque, si le sujet des plaisantins n'était pas si grave. Sauf que voilà, une blague qui continue trop longtemps, ça n'est plus très drôle. Et encore moins quand je voyais arriver des gars armés, et que tout le monde était parti en panique. Une demi-seconde pour que l'info arrive à mon cerveau : ce n'était pas une blague. En vitesse, je courais me mettre à l'abri, quand je voyais une fille de dos, plantée là, alors qu'un des hommes s'avançait vers elle. J'attrapais son bras et la tirais dans mon élan, pour qu'elle vienne à couvert.

Récap:
 
Revenir en haut Aller en bas
Niek Van de Vyver
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 105
Pseudo/Prénom : KSS ©
Avatar + © : Aaron Paul © sawsbuck
Âge : 37 ans
Métier/Etudes : Tatoueur
Dim 14 Mai - 13:31
Quelques secondes…

En quelques secondes, tout peut faire basculer une vie…

Niek était parti faire des courses pour aménager son nouveau salon de tatouage et quoi de mieux que le centre pour faire ces achats. Il lui fallait pas mal de matos, notamment des sièges spécifiques, des gants, des aiguilles, de l'encre, des serviettes, des produits,… bref, il était presque arrivé à la moitié de sa liste. Dans ses sacs, il en avait pour plus ou moins 600 balles de matos déjà. Si les flics le croisaient, il se ferait surement interroger ! Il se ferait passer pour un gros malade et/ou un gros junkie… Mais soit.

Arrivé au centre commercial pour faire du repérage de bonnes adresses, il décida de se fumer un clope juste avant de rentrer. Posé contre un des murs, il profita des rayons du soleil et des rires des enfants qui couraient avec des pistolets à eau. Puis, comme au ralenti, il laissa tomber son mégots, l'écrasa et entra dans le centre commercial. Ce fut seulement à ce moment-là que des gens encagoulés vinrent bloquer les portes, derrière lui. La foule de gens couraient pour se réfugier dans les magasins. Une voix du hautparleur signala qu'ils étaient pris en otage. Il n'était pas sûr de tout comprendre… Mais il suivit le mouvement des derniers à se mettre à l'abri… C'était vraiment pas de bol…

À quelques secondes près, Niek serait resté dehors et n'aurait pas eu de problème…

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kerrie Savel
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 42
Pseudo/Prénom : Soko
Avatar + © : Peyton List + sensatiion
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Ambulancière
All of me : « Sois avec quelqu’un qui est fier d’être avec toi, qui rit avec toi, qui t’écoute, qui te comprend, qui te traite bien et qui fait de toi sa priorité. »

Dim 14 Mai - 18:10
Aujourd’hui, je me trouvais en compagnie de Maksim sur les Champs Elysées. Nous faisions un peu de shopping ensemble. Enfin, je faisais du shopping et j’avais embarqué le jeune homme avec moi. J’avais toujours eu envie de faire un peu de shopping sur la plus belle avenue du monde mais je n’achetais pas grand-chose. Après tout, les boutiques étaient souvent chères et je n’avais pas envie de payer ma séance shopping avec l‘héritage de mes parents. Je flânais donc plus qu’autre chose sur les champs, en compagnie du jeune homme. Alors que je passais devant un centre commercial, j’eus envie de manger un morceau. J’avais faim, c’était aussi simple que cela et je savais exactement ce que je voulais. Embarquant Maksim avec moi, j’entrais dans le centre commercial tout en cherchant quelque chose à me mettre sous la dent. Mais je ne m’attendais nullement à ce qui allait suivre. Un coup de feu retentit soudain, me bloquant sur place, n’arrivant pas à comprendre ce qui se passait. C’est alors que le haut-parleur annonça qu’il s’agissait d’une prise d’otage. J’eus soudain une pensée que je songeais idiote. Si j’avais plus mangé à midi, je n’aurais pas eu besoin de me rendre dans le centre commercial et nous serions passés tous les deux à côtés d’un nouveau danger. J’attrapais la main de Maksim pour chercher un peu de réconfort tout en ne sachant pas quoi faire. Je me reposais un peu sur Maksim pour prendre une décision. J’ignorais si la fuite était possible mais j’en doutais fortement et il allait falloir trouver un endroit où se cacher. Mais je ne bougeais, les jambes coupées par la surprise et la peur. Ma main serrait réellement fortement celle de Maksim, signe de ma peur.

recap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Maksim Sanders
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 72
Avatar + © : Luke Mitchell + Bria
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Infirmier urgentiste
All of me :
Lun 15 Mai - 8:47
Maksim avait accepté d'accompagner Kerrie pendant qu'elle faisait du shopping, il se demandait encore pourquoi d'ailleurs. Sans doute parce qu'ils avaient bien du mal à se voir avec leurs horaires décalés, mais il est clair qu'il n'était pas vraiment dans son élément là à se balader dans les rues de la ville tout en laissant celle qui l'accompagnait s'arrêter toutes les trois secondes pour regarder une vitrine. Kerrie n'était pas trop pénible puisqu'elle n'entrait même pas dans certaines boutiques, se doutant bien que ce n'était pas dans ses moyens. Mais franchement se balader ainsi, ce n'était vraiment pas le genre de Maksim, à croire que pour Kerrie il était plus que prêt à faire d'énormes efforts.
Par chance au bout d'un moment elle lui dit qu'elle voulait manger quelque chose et ils entrèrent dans un centre commercial. Au moins Maksim pourrait se poser un peu et arrêter de faire des arrêts devant les vitrines, parce que c'était vraiment chiant, surtout que bon, niveau mode féminine il n'y connaissait pas grand chose, donc souvent les questions de Kerrie restaient dans le vague.

Mais au lieu d'être enfin au calme, quelque chose d'imprévu arriva et Maksim sursauta quand il entendit le coup de feu et se sentit super mal quand il entendit l'annonce qui les avertissait d'une prise d'otage. Son premier réflexe fut de chercher une possible échappatoire des yeux, mais rien là où ils se trouvait. Et comme Kerrie lui serra la main sans doute pour se rassurer un peu, il la laissa faire mais regretta amèrement lorsqu'elle serra si fort qu'elle manqua de lui broyer les doigts. Ce qui était sur c'est que si ça ne s'arrêtait pas rapidement Maksim n'aurait plus de doigts. "- Kerrie, Kerrie il faut qu'on bouge, on ne peut pas rester là, Kerrie." Maksim lui parlait doucement, déjà histoire de ne pas se faire repéré si un preneur d'otage était dans le coin et surtout en restant là Maksim pensait qu'on pouvait les tirer comme des lapins et il n'en avait pas franchement envie. Il parlait donc doucement à Kerrie pour essayer de la récupérer parce qu'il la sentait quasiment tétanisé.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 19 Mai - 22:50
N’ayant rien à faire aujourd’hui, je m’étais décidé à aller au centre commercial pour m’acheter quelques fringues. Cela faisait un petit moment déjà que je ne m’y étais pas rendu, ma dernière visite n’étant pas passée inaperçue auprès des vigiles. Certaines habitudes, bonnes ou mauvaises, sont tenaces et nous collent à la peau. C’était plutôt des mauvaises habitudes me concernant. Avant de débarquer, j’avais pris soin de vider les poches de ma veste et de mon pantalon de toute trace de came afin de ne pas me faire prendre. Pas de deal aujourd’hui. Je flânais dans les allées des boutiques, sans trouver mon bonheur. Je ne désespère pas, je finis toujours par trouver ce que je veux. Je me décide à faire une pause et je me rends au marchand de crêpe. Une bonne petite crêpe me tente bien, chantilly ou Nutella ? Hum toujours le même dilemme. Je me laisse tenter par la crème chantilly, comme presque à chaque fois. Je m’installe sur la terrasse aménagée dans le hall du centre commercial et j’attends que le commerçant m’apporte ma commande. Il y a du monde, comme toujours mais l’endroit est plutôt calme. Quelques minutes après ma commande, la voilà qui arrive. Une crêpe toute chaude comme je les aime. Je n’ai pas le temps de faire ma première bouchée, qu’un bruit retentit dans le centre commercial. Un bruit que je reconnais rapidement. Un bruit que j’ai l’habitude d’entendre. Quelques instants après, une foule complètement affolée passe à ma hauteur, embarquant quelques tables et chaises dans leur sillage. Dans la confusion la plus extrême, chacun essai de fuir vers la sortir, certains tombant lourdement au sol durant leur course folle. Avec grande difficulté j’essaie de stopper quelques personnes pour comprendre ce qu’il se passe mais la terreur l’emporte et je n’obtiens guerre de réponses à mes questions. Quelques instants après, une annonce aux hauts parleurs donnait l’alerte concernant une prise d’otage. Pas la peine de jouer les héros aujourd’hui, je vais me contenter de suivre un petit groupe qui connaît les lieux tout en espérant sortir d’ici rapidement.© CRIMSON DAY

Spoiler:
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
The Handler
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 16/03/2017
Messages : 87
Avatar + © : Stock bazzart
Dim 21 Mai - 12:42
What if it was the end?


L'incompréhension et la surprise règnent en maître l'espace d'un instant, pour finalement céder leur place à une peur incontrôlable. Les gens se mettent à hurler, à courir dans toutes les directions, entrer dans la première boutique qui vient pour se mettre à l'abri. Certains pensent à une blague de mauvais goût, mais changent rapidement d'avis lorsque leur regard se pose sur l'un des hommes encagoulés. Ils sont plusieurs, bloquant les issues. Impossible d'entrer mais surtout, impossible de sortir... Il se passe de longues minutes quand finalement, certains se mettent à avancer dans l'allée centrale. Visage masqué, arme au poings, impossible de déchiffrer leur expression. Seule la supposition d'une irrépressible envie de tuer flotte dans l'air. Mais si vous pouviez voir leurs visages, vous verriez se dessiner un sourire sur leurs lèvres...

Deux continuent d'avancer, quand les autres restent devant les portes de sortie. Sont-ils les chefs ? Impossible à savoir. Que veulent-ils ? Pourquoi le centre commercial ? N'est-ce pas généralement les banques qui sont braquées ? Telles sont les questions que se posent plusieurs victimes alors qu'elles font tout leur possible pour ne pas se faire remarquer. Contrairement à d'autres, qui ne semblent pas réaliser l’ampleur de la situation... C'est notamment le cas d'une jeune femme qui semble totalement pétrifiée sur place, malgré le fait que son ami essaie de la faire réagir pour qu'elle se mette à l'abri. @"Kerrie Savell" et @Maksim Sanders ne passent bien évidemment pas inaperçus, plantés au milieu de l'allée. Et ils n'échappent donc pas à l'homme armé qui se dirige vers eux d'un pas décidé. « Le premier qui bouge, j'le flingue pigé ? » qu 'il lance surtout pour Maksim, Kerrie étant totalement paralysée. Pointant son flingue dans leur dos, l'homme les oblige à avancer dans l'allée centrale jusqu'à un endroit dégagé où il est sûr que tout le monde pourra entendre distinctement ce qu'il a à dire. « Que personne ne joue les héros, ou j'vous jure que j'les bute ! » qu'il crache à l'assemblée. « Vous allez sortir tout le fric dont vous disposez. Argent, cartes de crédit, bijoux, montres, tout ! Vous allez tout regrouper et l'un d'entre vous va apporter ça juste là ! » qu'il lance à l'intention de toutes les personnes cachées dans les boutiques  en pointant un endroit à quelques mètres à peine de lui. Quelques secondes s'écoulent, et rien ne semble se produire... « Allez magnez vous le cul ou j'les descends ! » qu'il finit par hurler.

***

Dans l'une des boutiques se cache la plus jeune des filles Dassault, @Elisa Dassault, ce qui n'a pas échappé à l’œil de certaines autres victimes. Les murmures se font, les décisions commencent à être prise. « On devrait l'envoyer elle » lance une voix en pointant son regard vers Elisa, rapidement approuvée par le reste du groupe. Dassault aviation, un groupe qui pèse lourd dans l'économie française. Quoi de plus normal que d'envoyer leur fille pour sauver sa peau ?

____________________________

En bref:
▬  Un mec cagoulé repère Kerrie et Maksim et les oblige à le suivre au milieu de l'allée
▬  Il hurle au gens de rassembler tous leurs biens et désigner quelqu'un pour apporter tout ça sur à quelques mètres de lui. Donc une boutique = une personne courageuse ou non qui va faire ce qui est demandé.
▬ Dans l'un des magasins, il est rapidement décidé que ce serait la fille Dassault qui irait apporter ce que l'homme demande.

____________________________

Ne pas oublier:
▬ Respecter votre ordre de passage (qui est rappelé dans le premier post du pnj)
▬  Privilégiez les RPs courts et n'hésitez pas à être imaginatifs Par ailleurs, merci d'inclure un résumé de vos actions sous balises spoiler à la fin de votre message
▬  Mais surtout, la règle la plus importante: amusez-vous!  

Note: Ceux qui ont été validés après lancement d'intrigue ou ceux qui souhaitent finalement y participer, et si l'intrigue n'est pas trop avancée, n'hésitez pas à mp le staff afin qu'il vous ajoute dans l'un des deux groupes !


Revenir en haut Aller en bas
Elisa Dassault
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 19/04/2017
Messages : 69
Multicompte(s) : Gabriel Dumas
Avatar + © : Emma Watson + ©BONNIE
Âge : Née le 15 avril 1990
Métier/Etudes : Travaille pour un grand magasine de mode parisien
All of me :
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough when the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high. The road is long, we carry on try to have fun in the meantime.

Dim 21 Mai - 16:07
Elle était rester clouer sur place en voyant l'homme cagoulé approcher. Ses membres ne répondaient plus, comme encrés dans le sol. Le cœur battant la chamade, Élisa ne bougeait pas, se contentant de fixer cet homme s'avançant lentement mais sûrement vers elle. Elle savait qu'elle devait courir, se mettre à l’abri, sauver sa peau. Son cerveau avait beau lui commander ces informations, ses membres eux, refusaient de s'y soumettre...  Et soudain, une main attrape son bras, l’entraîne au loin. Élisa ne comprend pas ce qui lui arrive. Encore trop sous le choc, elle a l’impression de voler, de flotter au dessus du sol. Et même une fois mise à l'abri, elle ne réalise pas pleinement ce qui vient d'arriver, ni même qui vient de sûrement lui sauver la vie... @Nathan Richards. Elle le fixe, comme si elle ne le voyait pas. Idem lorsqu'elle balaye les lieux des yeux. Elle ne semble même pas reconnaître @Niek Van de Vyver lorsque son regard se pose un court instant sur lui. Ils sont plusieurs, à se planquer là. Priant le ciel, pleurant, serrant leurs proches dans leurs bras. Et elle ? Elle les observe sans comprendre réellement ce qui est en train de se passer. Et puis, ses yeux se posent à nouveau sur Nathan. Ce n'est qu'au bout de quelques secondes qu'elle se rend compte. Des jours voire des semaines qu'elle ne l'a pas vu, qu'elle l'a fui, depuis cette fameuse nuit. Et voilà qu'il lui sauve la mise. Élisa finit par craquer, finit par se jeter au cou de Nathan et laisser les larmes couler en silence alors qu'elle tremble comme une feuille. Et si c'était la fin ?

L'un des hommes encagoulé se met à hurler. Les regards se tournent vers l'extérieur de la boutique. Quelques têtes se lèvent, essayant de ne pas se faire repérer. Élisa se détache de Nathan. L'homme masqué est juste devant le magasin où ils se cachent tous, avec deux otages qu'il tient en joue. Élisa se plaque les deux mains sur la bouche pour ne pas hurler, ne pas crier de surprise et de peur. Surtout ne pas se faire repérer. L'homme expose ce qu'il veut, et les règles à suivre. Mais la brune n'a pas le temps d'imprimer la demande, que déjà on la désigne. Elle regarde la personne qui a lancé cette idée, choquée. Et le pire ? C'est que tout le monde ou presque se rallie à elle. Mais au fond, elle n'est pas plus surprise que ça Élisa. Ils ne savent rien d'elle, si ce n'est son nom. Et quel nom ! Normal qu'ils se décident à envoyer une héritière pas vrai ? « Ok...je vais le faire... » qu'elle finit par murmurer d'une faible voix, résignée.
Spoiler:
 

_________________


Love is a smoke raised with the fume of sighs; Being purged, a fire sparkling in lovers' eyes; Being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, A choking gall, and a preserving sweet.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Richards
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 17/04/2017
Messages : 70
Avatar + © : Max Irons ©EndlessLove
Âge : 27 ans
Métier/Etudes : Architecte
All of me : RP EN COURS : 2/5 dispo ELISA(HOT) - ROSALIE - ELEA + INTRIGUE

Dim 21 Mai - 23:02
Avec tout ce qu'il pouvait se passer ces derniers temps, quelque chose comme ça, ça aurait tout à fait pu être envisageable. Mais dans le fond, je pensais toujours être en sécurité. Un peu comme si cette situation restait une blague.. Alors évidemment, j'étais resté une demi-seconde totalement bête face à la situation. Puis, au final, j'avais réalisé, et je m'étais mis à couvert, avant de capter qu'une personne était restée plantée, se présentant comme une cible. Ni une, ni deux, j'étais allé tirer le bras de la jeune femme qui me tournait le dos pour l'amener sous un semblant de protection.
Il y avait un peu de monde recroquevillé au sol où j'avais choisi d'aller, ce n'était peut-être pas la meilleure des idées. Mais c'était trop tard pour faire demi-tour. De toute façon, rester en groupe, pour le coup, vu qu'on ne pouvait pas bouger, je finissais par trouver que l'idée n'était pas si mauvaise. Un à un, je détaillais les visages. Tous pleins d'angoisse, certainement comme sur le mien. Je ne connaissais personne. Enfin, jusqu'à ce que je regarde dans les yeux la jeune femme qui était restée interdite, que j'avais tirée à nous. Elisa Dassault. Elle aussi a certainement compris tard qu'il s'agissait de moi. J'essayais de la consoler, quand elle se jetait à mon cou, mais très vite, je me désintéressais d'elle. Deux personnes avaient été prises en otage. Je devais commencer à paniquer, ou plutôt, de façon très visible, avec mes yeux qui regardaient dans tous les sens. Je ne savais pas vraiment quoi faire, que regarder, sur quoi me concentrer..

Mon cerveau était déconnecté, incapable de coordonner le moindre de mes gestes, ou la moindre de mes pensées. J'avais l’impression d'être spectateur de ma vie, ou de ce qui allait en rester. Le groupe semblait d'accord : il fallait envoyer quelqu'un, et ce serait Elisa. Incapable de réfléchir si c'était ou non la bonne idée, je restais muet. Jusqu'à ce qu'elle accepte, où enfin, ma langue se déliait. C'est de la pure folie. Elle va se faire tuer. Et, comme un enfant mal dans sa peau, je ramenais mes genoux à moi, les entourant de mes bras, enfouissant ma tête dedans. Pourvu que ça se termine vite, et sans problème. Ou alors qu'on me tue le premier. Quel courage je faisais preuve !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kerrie Savel
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 42
Pseudo/Prénom : Soko
Avatar + © : Peyton List + sensatiion
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Ambulancière
All of me : « Sois avec quelqu’un qui est fier d’être avec toi, qui rit avec toi, qui t’écoute, qui te comprend, qui te traite bien et qui fait de toi sa priorité. »

Lun 22 Mai - 10:14
Nous n’aurions jamais dû entrer dans ce fichue centre commercial. Mais quand j’avais faim, je ne pensais à rien d’autres. Sauf que maintenant, nous étions pris dans une prise d’otage à cause de moi. Je restais sur place avant d’entendre la voix de mon ami percer mon malaise. Je tournais légèrement la tête vers lui, essayant de me souvenir de ce que j’avais entendu. Je relâchais un peu la pression de ma main, me rendant compte que je serrais réellement trop fort. Il avait raison, nous devions nous mettre à l’abri, ce n’était pas possible autrement sinon nous pourrions être des cibles très attirantes pour les preneurs d’otages. Je hochais la tête, incapable de parler et alors que j’allais me mettre en marche, une voix derrière moi me figea à nouveau sur place. Je tournais doucement la tête pour voir un homme au visage masqué se rapprocher de nous. Trop tard… Je reportais mon regard devant moi, espérant voir l’homme passer près de nous. Mais pas du tout… L’homme pointa son arme dans notre dos et je ne pus retenir un sursaut. Je devais garder mon calme sinon, ce serait tir aux pigeons si je pouvais m’exprimer ainsi. Et puis, l’homme avait été clair, si nous bougions, il nous tirait dessus. On dû avancer jusqu’à un lieu dégagé et le preneur d’otage reprit la parole. Je jetais un coup d’œil à Maksim, essayant de me rendre compte de ce qu’il pouvait bien penser. Quelle idiote j’avais été. Si je n’étais pas restée comme une cruche plantée au milieu de l’allée, rien de cela ne serait arrivé. Je fermais fortement les yeux quand le preneur d’otage annonça que si quelqu’un voulait jouer au héros, Maksim et moi serions abattus… Je ne savais pas ce qui était le plus traumatisant, la prise d’otage ou bien le tsunami? Peut-être la prise d’otage. Le tsunami, j’étais tellement persuadé de mourir. Mais là, je ne savais pas comment toute cette histoire allait bien pouvoir se terminer. Quand l’homme derrière nous réitéra ses menaces, j’eus un petit sanglot. Je ne devais pas pleurer mais c’était plus difficile à dire qu’à faire. Je me penchais légèrement vers Maksim. « Désolé… » Je lui avais murmuré ce petit mot d’excuse à l’oreille, j’espérais juste que l’homme derrière nous n’en profiterait pas pour trouver une excuse et nous en faire voir de toutes les couleurs.

recap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Maksim Sanders
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 72
Avatar + © : Luke Mitchell + Bria
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Infirmier urgentiste
All of me :
Lun 22 Mai - 11:05
Maksim n'en voulait absolument pas à Kerrie pour ce qui était en train d'arriver, c'était juste la malchance. Comme pour leur expédition en Indonésie et ce tsunami, ce n'était la faute de personne et ça Maksim le savait bien. Il n'aimait juste pas la situation parce que tout pouvait arriver. S'ils s'en sortaient vivant il y aurait sans doute des gens blessés, les coups de feu de toute à l'heure ne devait pas y être pour rien. Dans ce genre de centre commercial il y a des vigiles donc forcément quelque chose c'était passé pour eux. Espérons juste que tout ceci passerait rapidement et qu'ils pourraient reprendre le cours de leur vie. Maksim sentit Kerrie défaire un peu son étreinte sur ses doigts mais ne la lâcha pas pour autant. Il voulait juste qu'elle accepte d'avancer, mais lorsqu'il la sentit un peu plus détendu c'est lui qui sentit quelque chose contre son dos et ça le fit sursauter. Il compris rapidement ce qui se passait et cette fois-ci c'est lui qui serra les doigts de Kerrie. Pas par peur, mais surtout histoire de se rassurer lui même, il ne la lâcherait pas et ne laisserait ce type essayer de les séparer pour ensuite la menacer elle, hors de question. Mak maudissait ce genre de moment et aurait cent fois préféré être pris dans le tsunami une nouvelle fois car sa survie ne dépendait que de lui, ce qui n'était pas là cas ici.
Maksim soupira légèrement, espérant trouver la force de ne pas flancher, de ne pas faire une bêtise.
Il entendit ce que le type qui les menaçait leur dit à tous et tout en gardant la main de Kerrie dans la sienne, il fouilla dans sa poche et en sortit son porte feuille c'était tout ce qu'il avait, mise à part son téléphone. Et il entendit aussi Kerrie lui murmurer quelque chose et répondit. "- On va s'en sortir." tout en essayant lui même de s'en convaincre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Niek Van de Vyver
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 105
Pseudo/Prénom : KSS ©
Avatar + © : Aaron Paul © sawsbuck
Âge : 37 ans
Métier/Etudes : Tatoueur
Mar 23 Mai - 16:45
Niek s’était réfugié dans une boutique avec un autre groupe de personne. Presque couché par terre, à plat ventre, comme la majorité des gens, il regardait devant lui et croisa le regard d’Elisa qui ne capta même pas qu’il était là. Apparemment le gars près d’elle la connaissait bien… Niek regarda tout autour de lui et il vit des femmes et des enfants pétrifiés, pleurants silencieusement essayant de retenir leurs sanglots et leurs pleures… Lui, il n’était pas encore arrivé à ce stade-là. Il était mort de trouille c’est vrai. Son cœur battait tellement vite qu’il avait l’impression de vivre au ralentis.

Les preneurs d’otages commandèrent leur butin en ayant pris en otage un couple ou un duo qu’il ne connaissait pas non plus. En même temps, à Paris, il ne connaissait pas grand monde…
Des messes basses voulaient envoyer Elisa pour leur remettre les sacs. Sauf que là, Niek n’était pas d’accord. Pourquoi l’envoyer elle ?! Ça ne va pas non ?! Cette nana avait une famille. Grand juge du moment, Niek pensait que sa vie avait moins de valeur que la sienne. Qu’est-ce qui lui permettait d’émettre un jugement de valeur concernant une vie humaine … ? Rien. Mais il était comme ça. Prévoyant et un peu protecteur envers les gens qu’il aime et qu’il respecte. Et puis, il fallait quand-même protéger les personnes présentes.

Après qu’Elisa se résolu à le faire, enfin, à essayer de se convaincre de le faire, Niek se redressa sur ses genoux et vida ses 3 – 4 sac de matos par terre. Pour lui, tout ce qu’il y avait dedans avait de la valeur, mais est-ce que ça avait autant de valeur aux yeux des preneurs d’otage … ? Non. Pour eux – celui lui – ce qu’ils voulaient c’était des portefeuilles, des bijoux, des cartes de crédits,…

Du coup, il se redressa, se mis debout et sortit son portefeuille pour le mettre dedans. Il enleva même sa montre pour la mettre dans un des sacs également et se mis à faire le tour des gens du magasin, lentement pour récolter le butin, tout en jetant un regard aux preneurs d’otages.

Arrivés au tour d’Elisa et de son copain, toujours par terre, il la regarda sans dire un mot. Niek s’était auto-désigné à sa place. Ils savaient tous les deux qu’il ne fallait pas dire un seul mot de travers… Ils étaient surveillés de très près… et même si les autres personnes voulaient envoyer Elisa à la base, personne n’avait eu les couilles de se relever pour faire le boulot. Ils n’allaient pas se plaindre qu’un pauvre type – probablement inconscient – le ferait à sa place…
Résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
Shanel Sinclair
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 22/05/2017
Messages : 102
Pseudo/Prénom : Sammix
Avatar + © : Alicia Vikander + Witchling
All of me :
Sam 27 Mai - 15:21

    Quoi de plus normal que de faire quelques courses pour le repas et même pour la semaine, n'est ce pas ? Rien de plus normal que ça, il faut bien se l'avouer, c'est comme ça que tu te retrouves dans le coin, dans le centre commercial pour faire quelques emplettes en toute quiétude, pourtant bien vite, cette quiétude s'envole complètement, à cause d'un bruit sourd que tu reconnais être un coup de feu. Que se passe-t-il ? Tu ne le sais pas encore, tu te poses des questions même si tu es loin de prendre peur, tu as connue bien pire, et ton rôle de consultante pour la police t'aide fortement pour ne pas "encore" perdre ton sang froid. C'est une prise d'otage, les issues sont bloquées par ces sales types en cagoule et leur chef est en train de vous faire vivre ce qui pourrait être un véritable enfer. Mais tu es seule, ta soeur n'est pas là, tu vas donc devoir affronter cette épreuve en ton âme et conscience. Tu ne souris pas, mais cela ne te dérange pas pour le moment. Tu te demandes avant tout pourquoi ils ont fait ça en pleine journée et l'avantage qu'ils vont pouvoir en tirer dans un futur proche si ce n'est de s'attirer de graves ennuis. Immédiatement, tu envois un message texte au policier avec qui tu traites le plus souvent du temps. Il est déjà au courant, d'autres semblent avoir été encore plus prompt que toi pour les appeler. Mais ton sens de l'analyse pourrait peut être leur permettre d'intervenir d'une meilleure façon. Tu penses déjà à plusieurs scénarios possibles, entre celui où tu meurs en héroïne et celui où tu analyses pour donner des informations à l'extérieur. Vous êtes bien trop nombreux dans le centre pour qu'ils vous prennent tout vos téléphones, si jamais c'est leur but. Mais pas le temps de penser à autres choses que d'autres tirs se font entendre sans que tu ne saches exactement ce qui se passe. Est ce que les hommes se tirent dans les pattes ou bien certains qui ne sont pas de leur groupe tentent de jouer aux héros ? Tu ne paniques pas encore, tu essayes de rester calme et t'approchant d'une des sorties du centre commercial. Contrairement à certaines personnes, tu ne cherches pas plus que cela à te mettre à l'abri même si tu es dans un coin avec une bonne visibilité mais tu restes quand même un peu cachée. Tu observes l'allée principale, des hommes masqués avancent pour une raison que tu ignores. Tu ne sais pas si cela est plus qu'une simple prise d'otage ou simplement quelques fous qui veulent s'amuser à terroriser la population. Mais ce n'est clairement pas une blague. L'un des chefs, en apparence vous demande donc de donner votre argent et les objets de valeurs sinon, il flingue les deux jeunes gens qui sont restés au milieu de l'allée comme paralysés. La menace est réelle, il va falloir se dépêcher. Tu décides donc d'entrer dans la boutique de parfumerie juste à côté de là où tu te trouves. Il n'y a que quatre personnes dans la boutique, mais aucune ne semble vouloir faire le pas qu'il faut. Tu leur fais comprendre du regard que tu vas le faire et prenant un panier à l'entrée, tu leur demande de te donner leurs objets de valeurs. Ils s'exécutent. Tu sors donc de la boutique pour te rendre en direction de preneurs d'otage. Il n'y a que toi pour le moment qui est là, qui a réussi à avoir le courage de les affronter.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Dassault
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 19/04/2017
Messages : 69
Multicompte(s) : Gabriel Dumas
Avatar + © : Emma Watson + ©BONNIE
Âge : Née le 15 avril 1990
Métier/Etudes : Travaille pour un grand magasine de mode parisien
All of me :
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough when the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high. The road is long, we carry on try to have fun in the meantime.

Dim 28 Mai - 14:25
Tout se passe vite et Élisa n'a pas le temps de réagir que déjà tout le monde se met d'accord : c'est elle qui ira apporter le butin aux hommes armés. Et si, au début elle se trouve choquée, elle finit par comprendre ce choix. Jeune héritière, sa famille jouit d'une fortune non négligeable qu'elle pourra utiliser pour sauver sa peau et celle de tout le monde ici. Alors, Élisa finit par accepter. D'une faible voix, certes, mais elle abdique. La voix de Nathan finit pas raisonner, et quand Élisa se tourne vers lui, son attitude, en plus de ses mots, lui glace le sang. L'homme fort, l'homme dont elle imaginait ses bras protecteurs l'envelopper, la protéger, perd totalement pied. Recroquevillé sur lui-même, Nathan enfouie sa tête entre ses jambes. Élisa le fixe un instant, avant de poser une main rassurante sur son avant bras. « ça va aller » qu'elle lui murmure, un faible sourire étirant ses lèvres, sourire qu'il ne peut pas voir.

Mais c'était sans compter sur un homme prenant les devant, usant de son courage pour se désigner à la place de la brune. Rassemblant les affaires de tout le monde jusqu'à venir face à Élisa et lui tendre le butin. C'est alors que la jeune femme percuta enfin de qui il s'agissait, encore trop perturbée par l'attitude de Nathan. Le fait est qu'il lui faisait mal au cœur... Levant les yeux vers l'homme, elle en resta bouche bée. Niek. Le type qui l'avait prise pour sa sœur. Le type qui se disait le fiancé de Juliette. Restant figée quelques secondes, Élisa finit par se redresser pour lui faire face. « Tu peux pas y aller, tu vas te faire tuer ! » qu'elle murmure à voix basse. « J'ai de l'argent. Ma famille est connue. Je suis sure qu'ils voudront négocier. Je dois y aller » qu'elle ajoute, posant ses mains sur celles de Niek qui tiennent le sac contenant les portefeuilles, bijoux et autres objets de valeurs des gens présents. Élisa resserre ses doigts sur ceux du brun, l'obligeant ainsi à lâcher prise. « Tout ira bien » qu'elle termine, un faible sourire qui se veut rassurant tout en se dirigeant vers la sortie, alors qu'elle sent tout son corps trembler légèrement lorsqu'elle arrive dans l'allée centrale, l'homme armée non loin d'elle. Une jeune femme se tient déjà là. Jeune femme courageuse ou résignée ? Élisa n'en sait rien, mais lorsqu'elle croise son regard, elle se sent rassurée et retrouve du courage.

Spoiler:
 

_________________


Love is a smoke raised with the fume of sighs; Being purged, a fire sparkling in lovers' eyes; Being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, A choking gall, and a preserving sweet.
Revenir en haut Aller en bas
Nathan Richards
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 17/04/2017
Messages : 70
Avatar + © : Max Irons ©EndlessLove
Âge : 27 ans
Métier/Etudes : Architecte
All of me : RP EN COURS : 2/5 dispo ELISA(HOT) - ROSALIE - ELEA + INTRIGUE

Dim 28 Mai - 22:38
Je m'étais comporté comme un lâche. En fait, j'avais plus perdu mes moyens quand Élisa avait accepté de partir que de la situation. Ça m'avait complétement scié sur place, et coupé les jambes. Aucun d'entre nous ne devait risquer sa vie sous prétexte qu'il avait de l'argent. Le seul hic, c'était qu'avec deux otages, il fallait faire ce qu'on pouvait pour les aider, vu que la police n'était pas sur les lieux. Mais ça ne devait pas être l'argent qui déterminait qu'on y aille ou pas. Le courage, ou le manque de crainte. Cette fille s'était trouvée tétanisée, et on la forçait à y aller.

Bon, je disais ça, mais, tout en aillant de l'argent, je n'avais pas pensé à me proposer à sa place. Moi, peur ? Normalement, non. Mais là, je ne savais pas pourquoi, mais c'était comme ça. je suivais bêtement les autres, à vider mes poches et virer mes objets de valeurs dans le sac.
Mon cœur se serrait quand je voyais Élisa partir, mais j'étais incapable ni de la stopper et de la remplacer, ni de lui donner des encouragements. Quel lâche je faisais. "Tout irait bien" selon elle. Je l'espérais.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Niek Van de Vyver
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 105
Pseudo/Prénom : KSS ©
Avatar + © : Aaron Paul © sawsbuck
Âge : 37 ans
Métier/Etudes : Tatoueur
Lun 29 Mai - 10:17
Alors qu’il se trouvait en face de la demoiselle Dassault, elle percuta enfin qu’il s’agissait de Niek. C’est là qu’il remarqua qu’elle le reconnu… ça change de leur première rencontre !
Elle se redressa ensuite pour lui faire face et lui murmura qu’il allait se faire tuer s’il y allait… Quant à elle et sa famille, ils ont de l’argent et les preneurs d’otages pourront réclamer une rançon bien gonflée en échange de leur fille, alors que lui, Niek, il n’avait pas les moyens de payer pour sa vie… ?! Il n’était pas tellement d’accord avec ça, mais Elisa ne lui laissa pas le choix. Elle posa ses mains sur celles de Niek, de façon à ce qu’il lâche les sacs… Il ne bougea plus, restant bouchée bée mais le regard inquiet, les sourcils froncés… Il la trouva fort courageuse en tant que personne à part entière d’apposer un tel acte, mais il la trouva stupide de ne pas saisir l’opportunité qu’un quidam se désigne à sa place pour lui sauver les fesses et lui épargner un face à face avec les preneurs d’otages…

Elle se voulu rassurante en affirmant que tout ira bien, souligner d’un faible sourire. Niek fit un signe affirmatif de la tête. Il entra ainsi dans son jeu en lui affirmant qu’il était d’accord avec elle, que tout ira bien. Et par la même occasion, c’était un signe qui lui souhaitait bonne chance… Ceci dit, Niek ne la trouva pas crédible pour un sous… ! Il resta debout et regarda la brune s’éloignée dans l’allée… Dirigeant alors son regard vers les preneurs d’otages… Une autre jeune femme était déjà là… Croisant le regard d’un protagoniste, il lui fit comprendre d’un geste de la main tenant son arme, de se mettre à genoux, ou en tout cas, de se mettre à terre. Ce qu’il fit sans attendre, les bras en l’air, se trouvant aux côtés de l’ami d’Elisa, qui semblait tétanisé et incapable de bouger.
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kerrie Savel
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 42
Pseudo/Prénom : Soko
Avatar + © : Peyton List + sensatiion
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Ambulancière
All of me : « Sois avec quelqu’un qui est fier d’être avec toi, qui rit avec toi, qui t’écoute, qui te comprend, qui te traite bien et qui fait de toi sa priorité. »

Lun 29 Mai - 15:47
Moi qui avais réussi à me détendre à la suite de ce coup de feu, voilà que je me retrouvais prise en otage avec Maksim en échange d’une pseudo rançon. Le preneur d’otage voulait que toutes les personnes présentes dans les boutiques prennent un sac et mettent leurs affaires dedans sinon il nous abattait. Je sentis la main de Maksim se refermer sur la mienne à nouveau mais je ne m’en plaignis pas, je pouvais parfaitement comprendre ce qu’il ressentait. J’étais dans le même état. Mais ce qui valait pour les personnes cachées valaient également pour nous. Je sortis mon portefeuille et le glissait dans le sac, ainsi que ma montre. J’essayais cependant de cacher mon collier, je ne voulais pas m’en débarrasser, c’était celui que ma mère m’avait offert pour notre dernier Noël en famille, en 2004, la veille du Tsunami qui me l’enleva. Il avait une profonde valeur émotionnelle pour moi et je ne supporterais pas de devoir le laisser à un vulgaire criminel. D’autant que ma mère le tenait elle-même de sa mère et ainsi de suite, ce collier était dans ma famille depuis des générations. Je refusais de m’en séparer et j’espérais que le preneur d’otage n’avait pas remarqué la fine chainette autour de mon cou, d’autant qu’elle était un peu camouflé par mon col. Je gardais mon téléphone planqué dans mon sac à main, d’autant qu’il n’était pas spécialement récent. Je ne quittais pas Maksim du regard, il était la seule chose qui me permettait de ne pas craquer. Je finis par entendre des bruits de pas et je tournais la tête pour voir une jeune femme que je ne connaissais pas s’approcher avec un panier. Elle fut rapidement rejointe par une deuxième jeune femme, que je ne connaissais pas plus. Elles avaient beaucoup de courage à venir au-devant d’un homme armé et je ne savais pas si à leur place, j’en aurais été capable.

recap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Maksim Sanders
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 72
Avatar + © : Luke Mitchell + Bria
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Infirmier urgentiste
All of me :
Mer 31 Mai - 19:32
Maksim n'était sur de rien, absolument sur de rien. Rien ne prouvait que les choses allaient bien se passer, si ça se trouve après avoir eu ce qu'il voulait il allait tirer dans le tas comme on dit afin de pouvoir s'enfuir tranquillement tout en ayant blessé et semé la panique. En général c'est ce que les gens comme eux font, dans les films du moins et c'est souvent aux urgences qu'on les retrouve les otages et là pour être franc Maksim n'avait aucune envie de terminer aux urgences surtout si c'était Kerrie la patiente.
Il finit par lâcher la main de la jeune femme, le temps de prendre ce qu'il avait sur lui et de les mettre dans le sac qu'apportait la jeune femme. D'ailleurs il se demanda bien pourquoi elles étaient venu à deux, de quoi ennuyer le type derrière eux et le mettre encore plus en rogne. Maksim reprit rapidement la main de Kerrie avant de serrer les dents espérant que tout finirait bien.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shanel Sinclair
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 22/05/2017
Messages : 102
Pseudo/Prénom : Sammix
Avatar + © : Alicia Vikander + Witchling
All of me :
Ven 2 Juin - 23:33
    Tu es la première, mais resteras-tu la seule à leur faire face ? Est ce qu'il y aura d'autres courageux, ou courageuses pour venir t'épauler ? Tu l'espère sincèrement, pas que tu te sentes si mal que ça même si tu as connu des situations où tu étais plus à l'aise mais ce serait bien que tout le monde fasse un effort. Mais tu ne regardes pas qui est dans les boutiques environnantes, tu ne regardes pas si quelqu'un vient, et tu défies du regard les preneurs d'otage, non pour véritablement les défier, mais pour leur faire comprendre que tu n'es pas une trouillarde, bien au contraire, que tu es prête à en découdre. C'est alors qu'une autre jeune femme sort d'une boutique. Tu ne sais pas si elle a pris les devants comme toi, ou si elle a été désigné par les autres pour faire ce sale boulot, mais si elle ne semble pas aussi déterminée que toi, tu sens dans son regard qu'elle est aussi prête à en découdre avec les preneurs d'otages. Tu lui fais un petit sourire comme pour la rassurer d'avantage sur l'issue de la situation actuelle. Tu ne sais pourtant pas comment cela va se passer. Est ce que ta soeur est aussi dans le même pétrin que toi ? La connaissant, cela te semble tout à fait possible malheureusement pour elle. Est ce qu'elle s'en sortira ? Oui, tu as confiance mais peut être qu'elle ne sait de ce qui se trame dans le coin, peut être qu'elle ne sait rien du tout. Tu penses alors à ton téléphone que tu as laissé près de la boutique où tu étais. Tu avais pris le temps d'allumer l'enregistreur de voix avec une sauvegarde automatique toutes les minutes dans le cloud. Une application pas forcément très utile mais qui pourrait servir aujourd'hui, tu le sais bien de part ton job de consultante pour la police de la ville. Est ce que quelqu'un d'autres va vouloir sortir des autres boutiques ? Tu te dis que peut être tu n'as rien à perdre à vouloir faire un brin de conversation avec eux.

    " Je me pose quand même une question. Quels avantages allez-vous tirer de cette situation grotesque ? "

    Tu t'adressais à l'homme cagoulé qui semblait être le chef, histoire de voir ce qu'il allait répondre, s'il allait répondre déjà, s'il allait dévoiler un peu de son jeu où s'il allait resté là à jouer aux débiles de service qui braque un centre commercial en pleine journée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Elisa Dassault
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 19/04/2017
Messages : 69
Multicompte(s) : Gabriel Dumas
Avatar + © : Emma Watson + ©BONNIE
Âge : Née le 15 avril 1990
Métier/Etudes : Travaille pour un grand magasine de mode parisien
All of me :
Don't make me sad, don't make me cry, sometimes love is not enough when the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high. The road is long, we carry on try to have fun in the meantime.

Mer 7 Juin - 19:28
Spoiler:
 

Élisa aurait pu laisser Niek y aller. Sauver sa peau comme les autres l'ont fait en la désignant elle. Mais elle ne peut pas. Ce n'est pas dans sa nature d'être ainsi. Et puis, elle se doute que les preneurs d'otage vont forcément la reconnaître et tirer partie de la situation. Un moyen comme un autre de protéger un maximum de gens et peut-être même en finir plus rapidement. Alors, elle prend les affaires, assure que ça ira même si au fond, elle n'en sait rien. Même si intérieurement, elle a la trouille. Parce qu'il pourrait arriver n'importe quoi là dehors. Mais malgré tout, et après un regard vers Nathan toujours recroquevillé dans un coin, elle se dirige vers la sortie, les jambes légèrement flageolantes. D'autres gens sont là, tenant les divers butins. Désignés ou volontaires ? Élisa n'en sait rien, mais elle se rend compte qu'il y a une majorité de femmes. Une constatation qui saute aux yeux.

Élisa s'avance jusqu’à l'homme qui garde en joue le couple. Elle reste à quelques mètres, faisant glisser le sac contenant bijoux, argent, téléphones. Et maintenant ? Elle n'en sait rien la brune. Peut-elle retourner auprès des autres ou doit-elle rester là ? Un seul faux pas, un seul geste et elle sent que les choses pourraient mal tournées... Alors, elle ne bouge pas. Reste plantée comme un piquet là, face à la menace. Et elle sent le regard de l'homme cagoulé glisser sur elle. Il ne faudra pas longtemps avant qu'il ne la reconnaisse... C'est à cet instant qu'une jeune femme prend la parole. Sûre d'elle, la demoiselle demande quelles sont les intentions du petit groupe d'hommes armés. Élisa la trouve courageuse, et peut-être aussi inconsciente de parler si familièrement à un type armé. Elle pourrait vite le regretter...
Spoiler:
 

_________________


Love is a smoke raised with the fume of sighs; Being purged, a fire sparkling in lovers' eyes; Being vexed, a sea nourished with loving tears. What is it else? A madness most discreet, A choking gall, and a preserving sweet.
Revenir en haut Aller en bas
Niek Van de Vyver
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 07/05/2017
Messages : 105
Pseudo/Prénom : KSS ©
Avatar + © : Aaron Paul © sawsbuck
Âge : 37 ans
Métier/Etudes : Tatoueur
Jeu 22 Juin - 14:20
Niek était donc à genoux parterre, les mains en évidence. Il regarda Elisa s’éloigner avec le sac et se sentait prêt si jamais il devait se passer quelque chose… Son cœur battait comme s’il vivait une scène au ralenti. Comme si l’adrénaline était omniprésente et faisait que le temps ralentissait… Il allait se passer quelque chose, bientôt. Un dérapage, un coup de feu,…

Le tatoueur regarda Elisa faire glisser le sac jusqu’aux preneurs d’otages sans bouger après. Elle ne savait surement pas ce qu’elle devait faire à présent… Sauf que l’autre jeune femme pris la parole. Niek n’avait pas pu comprendre ce qu’elle avait dit, ni même forcément bien entendre les mots qu’elle avait prononcés… Mais visiblement, cela ne fit absolument pas plaisirs aux hommes cagoulés … ! C’était peut-être elle qui allait déclencher ce quelque chose… Niek pria pour qu’Elisa revienne… Ne serait-ce que pour se mettre un peu plus à l’abris que là, totalement à découvert…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kerrie Savel
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 06/04/2017
Messages : 42
Pseudo/Prénom : Soko
Avatar + © : Peyton List + sensatiion
Âge : 31 ans
Métier/Etudes : Ambulancière
All of me : « Sois avec quelqu’un qui est fier d’être avec toi, qui rit avec toi, qui t’écoute, qui te comprend, qui te traite bien et qui fait de toi sa priorité. »

Lun 26 Juin - 15:44
Honnêtement, je ne sais pas comment cela va se terminer. Les hommes cagoulés derrière moi me semblent un peu nerveux et il ne leur faudrait pas grand-chose pour faire feu je pense. Je suis incapable de bouger, de toute façon il faut mieux éviter je pense. Les deux jeunes femmes ont posé leur sac et l’une d’entre elles prend soudain la parole. Un geste inconscient selon moi. Après tout, il ne faudrait pas grand-chose pour les mettre en colère et qu’ils ne décident soudain d’abattre une des quatre personnes présentes. Hors, vu que je sentais toujours un canon braqué dans mon dos, j’aimerais éviter que ce dernier ne tire. Mais s’il pouvait ne pas tirer du tout, cela m’arrangerait également. Je ne voulais la mort de personne ici. Mais je ne peux m’empêcher de tourner légèrement la tête vers le preneur d’otage, histoire de voir un peu ce qu’il en pensait de cette intervention. Je commençais doucement à me calmer, je tremblais moins mais ma main serrait toujours celle de Maksim. J’espérais fortement pour que la police arrive rapidement sur les lieux et pour que cette histoire se termine aussi rapidement que possible et surtout, pour qu’elle se termine bien pour tout le monde sauf pour les braqueurs. « Je doute qu’il y ait des avantages à une telle situation… Sauf s’ils veulent mourir… » J'avais parlé d'une toute petite voix mais j'avais quand même réussis à aligner une pensée cohérente depuis la première fois depuis le début de la prise d'otage. Après, je doutais fortement d'avoir eu une bonne idée mais on allait bien voir de toute façon.

recap':
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» fear cuts deeper than swords | Rey Tara
» Résumé de l'intrigue
» INTRIGUE #1 ☠ halloween party
» ♣ intrigue oo5.
» "Une femme d'esprit est un diable en intrigue." [Eléonore - Emmanuelle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Paris je t'aime :: Quartier Paris Tour Eiffel :: Champs Elysées & alentours-
Sauter vers: