Une triste vie pour un seul homme ~ Noran

 :: Les présentations Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 16:58

Noran Wright

A sad Life


SURNOM: No, Nono, Nounours beau gosse ❣️ ÂGE: Vingt Neuf ans, Noran se rapproche de la trentaine et ça lui fait peur. ❣️ DATE & LIEU DE NAISSANCE: 05 Octobre 1989 à Sydney ❣️ ORIENTATION SEXUELLE: Bisexuel, il assume son attirance pour les hommes depuis dix longues années maintenant, bien qu'il préfère quand même les courbes féminines, quelques unes en particulière.  ❣️ STATUT CIVIL: Célibatairement amoureux depuis... Huit ans. ❣️ MÉTIER/ÉTUDES: Coach Sportif ❣️ A PARIS DEPUIS: Trois ans. Trois longues années ❣️ SIGNE(S) PARTICULIER(S): Cicatrice sur le bas du ventre et sur la cuisse, impacts de balle. Tatouage sur le torse, un C et un J. ❣️ CARACTÈRE: ❣️ Protecteur ❣️ Honnête ❣️ Passionné ❣️ Compétent ❣️ Souriant ❣️ Nerveux ❣️ Colèrique ❣️ Ne réfléchis pas forcément avant d'agir ❣️ Dépressif ❣️ Jeune perturbé ❣️ DIRTY LITTLE SECRET: Noran a plusieurs secrets, dont un qui le ronge de l'intérieur. Mais, il a surtout un rêve. Un rêve qui le poursuit depuis huit ans, mais la vie et ses choix ont fait qu'il a vu ce rêve se dissiper. Cassie. Cette femme dont il est amoureux depuis huit ans. Il rêvait de lui donner son nom de famille et de former une famille avec elle. Il s'entend bien avec son père, encore aujourd'hui, il est en contact avec, mais il ne peut se permettre de recontacter Cassie, cette blonde qu'il a du laisser seule il y a trois ans, encore. La fuite est une chose renouvelée chez le jeune homme de vingt neuf ans. ❣️ GROUPE: Hélium ❣️ AVATAR: Colton Haynes


Mon Histoire


01. Une anecdote très importante :


Je ne me suis pas toujours appelé Noran Wright. J'ai passé ma vie avec un nom de naissance, celui de Joran Wood. Ma vie est un foutoir, un fucking de gros bordel. Je vais essayer de vous raconter de manière bref, mais... non ça va surement être long.

02. Le commencement

Mes parents étaient de riches personnes. Les Wood sont particulièrement connus à Sydney, pour être à la tête d'une entreprise, ma mère en était la DRH, c'est comme cela que mon père, chef d'entreprise, et ma mère se sont rencontrés. Mon père faisait beaucoup de voyage qu'il disait être d'affaire. Mais, mon cadet et moi n'étions pas stupide. Mon père est un vrai bougre. Des exemples ? Il faisait le père modèle devant ma mère, mais depuis que nous sommes tout petit, il frappait Ethan, mon frère, et moi. Sa philosophie, c'était que celui qui faisait la bêtise causait les coups de ceinture sur l'autre. Au début, quand je faisais la bêtise, je culpabilisais. J'aime mon frère. Puis, mon cadet a grandi et a commencé à dire que les bêtises, même celles que je faisais, c'était lui.

Je ne pouvais accepter cela longtemps, alors nous nous dénonçons tous les deux, et mon père était dans l'obligeance de nous battre tous les deux. J'ai deux ans d'écarts avec mon frère cadet, et ce cauchemar a duré jusqu'à mes 18 ans. Toute mon enfance n'a été que violence en l'absence de ma mère. Insultes, coups de poings, coups de pieds, parfois même quand nous avons été irréprochable. Mais que pouvais-je dire à ma mère ? Elle ne m'aurait pas cru.

03. Le premier amour
A mes seize ans, j'ai rencontré le grand amour, celui avec un grand A. J'étais adolescent c'est vrai. Mais, j'aimais Mathilde plus que personne en ce monde. On a passé deux ans, deux ans ou je la cachais à ma famille, principalement à mon père. C'était un amour parfait. On se disputait de temps en temps, forcément, comme je le dis souvent, si dans un couple on ne se dispute jamais, c'est qu'il y en a un qui triche. Mathilde a été beaucoup pour moi, au point qu'au bout de deux ans de relation, je décide de la suivre à Los Angeles, faire nos études là-bas. Elle avait de l'ambition, voulant devenir chirurgienne, alors que moi, j'avais juste envie de faire ma vie avec elle. Mais, je l'avais suivi, cursus Psychologie option boxe, basket et langue vivante française, parce qu'elle avait envie d'être chirurgienne en France, un pays dont elle rêvait. Donc, j'avais pris cette option aussi, dans l'espoir de la suivre là-bas. 4 ans de bonheur à Los Angeles, on ne s'est jamais quitté, jusqu'à ce fameux événement.

Cependant, ce que je ne vous ai pas dis c'est que mes seize ans, a été aussi l'année ou je suis rentrée dans la mafia. Une mafia américaine mais qui avait des hommes sur Sydney, ils m'ont permis de m'évader, de me donner un second souffle. Quand, je suis venue à Los Angeles, proche du siège social, je fais la rencontre du parrain, Jonathan Miller, il s'avère que c'était un ami d'enfance de ma mère qui savait que mon père était un connard, il m'a pris sous son aile. En réalité, je connais cet homme depuis longtemps, ainsi que ses enfants, d'ailleurs Alexander Miller est mon meilleur ami depuis toujours, mais on les voyait rarement à la maison. Il me demande d'être le garde du corps, d'une de ses filles, Alycia Miller. Qui devient très vite ma meilleure amie. A coté de ça, je vendais de la drogue et en consommais, j'étais leader de ma fraternité, fraternité réputée pour sortir en boite tous les week-end.

04. Un tragique Evenement

Malheureusement, mes potes de ma fraternité, et ma nouvelle meilleure amie n'ont pas eu pitié de moi, et alors que j'avais affreusement bu, je couche avec elle dans la même soirée, trompant Mathilde. Bien sur, elle l'a appris, comme toute l'université. Je me suis chopée une fucking de réputation de mec à meuf, et j'ai perdu la femme que j'aimais le plus au monde. J'ai passé des jours et des jours et des jours et plein d'autres encore à essayer de me faire pardonner, bijoux, lettres, fleurs, tentative de rendez-vous galants... Tentative de me mettre à coté d'elle en cours de français... mais non, elle me repoussait en continue. Je l'avais brisé, et je le savais, je m'en voulais terriblement. Puis, une après-midi, mon téléphone sonne. Mathilde. Je ne cherche pas à comprendre et sort de la salle de cours attrapant mon sac.

"Math ? Ca va ?"
"Jo' tu dois quitter L.A."
"Quoi ? Non ! Pas sans toi !"
"T'es en danger ici, je te dis ! Tu dois partir !"

je fronçais les sourcils étant totalement dans l'incomprehension.

"Qu'est-ce que tu raconte ? T'es ou ?"
"Au parc. Mais, Jo... ?"
"Quoi ?" disais-je en partant de l'université.
"Je t'... PAN!"
"Math ? C'était quoi ? ... Math ? .... Mathilde ?!"

Pris de panique, je démarre rapidement ma voiture. Je me gare comme un boulet proche du parc, et sort en courant, laissant d'ailleurs ma portière ouverte. Cette après-midi là, a été la plus horrible de toutes ma vie. Je ne savais que dire ou que faire quand je vois une foule former un cercle autour d'une personne brune... brune. Comme Mathilde. Je comprend tout de suite que c'est elle, et pousse quelques personnes pour l'atteindre. Je m'accroupis à coté d'elle et lui prend la main essayant de la réveiller. Je criais, je pleurais, je tremblais, jusqu'à ce qu'une ambulance l'emmène de toute urgence, un tâche rouge sur son chemisier blanc, celui que je lui avais offert pour son anniversaire. Quelqu'un lui avait tiré dessus, quelqu'un me l'avait enlevé.

Je suis ensuite retournée une semaine à Sydney, j'avais appris que mon frère était venu à Los Angeles récemment sans me le dire. L'enterrement de Mathilde a été très difficile. J'avoue qu'à mon retour à L.A. tout me la rappelait, les tentatives de suicide se succédaient, son manque, la douleur, tout était insupportable, bien que mon frère que j'avais retrouvé et mes amis me soutenaient et m'empêchaient de faire la pire connerie de ma vie.

05. L'espoir renaît

Bien que je continuais mon boulot dans la mafia du père Miller, j'avais quand même coupé les ponts avec Alycia. La perte de Mathilde avait été brutale, et je me disais que si je ne l'avais pas trompé avec elle, rien de tout cela ne serait arrivé. Mais, un beau jour, en sortant du Starbuck, je verse mon café sur le tailleur chic de Cassie Miller. C'était la celle a qui je parlais le moins de la fratrie Miller, du coup, on peut qualifier cette approche comme compliquée. Evidemment, elle m'incendie, mais ma nouvelle carapace me fait paraître pour un type clairement arrogant à ses yeux.

Mais, très vite, on s'est revu, on s'est rapproché, cela a pris du temps, mais on a finit par se mettre en couple. Je lui ai fait sa première fois, une fierté pour moi. J'étais à nouveau heureux, je revivais, je revivais ces instant de bonheur qui me manquaient tant. Je l'aimais, vraiment, mais pas comme j'aimais Mathilde, c'est encore plus fort.

06. Une fuite imposée

Puis, un soir, mon abruti de père m'appelle pour me dire qu'il a besoin de moi à Sydney. Ma mère était gravement malade. Je ne pouvais laisser ma mère dans cet état, alors je prend la décision de rentrer, au départ j'avais promis à Cassie de toujours veiller sur elle, et à Jonathan aussi, j'étais payé pour ça, et pour garder le secret de la mafia, d'ailleurs. Abandonnant mes études pour m'occuper de ma mère, puisque mon père était incapable de le faire, je continuait le business de la drogue de la mafia du père Miller. Bien sur, je n'en consommais plus. Cassie m'avait guéri de tout autre addiction, devenant mon addiction. Mais, je cherchais des petits boulots à coté, pour cacher le fait que je puisse payer ce que j'avais à payer, notamment ce fichu loyer que mon père me faisait payer dans SA maison, alors que je m'occupais de SA femme.

Un jour, je reçois un coup de fil de Jonathan Miller m'annonçant une nouvelle qui me glace le sang. Il savait l'identité du tueur de Mathilde. Mon frère. J'en était devenu blanc, et j'étais dans le déni au début. Dans la semaine même, ma mère donne son dernier souffle. Mon père en a profité pour me foutre à la rue, je me suis pris un petit studio. Je menais une vie plutôt tranquille, quoique les flics m'appelaient de temps en temps pour venir chercher mon père qui avait trop bu, il ne s'est pas remis de la mort de ma mère. Puis, j'ai reçu la visite de mon petit frère, Jonathan lui avait dit de venir me parler, de m'expliquer de me raconter je-ne-sais-quoi. Les paroles de mon frère m'ont complètement choqué, détruit, effacé, et apeuré. En quelques points, il m'a dit que :

- C'est bien lui qui a tué Mathilde. Mais que soit disant c'était pour mon bien, que notre père allait me faire souffrir.
- Qu'il ne croit plus au bonheur, que ce n'est qu'une petite chose éphémère, une illusion inventé par l'Homme quand il sourit.
- Que son premier amour, lui a été volé au sein de la maison familiale, que notre lui a piqué sa copine sous ses yeux, en a fait sa maîtresse et a forcé mon petit frère à les regarder

Je vous avoue qu'au début, je ne voulais plus le voir, j'étais en colère contre lui. J'avais la haine, dans ma tête il m'avait privé de ma petite amie, de mon bonheur. Et puis j'ai finalement compris qu'il avait été terrorisé parce qu'il lui était arrivé, qu'il avait peur que ça m'arrive. Mais ce qui m'avait glacé d'avantage le sang, c'était qu'il m'avait aussi dit qu'il recommencerait s'il le fallait, et là, c'est le visage de Cassie qui m'est venue en tête. Je lui avais plus donné de nouvelle depuis que Jonathan m'avait annoncé cela. Au fond de moi, je croyais Jonathan, et j'avais déjà peur pour elle, avec l'accord du père Miller, j'ai laissé Cassie sans nouvelle du jour au lendemain, pour son bien, je ne pouvais me résoudre à perdre mon amour une seconde fois, surtout à cause de mon cadet.

Puis, est venu le jour, où j'ai décidé d'aider mon cadet, de le soutenir, j'avais replongé dans la drogue, l'alcool, j'avais des conquêtes d'un soir. J'étais connu dans tout Sydney. Mais, vous savez, mon coeur qu'il soit bourré ou non, il appartenait à Cassie, et bien bourré, à la fin de l'acte c'était elle qui sortait de ma pauvre bouche, je n'étais pas connu comme un don juan mais comme un coeur pleurant. Mon frère me disait que c'était mieux ainsi mais j'avais du mal à le croire. On finit par apprendre le décès de mon père dans un accident de voiture, bourré au volant, nous ne sommes pas allés à son enterrement. J'avais encore contact avec Alexander Miller, futur parrain de la mafia de son père, Jonathan avait enfin fait son choix, Finnick s'en est prit un coup.

07. Deux homicides

Vint un jour, ou je me retrouve, dans une rue face à face avec... Cassie Miller. Si je m'attendais à cela. La femme que j'aime, qui me manquait plus que tout, ici, devant moi. Elle me met une baffe, plutôt bien mérité je dois l'avouer. Et je commence à lui expliquer que je n'avais pas eu le choix, mais elle ne m'écoute pas et repart sur sa route quand je me retourne, jevois mon frangin la suivre. Je ne voulais pas qu'un cauchemar recommence, pas maintenant, pas tout de suite, pas là.

Jonathan Miller m'avait offert une arme à feu, car le monde de la drogue devenait de plus en plus dangereux, je la portais illégalement bien sur. Je les suivais. Je ne prend pas le temps de savoir ce qu'il se passe que je colle mon frère au mur, il l'avait emmené dans une ruelle soit-disant pour lui parler. Cassie nous sépare mais ça laisse le temps à Ethan de sortir son arme, qu'il avait volé à Jonathan Miller la dernière fois qu'il est venu et la pointer dans le dos de MA blonde. J'étais paniqué, je sors également mon arme et vise la tête de mon frère, lui suppliant de la lâcher. Cassie essayait de trouver les mots juste pour le calmer, il la lâche un instant pour la serrer à nouveau contre lui et lui poser son arme sur son crâne. Je paniquais comme jamais j'avais paniqué de ma vie. Mais sans que je sache comment, Cassie se libère de l'emprise de mon frère, il me tire une balle dans la jambe, me faisant perdre l'équilibre et tomber sur le sol. Il me retire ensuite dans le ventre, alors que je le vois se tourner vers Cassie, je prend sur moi, je passe par dessus la douleur et lève mon arme sur Ethan, lui tirant une balle dans la tête.

Cassie a appelé l'ambulance, qui est venue nous chercher tous les trois, ils voulaient s'assurer de la psychologie de Cassie, officialiser le décès de mon cadet et me soigner le plus vite possible. Cassie avait besoin de repos, donc ils l'ont interné à l’hôpital, moi je n'avais pas le droit de sortir pendant un moment. Quand j'eus le droit, Cassie dormait depuis deux jours, alors je ne voulais pas la déranger. Puis, je suis revenue la voir, notre histoire reprenait doucement mais surement. Mais, elle était aussi proche d'un type, que je ne connaissais. Et vous savez, ce moment d'avoir l'impression de tout perdre ? Votre frère à cause de sa folie mentale, votre copine à cause de vos conneries... Je suis remontée à la source. Si, j'avais du fuir Cassie, c'était à cause de mon frère. Si mon frère avait eu ses soucis psychologique, c'était à cause de mon père. Et vous savez quoi ? Jonathan qui avait été persuadé que mon père n'était pas mort, l'avait retrouvé. J'avais dis que je voulais m'en occupé personnellement.

Melbourne. Voilà ou il était. Je suis arrivé chez lui, je l'ai foutu au sol, et alors qu'il me suppliait, je lui mets une balle dans la gorge, sans remord, sans regret. Par la suite, j'appelle Jonathan qui m'annonce qu'il envoie l'équipe de nettoyage, avec la nouvelle recrue, suite à ça, moi, je suis allé à la salle de sport, ou j'ai revu Cassie. J'avais dans l'optique de la reconquérir, et j'y étais parvenu quand j'apprends que la phase "nettoyage" à mal tourné.

08. La deuxième fuite imposée

Rapidement, Jonathan m'a prévu une nouvelle identité, car il ne savait pas si la nouvelle recrue allait me balancer. Tout le protocole avait mis du temps, quelques mois, mais la nouvelle recrue tenait le choc. Il ne balançait personne, et c'est ce qui était le plus important. Mais le choc le plus grand ça a été quand Jonathan m'a annoncé que je devais quitter l'Australie, et ne pas venir en Amérique. J'allais aller en France. Le destin. Mais, je ne voulais pas quitter Cassie, pas maintenant, alors qu'elle me faisait à nouveau confiance. Et pourtant, démuni d'arme, de mon job de dealer et de tout ce qui s'en suit juste l'héritage de mon père touché après son accident de voiture, mes nouveaux papiers sous le nom de Noran Wright, je décolle vers Paris, sans donner de nouvelle à Cassie, pour la seconde fois de ma vie.

09. La vie à Paris

L'adaptation s'est fait lentement, je me suis trouvé un petit studio sympa. J'essaie de parler français, mais j'étais rouillé, et je dois dire que même après trois ans, je galère encore. Je ne suis plus ce coureur de jupon. Je veux juste Cassie, et je me demande si un jour, même sous le nom de Noran Wright, je pourrai avoir une vie normale. Mon accent australien fait faire des têtes bizarres aux français, mais j'essaie d'articuler le plus possible. Sinon, j'ai fais une petite formation de remise à niveau, et je suis devenue coach sportif, cela fait deux ans maintenant.

10. L'espionnage

Il y a six mois, une nouvelle professeure de Yoga est arrivée. Le nom ? Cassie Miller. Je la fuis, ça fait six mois que je la regarde de loin, mais elle, elle ne m'a encore jamais capté. J'ose pas aller la voir. Sans parler de cet abrutis bossant dans le restaurant en face, j'ai juste envie de lui faire manger sol, mais qui étais-je pour intervenir dans sa vie ? J'allais suffisamment avoir avec Alexander qui n'est plus l'héritier de la mafia pour une raison qu'on ne veut pas me dire, surtout que son remplaçant Finnick, allait venir à Paris.


Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: Bus ❣️ ÂGE: 17 ans ❣️ PAYS: France ❣️ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM?: Une amie qui s'est inscrit la veille    ❣️ INVENTÉ OU PRE-LIEN?: Inventé ❣️ SI DC, LESQUELS: Aucun ❣️ UN PTIT MOT?: BIEN LE BONJOUR A TOUS !    :gnaaa:  

Code:
[b]Colton Haynes[/b] ⇢ Noran Wright
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 17:55
Nonooooo ! :calin: :gnaaaaa: :gnaaaaa: :gnaaaaa:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Dumas
Promises, they are overrated
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 572
Multicompte(s) : Elisa Dassault (ft. Emma Watson)
Avatar + © : Vinnie Woolston + @.nyx
Âge : Né le 25 mars 1989. Faites le calcul!
Métier/Etudes : Mécano
All of me :
My lips feel warm to the touch but my words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise


Lun 8 Mai - 18:08
Bienvenue
Tu disposes de 7 jours pour faire ta fiche. Si tu as besoin de plus de temps n'hésite pas

_________________


Cop radio screaming, noise and tears, dead on the TV and then there's you. It's fucked, it's crazy, I can't concentrate,
I just see your outline...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 18:50
Cassou !!! :gnaaa:

Merci Gabriel ! Et oui, j'ai lu le réglement, j'ai vu
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:05
Hey ! J'peux t'aider à passer le cap de la trentaine si tu veux :humhum: :ahah:
Bienvenue à toi !
(Super choix de vava :gnaaaaa: )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:09
Merci !

Owi ça serait pas de refus ! :fouet:

(merci !!! )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:10
Quand tu veux ! :miuuu:
:kiss:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:34
Ouaiiiiis t'es venuuuuuu ! :leche: :clap: :keur:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:38
EEEEH V'UII JE SUIS LAAA :gnaaa:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:51
bienvenue parmi nous :keur:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 19:55
Bienvenue par ici ♥️
Colton
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 8 Mai - 21:07
Merci vous deux !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Mai - 9:18
Bienvenu parmi nous joli garçon
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 10 Mai - 9:57
Merci jolie fille ! :rock:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Mai - 14:03
Quelle histoire Fais juste attention à bien relire car il y a quelques oublis de mots par-ci par-là et quelques fautes également :class:

Bienvenue parmi nous!


Bravo, tu as passé l'étape de validation! Maintenant, tu es libre de faire ce que tu veux ou presque sur all of me! J'espère que tu as déjà lu le règlement. Si ce n'est pas le cas, dépêche toi d'aller le faire pour ne pas avoir de mauvaises surprises C'est par ici! C'est bon? Parfait! Tu peux dès à présent créer ta fiche de liens et RPs et pourquoi ne pas lancer une recherche de RP? Oh, et si l'envie te dit, tu peux agrémenter ton profil d'un joli rang personnalisé!
N'hésite pas également à faire de la pub pour le forum mais surtout voter sur les tops sites pour ramener de nouveaux membres
Pour toute question, le staff se tient à ton entière disposition Nous espérons que tu te plairas parmi nous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Jeu 11 Mai - 14:09
Oups, c'est probable, je vais revoir ça ! Merci !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 14 Mai - 13:50
Bienvenue ici
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Noël, une fête plutôt triste pour certains … (Libre)
» Seul est digne de la vie celui qui chaque jour part pour elle au combat [Pv: Fiora, Atios]
» triste fin pour SGU
» Près d'un homme pensif...
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les présentations-
Sauter vers: