Nelia La Roche
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 19/05/2017
Messages : 63
Avatar + © : Rosie Tupper ©Timia
Âge : 25 ans
Métier/Etudes : Antiquaire
All of me :
Mer 24 Mai - 18:38



Surprise!
Q
ue ce quartier pouvait être paisible ! Nelia aimait cette ambiance de village à l’intérieur même de Paris. Un petit havre de paix caché, serein et calme par rapport à l’effervescence qu’il peut y avoir dans la capitale. Surprenant et très convoité. Merci les parents qui avaient eu ce pied à terre et qui lui avait permis de faire ses études dans un endroit tranquille, même si aujourd’hui c’était elle qui s’en occupait et qui payait les factures.

Aujourd’hui, Nelia avait décidé d’aller tranquillement à pied faire quelques courses au marché bio du coin, mais elle devait faire quelque chose avant. Elle s’était levée de bonne heure ce matin pour aller faire un tour dans les vides-greniers et brocantes organisés à quelques pâtés de maison de là. Elle espérait y trouver des petits bibelots sympas avec un certain cachet et qui pourrait bien se revendre dans sa boutique d’antiquaire. Des fois, il fallait quelques petites retouches ou un rafraîchissement, mais il fallait toujours que le jeu en vaille la chandelle. Bien sûr, la plupart du temps Nelia ne trouvait pas grand-chose, mais il lui était déjà arrivé de tomber sur de belles œuvres. Il fallait se montrer patient, puis c’était toujours une sortie agréable et un plaisir pour Nelia.

Une demi-heure plus tard, Nelia arriva là-bas. Elle commença à jeter des coups d’œil aux divers stands installés. Elle s’attarda sur un stand vendant des meubles anciens et s’arrêta, surprise. Non pas qu’elle venait de trouver un meuble inestimable du 17ème siècle, mais quelque chose d’inattendue. Plutôt quelqu’un. Nelia reconnaîtrait cette tête brune-blonde entre mille, pour avoir grandi et vécu avec pendant plusieurs années.

« Julia ?! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? »

Nelia ne parlait pas d’ici le marché, mais d’ici à Paris. Sa sœur vivait toujours dans le sud de la France dans leur maison de famille avec les parents. Du moins, c’était ce qu’elle croyait !
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Julia La Roche
Sorry, I'm just a crazyGirl !
avatar
Date d'inscription : 08/05/2017
Messages : 107
Avatar + © : Zoella Sugg
Âge : 23 ans
All of me :
Spontanée - Tarée - Excentrique - Indépendante - Têtue/Bornée - "Cleptomane" - Rusée - Fonceuse - Impulsive - Émotive - Rebelle - Franche - Inconsciente - Hyperactive - sans-gêne - Colérique - fêtarde
Lun 29 Mai - 23:44



Surprise!
D
ouce matinée pour aller farfouiller dans les  vieux vides greniers ! Armée de mon fluo jaune, je profite de mon jour de repos pour lire les annonces dans le journal à la recherche d’un lieu où des meubles sont vendus et qui n’attendent qu’à être défrichés pour se refaire une beauté dont j’ai le secret ! Aujourd’hui avait lieu un énorme brocante dans le quartier du nord-ouest, n’y une n’y deux, j’emporte mon sac à dos et grimpe dans ma fidèle 2CV jaune. J’emporte avec moi mon fidèle mètre rouleur et un calepin pour noter diverses infos, j’suis prête à trouver la perle rare !

Sur place, il y a du monde. Il y a sans doute parmi eux des antiquaires prêts à mettre le grappin sur des pièces uniques, rien à faire, j’vais les doubler ! J’arpente les divers stands disséminés ici et là à la recherche d’un vendeur qui vend des pièces intéressantes. Je m’arrête chez un type qui vend des meubles mal entretenus, je sens que ma chance est là ! Le type semble n’avoir rien à faire des vieux meubles qu’il tente de vendre, sans doute un héritage d’une vieille grand-mère desséchée. Pauvre homme, il a l’air de se faire chier. Je lui demande, si je peux chipoter aux meubles, il hausse les épaules. Je prends ça pour un oui. Je m’accroupis et ausculte un vieux guéridon qui semble avoir vécu. A ses moulures, j’en déduis qu’il date du 17ème .  Un putain de trésor ! Malgré son côté historique, le meuble est amoché, il y a des tracs de tasses de cafés incrustées dans le bois, cela serait à remplacer. Je sens que j’ai touché un petit gros lot avec ce meuble ! Je prends les dimensions lorsque :

« Julia ?! Mais qu’est-ce que tu fais ici ? »

Je reconnaîtrais cette voix entre mille. Nélia. Putain, ma sœur. Bordel. Une issue, une sortie, vite ! Mais c’est trop tard, elle m’a repérée. J’ai envie de lui retourner la question même si je sais qu’elle est à Paris depuis des années. Cela fait un an que je suis dans la capitale, je me suis toujours débrouillée pour l’éviter, elle, ma sœur, à qui on m’a toujours comparée. Ta sœur ceci, ta sœur cela, c’est bon, j’ai donné. Même si j’aime ma sœur, je peux pas m’empêcher de lui en vouloir d’avoir toujours tout réussi. Mes parents disaient toujours que ma sœur elle avait fait des études au moins. Ce « au moins » insistant m’irritait plus que tout, et pour chaque étape de la vie c’était comme ça. Après on s’étonne que je me sois barrée. Je m’étais dit que Paris était grand, que j’avais une chance sur un milliard de la croiser. Putain de Karma.

« Oh Salut Nélia. Bah j’vis ici. Ouais, comme toi, c’est dingue hein ? »

Je peux être tellement désagréable quand je m’y mets. Je ne la regarde pas, je suis toujours occupée à prendre les mesures de mon magnifique meuble. Elle n’a pas intérêt à me le piquer, je l’ai trouvé en premier ! Je ravale ma jalousie un instant pour lui dire :

« Attends deux secondes, je paie ça et j’arrive »

Je tente de négocier 10€ pour le guéridon alors qu’il en vaut au moins 100. Le type ne s’y connait pas, j’empoche le guéridon au prix d’une table Ikea. Fière de mon achat, j’empoche le guéridon et retrouve Nélia qui n’avait pas bougé d’un poil. Je suis bien obligée de lui taper la discussion. Elle est belle ma sœur. Elle a toujours été plus jolie, mieux apprêtée. Moi avec mes doc Martens usagées et ma chemise à carreau trop grande, je fais peine à voir à côté d’elle qui est si resplendissante. Elel a toujours été mieux que moi, et elle le sera toujours, c’est comme ça.

« J’vis à Paris depuis presque un an maintenant, j’ai une colloc dans un putain de quartier bourge avec un type gay qui s’assume pas. Mais on s’entend bien, c’est cool, c’est posey. Et là, j’cherche des meubles à rénover. Et toi, qu’est ce que tu fais ici ? »

J’suis plus sympa, j’ai envie d’être sympa. Mais j’ai tellement souffert de la comparaison de mes parents avec ma grande sœur si parfaite que j’ai presqu’oublié les bons moments qu’on a pu passer ensemble dans notre enfance, malgré tout.  




WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Nelia La Roche
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 19/05/2017
Messages : 63
Avatar + © : Rosie Tupper ©Timia
Âge : 25 ans
Métier/Etudes : Antiquaire
All of me :
Mar 6 Juin - 18:21



Surprise!
E
lle plaisantait. Elle se fichait d’elle ! C’est pas possible… Comment Julia pouvait-elle lui répondre et lui annonçait une telle nouvelle de cette façon à sa propre sœur ?! Comme ça, de but en blanc comme s’il s’agissait de quelque chose d’anodin. Ce n’était pourtant pas tous les jours qu’on déménage du sud à Paris sans prévenir personne. On prévenait au moins ça famille bon sang ! En plus, elle semblait être là depuis un moment, ça voulait dire qu’elle ne l’aurait jamais prévenue ? Même pas la peine de prendre du temps pour un petit coup de file ou rien qu’un sms. Eh bah non, pour être au courant, Nelia la croiser par hasard et la prendre par surprise. Julia avait-elle si peu de considération pour elle ?

Nelia lâcha un long soupir d’exaspération lorsque sa sœur la fit patienter pour payer un vieux meuble. Sa sœur ne changerait décidément jamais, mais tout de même elle aurait du prévenir. C’était la moindre des choses. Et comment cela se faisait-il que leurs parents ne lui aient rien dit non plus ? Comment pouvait-on oublier de le lui dire ? Nelia ne comprenait pas et même si elle est de nature gentille et absolument pas rancunière, cette situation la blessa. Un petit peu quand même. C’était sa famille. Sa sœur. Si proches pour certaines choses et si distantes pour d’autres… ça l’attristait. Pourtant elle patienta sagement sans rien dire, attendant un minimum d’explication sur sa présence à Paris.

« Je vois ça... Très joli guéridon du 17ème siècle. Tu as l’œil, mais Julia… Un an ?! »

Si Nelia n’était pas habituée à sa sœur depuis toute petite, elle serait clairement tombée des nues. Elle ne tomba pas, mais ne put dissimuler ni sa surprise ni sa tristesse sur ses yeux, malgré un sourire qui voulait clairement dire: "bon c’est pas grave, je te pardonne, mais évite de me refaire le coup s'il te plait !".

« Pourquoi tu ne m’as rien dit ? Les parents sont au courant que tu es ici ? Tu aurais pu me prévenir, tu aurais très bien put venir à la maison. C’était le pied à terre de nos parents après tout. Est-ce que tout va bien au moins ? »

Nelia omis volontairement la question sur elle-même. Elle pensait à Julia, s’inquiéter de se brusque changement sans nouvelles et voulait savoir si tout aller bien pour elle. Elle savait bien que Julia ne lui dirait pas les choses de son propre chef, dirait que tout irait bien même quand ce n’est pas le cas, alors Nelia tentait toujours de tirer les vers du nez de sa sœur. Elle voulait être présente pour elle, qu'elle s’appuie et puisse compter sur sa grande-soeur, les grandes-soeurs étaient là pour ça aussi. Juste aider et, si possible, savoir pourquoi elle avait agit ainsi. Ça ne pouvait tout simplement pas être par simple oublie… Quoiqu’avec sa sœur, c’était bien possible.
WILDBIRD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Besoin d'aide ? .Feat Julia
» Une sortie pleine de surprise || Feat Flynn
» Late Invasion feat Julia Moore
» De retour au Terrier et tiens un invité surprise (feat Ronald)
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Paris je t'aime :: Quartier Nord-Ouest :: Clichy, Batignolles & Epinettes-
Sauter vers: