Miséri-corde au cou.

 :: Personnages :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Basile Després
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 77
Pseudo/Prénom : ludansleciel
Multicompte(s) : pierre de tassigny
Avatar + © : Kit Harrington © world
Âge : trente-deux-ans
Métier/Etudes : ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur
All of me :
Ven 26 Mai - 18:06

Basile Després

miséri-corde au cou


SURNOM: basilou par ses sœurs ❣ ÂGE: trente-deux ans ❣ DATE & LIEU DE NAISSANCE: le sept avril mil-neuf-cent-quatre-vingt-cinq à bordeaux ❣ ORIENTATION SEXUELLE: hétérosexuel ❣ STATUT CIVIL: célibataire ❣ MÉTIER/ÉTUDES: ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur . se voit entrepreneur d'ici quelques temps ❣ A PARIS DEPUIS: dix-sept ans ❣ SIGNE(S) PARTICULIER(S): une cicatrice sur le bras gauche ❣ CARACTÈRE: romantique . humble . respectueux . sincère . gentleman . cultivé .  bienveillant . fidèle . attentionné . && . secret . timide . perfectionniste . trop spontané . impatient ❣ DIRTY LITTLE SECRET: pas particulièrement... ❣ GROUPE: hélium ❣ AVATAR: kit harington


En savoir plus sur moi

« Et je ne veux plus jamais te revoir ! Tu m’entends : JAMAIS ! »

Clac !

Des hurlements. Trois semaines de vociférations constantes, sans ne jamais réussir à placer un mot doux ou agréable. Chaque instant était devenu infernal, cette ambiance qui régnait était absolument invivable. Basile se trouvait à présent avec ses quelques effets personnels qu’il avait pu récupérer, dans les bras, le tout comprenant son ordinateur portable, quelques sous-vêtements, son bas de pyjama, une chemise vulgairement pliée et sa paire de lunettes qu’il ne portait que dans de très rares occasions. Malheureusement pour lui, vous l’aurez compris, c’était bien lui qui se trouvait du mauvais côté de la porte. Il faisait face à ce qui s’avérait être à présent son ancien logement, et une multitude de questions surgirent de nulle-part sous sa tignasse brune, telles des bulles qui venaient d’éclater, libérant des parcelles de ce qui semblait être une nouvelle réalité.

Basile fixa bêtement cette porte grise durant plusieurs minutes, à croire qu’il espérait qu’elle s’ouvre de nouveau, laissant apparaître le visage angelot de la jeune fille qui l’avait tant injurié. Peut-être le laisserait-elle entrer, ne serait-ce que pour quelques minutes, histoire de réaliser tout ce qu’il venait de se passer durant ces quelques derniers instants. Mais rien n’y fit, elle restait close. Le jeune homme tourna alors les talons, rejoignant l’escalier avec nonchalance. Il descendit les quatre étages de l’immeuble d’un pas lent et saccadé, avant d’ouvrir la porte principale et de tomber sur ce qui ressemblait étrangement à sa collection Francis Ford Coppola, à son sac à dos béant, qui laissait s’échapper joyeusement son contenu de vêtements et de vieilleries et à son unique paire de chaussures qu’il n’avait pas eu le temps de happer avec lui dans sa descente aux enfers. Les passants observaient avec curiosité cette scène, digne d’un film américain au scénario déjà tout tracé. Certains se moquaient, avec plus ou moins de discrétion, d’autres semblaient outrés de la manière dont les jeunes de nos jours pouvaient être sans gêne et tapageurs. Pourtant, une demoiselle d’une vingtaine d’années passa au-dessus de tous ces préjugés, s’approcha de lui avec tact et engagea docilement la conversation, comme s’ils s’étaient déjà rencontrés des dizaines de fois : « Tu sembles un peu empêtré… Besoin d’aide ? ».

« Ce n’est pas de refus, merci. »

Ils s’y mirent à deux et rangèrent rapidement les effets personnels de Basile. Il avait préféré ne pas se renseigner sur l’état de ses DVD, qui ne devaient d’ailleurs plus vraiment en être, à la vue de la chute libre qu’ils venaient de subir. C’était quasiment la seule chose auquel il tenait vraiment dans tout ce qu’il avait récupéré, et apparemment, l’autre le savait… C’est probablement grâce à cette moue perplexe sur le visage de Basile que la jeune fille aux traits doux s’approcha de lui et posa une main amicale sur son épaule. Elle lui demanda s’il avait quelque part où aller, ce à quoi il répondit négativement en remuant mollement la tête de gauche à droite.

« Allez viens. Je t’offre un verre. »

Elle était exactement le genre de filles que les gens pourraient traiter de bizarre, spéciale ou différente, mais c’était aussi ces quelques traits de sa personnalité qui la rendait si attachante et sociable. Très honnêtement : seriez-vous réellement venu aider un garçon dans la détresse, dans une scène tout-à-fait similaire à celle qui vient de vous être exposée ?... Jamais personne ne s’était montré d’une telle gentillesse envers Basile, et c’était ce qui lui avait tout de suite plu. Ils parlaient depuis déjà une heure dans ce café de pacotille, et il en avait presque oublié tout ce qui lui était arrivé précédemment. Elle avait un don cette jeune fille.

Elle s’arrêta au beau milieu d’une phrase au sujet d’un poney d’une de ses camarades d’école, en plastique rose et violet, à qui elle avait arraché la tête de sang-froid, alors qu’elle n’était âgée que de sept ans. Elle jeta un regard inquisiteur vers Basile, avant d’ajouter très rapidement : « assez parlé de moi. J’aimerai en savoir un peu plus sur toi, t’as pas décroché un mot, je sais que je suis d’un naturel bavard et que chaque mot qui sort de ma bouche est absolument délectable, mais quand j’offre un café, j’ai dans l’espoir de connaître un peu plus que le nom de mon invité avant de partir ! ». Basile décrocha un léger sourire, il n’allait visiblement pas échapper à un tour d’horizons de sa courte mais néanmoins turbulente existence.

« Bien, donc je m’appelle Basile Després, j’ai trente-deux ans, je suis l’aîné de cinq sœurs : Alice − trente ans, Charline − vingt-six ans, Célestine alias Célie − vingt-trois ans, Guillemette − dix-huit ans, et mon petit rayon de soleil, Soline − quinze ans. Je pense avoir remporté le plus grand challenge de ma vie, en ayant supporté cinq sœurs aussi longtemps dans ma vie. Et je pense que c’est le genre de torture qui me plaît, puisque j’ai quitté le cocon familial pour partir avec une fille, qui vient de me lâcher tel un banal mouchoir usagé. J’ai vécu toute mon enfance en Aquitaine, à côté de Bordeaux, dans une ambiance fraternelle parfois bancale, mais je pense que ça fait partie de l’enfance de chaque enfant, et c’est peut-être ce qui nous a appris à nous supporter autant dans les bons moments comme dans les pires emmerdes. C’est d’ailleurs plutôt étrange qu’Alice et Charline ne soient toujours pas au courant que je suis de nouveau sur le marché − ne le prends pas mal, au contraire ; ça m’a fait vraiment beaucoup de bien d’avoir rencontré quelqu’un comme toi dans une telle situation.

En ce qui concerne ma famille, c’est la seule chose qui soit encore… acceptable. En restant simple et concis, mon père a trompé ma mère il y a environ seize ans ans de ça. On ignore toujours combien de temps il a entretenu cette aventure, mais cela a beaucoup affecté tout l’univers familial qu’on avait construit tous les sept. Ma mère demanda le divorce, et nous emmena tous à Paris. Mon père voulait revenir vers nous, mais il ne savait pas du tout qu’on avait quitté la ville. Apparemment, il nous attendait à la sortie de nos écoles, et lycées tous les soirs pour nous retrouver, et pour nous revoir. Il se disait en dépression, mais je pense surtout qu’il faisait tout pour atteindre la pitié de ma mère. C’est à ce moment que tout se compliqua : lorsqu’elle apprit qu’elle était enceinte. Elle nous annonça qu’elle voulait se faire avorter, qu’il était hors-de-question que le fruit d’une union gâchée, qui n’était finalement qu’un amas de mensonges, voie le jour. Je pense que c’est la pire chose qui ne me fût jamais annoncée. Guillemette et Célie étaient trop jeunes, mais avec Alice et Charline, on s’est rebellés, on a essayé de lui faire comprendre que c’était une erreur, et qu’il ne fallait pas qu’elle en arrive ici. Il faut savoir que ma mère est quelqu’un de très émotif, un peu à fleur de peau, et qui peut s’avérer obstinée lorsqu’elle a décidé de quelque chose. C’est une femme exceptionnelle, et j’ai vraiment beaucoup d’admiration pour elle, mais on savait qu’elle n’aurait jamais les épaules pour supporter les effets d’un tel acte. Bien qu’elle ait détesté mon père à cet instant, l’être qu’elle portait en elle restait avant tout son enfant… Elle ne prit aucunement note de ce qu’on lui exprima ce soir-là, et prit rendez-vous le lendemain-même. C’était la pire nuit de ma vie, nous n’avons pas dormi avec Alice, on a seulement parlé et pleuré. On s’est levés à l’aube, et on a laissé une lettre sur la table de cuisine pour notre mère. Je pense que c’est ce qui a dû lui faire changer d’avis, puisque le soir-même, elle est rentrée, sans même parler d’avortement, et comme si cette absurde idée ne lui était jamais passée par la tête.

C’est une expérience que je ne raconte qu’à très peu de personnes. Soline n’est au courant de rien à ce sujet, et je pense qu’en gardant pour nous cet épisode de nos vies, on la protège un peu de connaître ce triste passage de la sienne. Notre petite sœur c’est vraiment le fruit de beaucoup de troubles chez nous, et on la considère comme une petite princesse. Surtout qu’ayant dix-sept ans de plus qu’elle, j’ai forcément été un substitut de père pour elle, puisqu’elle ne l’a jamais connu. Mon père n’a pas eu la garde de ses enfants. À ma majorité, je suis retourné le voir, estimant qu’il méritait de savoir qu’il avait une autre fille. J’en ai profité pour lui parler de ce que nous devenions tous, et je me suis surpris à passer un plutôt bon moment. J’avais oublié à quel point je m’entendais bien avec lui, et qu’il me manquait. Dans mon esprit, il était devenu un traître adultérin qui avait fait souffrir notre chère mère et nous aussi, par la même occasion. Je me trompais, mais j’avais trop de ressentiments envers lui, et c’était vraiment trop dur à accepter.

Après ça, j’ai eu comme l’impression que tout me souriait de nouveau. Je me suis un peu enfermé dans l’escrime, que je pratique depuis mes onze ans. Dès que je sortais des cours, j’allais au gymnase, et j’y restais pendant cinq heures, jusqu’à ce que je ne puisse plus respirer tellement j’étais essoufflé, ou lorsque mes pieds me faisaient tellement mal que je ne pouvais plus les poser pour marcher. C’était devenu ma raison de vivre, et au bout de trois mois j’étais devenu imbattable. Même mon coach ne pouvait plus rien contre moi. J’ai été champion de France deux fois de suite, et vice-champion d’Europe dans ma catégorie en deux-milles-cinq. Lorsque je suis rentré chez moi, on m’a proposé d’entrer dans l’équipe nationale allemande, ce qui me faisait alors quitter tout ce que j’avais à Paris, notamment ma famille. J’ai longuement hésité, et j’ai fini par accepter. Du moins, on m’y a forcé avec ardeur. Mes quatre sœurs et ma mère se sont mises à me harceler quasiment jour et nuit pour que je réponde à ce papier. Finalement, je pense que je ne peux que les remercier de m’avoir autant poussé, puisque j’ai vécu deux années magnifiques dans cette équipe. Jusqu’au jour où je me suis fait empaler le bras gauche par un tireur australien. Ç’aurait pu m’arrêter une seule petite saison, mais à mon plus grand désespoir… je suis gaucher. Les médecins m’ont interdit toute pratique d’escrime de haut-niveau, bien que j’aie réussi à récupérer cent pourcents de mes capacités musculaires… J’arrive à faire quelques passes de temps à autres, mais j’ai tout de même un peu de mal à assurer un match entier.

Je me sentais dévasté à ce moment-là. J’étais prêt à rentrer chez moi, retourner vivre avec ma mère et mes sœurs. Après tout, je n’avais plus vraiment d’attaches à Berlin. Mes seuls amis étaient mon équipe d’escrimeurs, et les entendre déblatérer sur leurs derniers exploits ne me faisaient sentir que plus mal, donc j’ai fini par m’en éloigner un peu, bien que je les adorais vraiment. Ils étaient comme les frères que je n’avais jamais eu, pour moi. Et au moment où j’allais m’enfuir de ma réalité allemande, j’ai rencontré cette fille. Une sublime française, en vacances avec deux amies à elle, et qui vivait à seulement quelques rues de la maison de ma mère. J’en suis tombé follement amoureux et je l’ai suivi. On est resté ensemble cinq ans, et voilà où ça me mène. Je n’ai pas spécialement envie de parler d’elle, à vrai dire, bien que j’aie pu vivre de très bons moments. Ça risque de me faire plus de mal qu’autre chose…

- Oui, ne t’inquiète pas, je comprends bien. Mais j’aime bien ta vie, elle est originale et inattendue, un peu comme toi.

- Haha, merci. Je pense que c’est elle qui m’a rendu comme ça. J’ai beaucoup changé depuis cette histoire entre mes parents. »


Derrière l'écran

PRÉNOM/PSEUDO: ludansleciel ❣ ÂGE: vingt-quatre ans ❣ PAYS: france ❣ COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM?: en traînant par ci par là ❣ INVENTÉ OU PRE-LIEN?: inventé ❣ SI DC, LESQUELS: nope ❣ UN PTIT MOT?: je vous aime déjà ?  

Code:
[b]KIT HARINGTON[/b] ⇢ Basile Després
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 26 Mai - 18:19
:gnaaaaa: Cette histoire! J'aime beaucoup, c'est originale comme présentation (enfin je veux dire, de raconter l'histoire en forme de dialogue, ça ne se fait pas beaucoup, car ce n'est pas évident. Bravo pour ça).

Bienvenue sur le forum Basile
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Basile Després
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 77
Pseudo/Prénom : ludansleciel
Multicompte(s) : pierre de tassigny
Avatar + © : Kit Harrington © world
Âge : trente-deux-ans
Métier/Etudes : ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur
All of me :
Ven 26 Mai - 18:25
Ho bah merci pour ce compliment, c'est adorable.
Merci pour tout ! :leche:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 26 Mai - 18:38
bienvenue
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Dumas
Promises, they are overrated
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 562
Multicompte(s) : Elisa Dassault (ft. Emma Watson)
Avatar + © : Vinnie Woolston + @.nyx
Âge : Né le 25 mars 1989. Faites le calcul!
Métier/Etudes : Mécano
All of me :
My lips feel warm to the touch but my words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise

RPs en cours:
Julia - Elea
Ven 26 Mai - 18:45
Basilouuuuu
P'tin t'es buzz l'éclair de la fiche j'te jure! Même pas le temps de te voir dans le qeel que c'est déjà fini XD
Bienvenue, j'espère que tu feras la (ou les?) jeune demoiselle en pré-lien

Bienvenue parmi nous!


Bravo, tu as passé l'étape de validation! Maintenant, tu es libre de faire ce que tu veux ou presque sur all of me! J'espère que tu as déjà lu le règlement. Si ce n'est pas le cas, dépêche toi d'aller le faire pour ne pas avoir de mauvaises surprises C'est par ici! C'est bon? Parfait! Tu peux dès à présent créer ta fiche de liens et RPs et pourquoi ne pas lancer une recherche de RP? Oh, et si l'envie te dit, tu peux agrémenter ton profil d'un joli rang personnalisé!
N'hésite pas également à faire de la pub pour le forum mais surtout voter sur les tops sites pour ramener de nouveaux membres
Pour toute question, le staff se tient à ton entière disposition Nous espérons que tu te plairas parmi nous

_________________


Cop radio screaming, noise and tears, dead on the TV and then there's you. It's fucked, it's crazy, I can't concentrate,
I just see your outline...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Ven 26 Mai - 18:47
Basile Després a écrit:
Ho bah merci pour ce compliment, c'est adorable.
Merci pour tout ! :leche:

Mais de rien :keur: J'attends impatiemment ta validation pour te proposer d'avoir un lien avec ma petite puce

Edit: eh bah je vois que c'est fait
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Basile Després
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 77
Pseudo/Prénom : ludansleciel
Multicompte(s) : pierre de tassigny
Avatar + © : Kit Harrington © world
Âge : trente-deux-ans
Métier/Etudes : ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur
All of me :
Ven 26 Mai - 18:52
Howiiiii !! Je suis trop contente d'être validée aussi vite !!
Merci Gabriel ! Je me mets à ma fiche de liens de suite ! :gnaaa:

Et je serai raaaavie d'avoir un lien avec toi Nelia.
Revenir en haut Aller en bas
Rafaele Parisi
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 08/04/2017
Messages : 563
Pseudo/Prénom : redp
Multicompte(s) : mila
Avatar + © : gabriele beddoni, redp
Âge : 30 ans
Métier/Etudes : Photographe professionnel. Graphiste et dessinateur à ses heures perdues
All of me :
Falco ❤

Ven 26 Mai - 19:03
buzz l'éclair est parmi nous
bienvenue & très beau choix d'avatar !

_________________
ti amo
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Basile Després
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 77
Pseudo/Prénom : ludansleciel
Multicompte(s) : pierre de tassigny
Avatar + © : Kit Harrington © world
Âge : trente-deux-ans
Métier/Etudes : ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur
All of me :
Ven 26 Mai - 19:29
Si ça peut vous rassurer, j'ai repérer votre forum, puis j'ai écris mon histoire sur 3 heures, et eeeensuite je me suis inscrite. :miuuu:
Aucun mérite là-dessous, hahaha !

Merciii Rafaele !! :leche:
Revenir en haut Aller en bas
Shanel Sinclair
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 22/05/2017
Messages : 161
Pseudo/Prénom : Sammix
Avatar + © : Alicia Vikander + Witchling
All of me :
Ven 26 Mai - 19:36
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Basile Després
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 77
Pseudo/Prénom : ludansleciel
Multicompte(s) : pierre de tassigny
Avatar + © : Kit Harrington © world
Âge : trente-deux-ans
Métier/Etudes : ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur
All of me :
Ven 26 Mai - 19:40
Merci Shanel !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 27 Mai - 10:46
nan mais cette rapidité ! Arrow j'suis sur que tu préparais ta fiche avant même de t'être inscrit

Sur ce, bienvenue et j'approuve à 100% le choix du vava * j'ai tellement hâte que GoT recommence :gnaaaaa: *
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Basile Després
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 26/05/2017
Messages : 77
Pseudo/Prénom : ludansleciel
Multicompte(s) : pierre de tassigny
Avatar + © : Kit Harrington © world
Âge : trente-deux-ans
Métier/Etudes : ancien escrimeur professionnel . à présent entraîneur
All of me :
Sam 27 Mai - 11:05
C'est exactement ce que j'ai fais, haha ! Je suis une petite maligne.

Merciii Niek, j'ai aussi suuuuper hâte de les retrouver
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 27 Mai - 11:07
Mouhaha ! :miuuu: j'avais vu juste, j'suis trop forte :hero:
Mais ouais ! vivement !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Judas La Corde
» échelle ou corde?
» Corde de bois à vendre!
» Le Commissaire Gassant joue sous la corde raide
» Corde de Leash au m : Marque, fournisseur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Personnages :: Présentations :: Fiches validées-
Sauter vers: