People fall in love in mysterious ways -Mila-

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 29 Mai - 0:49
Les chants résonnent encore dans ma tête, du plus simple et un et deux et trois zéros connus depuis dix cent quatre-vingt-dix-huit et repris dans tous les stades désormais depuis ce soir-là. En passant par un traditionnel Marseille on t’encule et le symbolique ici c’est Paris, tout notre répertoire y est passé. En même temps on a eu raison de le fêter ce match. Un PSG-OM c’est toujours un match spécial et encore plus quand l’équipe que vous supportez l’emporte sur le mythique trois zéros. Vous ne vous sentez plus, c’est un iode au bonheur. Un orgasme sans en être un. Toutefois, il y a toujours des soucis le lendemain… Surtout un souci mais qui devrait être nommé au féminin car il s’agit de la gueule de bois… Le célèbre lendemain de la veille, celui qui vous colle une migraine inséparable et qui transforme votre estomac en passoire. L’état de larve est à côté bien plus sympathique et nerveux. Une moule belge à plus de réactivité comparez à vous. Vous qui végétez dans notre canapé au pire ou dans votre lit au mieux. Là au moins, vous pouvez avoir la couverture jusqu’au-dessus du nez, vous cacher du moindre bruit ou du moindre rayon de soleil. C’est aussi à ce moment-là que vous énoncez la sempiternelle phrase : « Je ne boirai plus jamais… » Chose totalement fausse car vous savez qu’à la moindre occasion, vous allez remettre ça. Cela sera mon cas sans doute, quand ? Je ne le sais pas, mais, cela arrivera.

Cet aprem va être dure pour moi, je vais devoir travailler dans le bruit, le bordel alors que mon cerveau joue au basket dans ma boite crânienne. Une véritable horreur quand on exerce dans mon corps de métier et que l’on a repéré une jolie demoiselle dès le premier jour. De source sure, je sais qu’elle ne peut pas sortir avec un client, mais avec un mec du personnel ? Là je n’ai pas envie de me poser la question. Un café, cela n’engage à rien après tout. Enfin si, car j’aurais bien plus envie qu’un café avec elle. Passons, ces envies de luxures ne doivent pas m’empêcher de me concentrer sur mon boulot. Un ibuprofène, un café et me voilà parti pour aller au boulot. J’ai la chance de pouvoir travailler avec mes vêtements civils aujourd’hui, voilà pourquoi je suis en jeans noir, avec un t-shirt blanc et que je porte mon éternelle veste noire. Je n’ai eu qu’un impératif obligatoire, c’est de porter des chaussures de sécurité pour manipuler des câbles.

Je suis très vite arrivé au boulot, j’ai de la chance, je ne dois que faire un seul et unique changement de ligne à la station république. En effet, c’est là que se croisent les métros numéro trois et neufs. Bon d’accord, ils ne sont pas les seuls à s’y croiser puisque d’autres voies s’y sont installées aussi. En arrivant, je me fais rappeler à l’ordre, je suis encore passé par la mauvaise entrée. Je m’excuse en soupirant et garde mes lunettes de soleil prétextant un rendez-vous chez un ophtalmologue ce matin même. J’ai les yeux encore bouffi légèrement, je ne veux pas que cela se remarque. Alors que je vais aller poser mon petit sac, j’aperçois une frêle silhouette. Je la regarde sans réellement savoir de qui il s’agit. En mon fort intérieur, je le sais, c’est elle… elle est danseuse ici et elle me plait. J’ai entendu plusieurs fois son prénom : Mila. Voilà tout ce que je sais d’elle. En fait non, je sais qu’elle est à mon gout physiquement et il se pourrait qu’elle le soit mentalement aussi. A chaque fois que je la vois, elle semble être la première à être arrivée et quand je pars, elle part elle aussi, bien après tout le monde. Il me semble que nous soyons identiques là-dessus, sauf aujourd’hui. Je demande l’ordre de passage des scènes ou tableau et l’on m’informe qu’il sera le même toute la semaine. Donc je sais ce que je vais devoir faire. Coup de chance, je vais devoir travailler un peu avec Mila pour régler des détails sur la luminosité lors de son entrée en scène. Cela va me permettre de l’aborder sans chercher d’excuses dites bateau comme le classique 06 tant entendu dans les rues. Je prends ma feuille et je me dirige vers la demoiselle. « Bonjour… » Dis-je poliment et sans fioritures.  « Excusez-moi c’est bien vous Mila ? Enchanté, je suis Vincent et nous allons devoir travailler ensemble. » Ma voix est chantante et elle est sure d’elle. Je plonge mes prunelles sombres dans les siennes si claires pour ne rien rater de ce premier contact.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mila Issakov
« Someone like you ... »
avatar
Date d'inscription : 23/04/2017
Messages : 134
Pseudo/Prénom : redp
Multicompte(s) : rafaele, loup
Avatar + © : coline omasson ©NIMITZ.
Âge : 24 ans
Métier/Etudes : danseuse au crazy horse
Mar 30 Mai - 19:22

Une nouvelle journée pour Mila au crazy horse. Ca fait quelques années qu'elle travaille là-bas maintenant. Elle qui rêvait d'être danseuse professionnelle pour des spectacles, elle a fini danseuse au crazy horse. Bon, c'est mieux que rien certes mais elle aurait préféré faire autre chose que de danser presque à poil devant les gens. Ca ne la dérange pas, elle est loin d'être pudique mais ce n'était pas son but premier en arrivant ici.

Aujourd'hui, on lui a demandé de venir plus tôt pour régler quelques trucs pour son entrée, n'ayant pas trop le choix elle dit oui et elle arrive tranquillement là-bas. Il n'y a encore personne alors elle prend son temps pour se poser quelques instant dans la loge des danseuses. Ne sachant pas trop avec qui elle va travailler maintenant, elle sort de sa loge pour aller voir dans la grande salle mais toujours personne. Elle soupire un peu et en attendant que quelqu'un daigne montrer le bout de son nez, elle pianote sur ton portable en allant sur facebook, snpachat et instagram. elle n'est pas accro aux réseaux sociaux mais vu qu'elle n'a rien à faire, elle s'occupe.

En entendant une voix, elle sursaute un peu et se tourne vers la personne. La personne qui la fait perdre ses moyens. Oui parce qu'elle a un petit faible pour lui, personne ne le sait, il n'y a que elle et c'est peut-être mieux ainsi. Elle sourit un peu, même qu'elle devient un peu rouge au niveau des joues. C'est toujours la même chose si quelqu'un lui plait et qu'en plus, cette personne lui parle. Elle ne contrôle pas trop ce genre de chose et ça la rend très mal à l'aise...

- Bonjour ! Euh oui c'est moi.... D'accord, on doit faire quoi ?

Elle le regarde, souriant un peu, joues rosées un peu. Elle sait très bien ce qu'elle doit faire mais là, elle est incapable de s'en rappeler, il la perturbe un peu trop et ce, depuis qu'il est arrivé au crazy horse. Mila se sent bien conne sur le moment à ne rien savoir, ça fait pas très professionnel tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] I fall in love with you every single day. - EDWARD.
» fall in love with people » niha
» Run, Jump, Fly fly away, Slide between planets, Sit on the moon, Fall in love with a star, Slide, Fall down on the eath, Die far from your love ♣ Confession du Colibri ♣ 29/03
» And they think we fall in love but that's not it, just want to get some + Baby
» (M) JESSE LEE SOFFER - don't fall in love because everything that falls gets broken.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: