« Je préfère me faire rare et produire l’effet d’une Ferrari. »[Gab/Julia]

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 31 Mai - 0:27
« Je préfère me faire rare et produire l’effet d’une Ferrari. »
Il y a des jours où rien ne va et, ça peut commencer par ce simple petit orteil qui se mange le coin du pied de la table. Ça fait mal hein ? Cette douleur vous murmure que ce n’est que le début, le début d’une longue putain de journée de merde. T’as des jours comme ça où tu renverses ton bol de céréales que tu manges comme un gros goinfre devant la télé, sur tes vêtements. Les seuls qui étaient propres parce que t’as trop la flemme de faire tourner une machine de linge. Tu finis par fouiller dans ta manne à linge qui pue le caribou à la recherche de vêtements pas trop dégeu que t’inonde de parfum pour donner l’illusion, mais toi tu sais que t’es dans des vêtements dégeu et tu te sens mal, t’as pas confiance en toi, tu te dis que le ciel pourrait te tomber sur la tête que ça pourrait pas être pire. Mais y’a toujours pire.

Putain de bol de céréales de merde.

Putain de petit orteil. Pourquoi on a un cinquième orteil déjà ?

Ouais ma journée commence mal et j’ai ce putain de sentiment qui ne me quitte pas : je vais passer une journée de merde.

J’veux retourner dans mon lit.

Mais impossible, faut que je fasse ce putain de linge. J’peux pas aller au boulot avec cette jupe froissée et ce chemisier blanc où orne une tâche de café sur la manche. Ouais, j’suis assez maladroite. Du coup, j’embarque ma manne de linge, tant pis si j’arrive en retard. Ce job est trop bien payé pour que j’ose arriver habillée comme une serpillière. J’envoie un rapide texto à ma boss ‘’Voiture en panne, je viens au plus vite !’’ et j’envoie les instructions à Dylan, mon co-assistant. Je jette la manne à linge, ou plutôt la manne à linge et le reste de vêtements qui ne rentrent pas dedans, dans ma petite  2CV Jaune. Ma poubelle sillonne les rues à vitesse grand V en direction du lavoir. Putain, faudrait que je pense à acheter une machine à laver ! Je zigzague entre les voitures lentes et lance des fucks aux conducteurs indignés que je les dépasse par la gauche. Ils n’avaient qu’à pas se trouver sur mon chemin.

Oh non.

Ma voiture crache. Arrêt. Ma poubelle refuse d’avancer. Putain. Qu’ai-je fais pour mériter ça ? Je pose mon front violemment sur mon volant et le klaxon hurle. Rien à foutre. Durant dix secondes, je réveille Paris. Que tout le monde aille brûler en enfer. Mon texto mensonger crève de vérité à présent. Bordel.  Je relève la tête et souffle un coup. Je me tortille pour sortir de ma voiture, cette jupe est trop serrée. Je sors. CRAC ! Vous me croyez si j’vous dis que ma jupe vient de se fendre au niveau de mon cul ? Putain, de Karma. Mais qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça ?! Tout le monde peut voir ma culotte bleue avec les jolies petites licornes roses. Rien à foutre, j’ai d’autres problèmes pour l’instant. Je sors, énervée comme jamais et ouvre le capot. Ca fume. Ouh, ça ne sent pas bon. Ça pue même. Je referme et regarde dans le vide. Je vois, à 100 mètres un garage ! Alléluia, Dieu existe ! Je retourne dans ma voiture et tente de remettre le contact. Refus total de ma petite poubelle jaune. Je sors, tient fermement la portière dans ma main gauche et la droite tient le volant. Et je pousse. Et je pousse ! Je grogne, elle roule ! Un cri de victoire m’arrache la gorge. Certains lèves tôt me dévisagent :

« Vous voulez ma photo ou quoi ? Bande de blaireaux ! »

Je continue de pousser. J’arrive enfin dans la cour du garage et trottine jusqu’à la porte. Je tambourine comme une dingue.

« y’a quelqu’un ?! OUVREZ PUTAIN ! »

Okay, il est 6h30 du matin. Mais c’est leur boulot, non ? Je continue à tambouriner quand la porte s’ouvre sur un type qui a l’air mal réveillé.

« Salut mec ! Putain, t’es mon seul espoir. J’ai passé une journée de merde, si tu m’aides, j’te paie en cash ! »
Il a face à lui une fille couverte de perles de sueur, décoiffée, habillée comme si elle avait fait la fête toute la nuit.Heureusement qu'il ne voit pas encore ma jolie culotte licorne. Un conseil, me fait pas chier mec, j'suis pas du matin.


(c) AMIANTE
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Dumas
Promises, they are overrated
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 574
Multicompte(s) : Elisa Dassault (ft. Emma Watson)
Avatar + © : Vinnie Woolston + @.nyx
Âge : Né le 25 mars 1989. Faites le calcul!
Métier/Etudes : Mécano
All of me :
My lips feel warm to the touch but my words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise

RPs en cours:
-
-
-
Dim 11 Juin - 18:04
Julia & Gabriel

Je préfère me faire rare et produire l’effet d’une Ferrari.


Il n'a pas fermé l’œil de la nuit, Gabriel. Pris d'une insomnies, cerveau qui ne veut pas se mettre en pause, pensées qui partent dans tous les sens, impossible pour le trouver le sommeil. Le mécanicien ne cesse de se mouvoir, encore et encore dans son grand lit, cherchant désespérément Morphée, en vain. Il voit les heures filer sur son réveil, lentement, mais sûrement. Et il ne cesse de penser Gaby. Penser à elle, à la nuit qu'ils ont passé. Son parfum imprégnant encore les draps. Erreur qu'il n'a pu s'empêcher de commettre, sachant pertinemment qu'il le regretterait par la suite. Parce que maintenant, il est pris au piège le brun. De ses yeux, de son sourire, de sa peau. D'elle toute entière. Elle hante ses pensées, hante ses nuits. Une putain de torture qui l'empêche de s'endormir.... jusqu'à ce que son corps, épuisé, finisse par lâcher prise vers cinq heures du matin. Autant dire que le fracas, une heure trente plus tard, le réveil en sursaut. Dans les vapes, Gabriel ne percute pas tout de suite, se demande ce qui lui arrive. Jusqu'à percevoir une voix féminine. Il hésite un instant, mais la demoiselle ne semble pas vouloir démorde et risque bien de camper là toute la journée s'il le faut. S'extirpant difficilement du lit, Gabriel enfile un pantalon de jogging et se dirige, au ralenti, vers l'entrée. La porte s'ouvre sur une jeune femme débraillée, en sueur, les cheveux en bataille. Autant dire que cette vision de si bon matin lui fait avoir un mouvement de recul dû à la surprise. « Vous allez me jeter un sort sinon ? » qu'il balance pour plaisanter, un sourire en coin, encore à moitié endormi. Faut dire qu'elle a vraiment l'allure d'une sorcière. Gabriel jette un coup d’œil à sa montre et s'apprête à rétorquer qu'il n'ouvre pas avant huit heures.. Quand ses yeux se posent sur la voiture juste derrière la jeune femme débraillée, lui faisant esquisser une légère grimace. « Une seconde » qu'il lance avant de refermer la porte, ne permettant pas à la brune de protester, la laissant ainsi en plan à l'entrée de son appartement. Le mécanicien en profite pour enfiler un t-shirt gris et des baskets, avant d'aller ouvrir le rideau de fer de l'intérieur qui se situe un peu plus loin vers la droite. Sans un mot et surtout sans un regard pour la demoiselle, Gabriel se dirige vers la pauvre Citroën qui semble en piteux état et ouvre son capot. Nouvelle grimace. « C'est quand la dernière fois qu'vous avez fait l'entretien ? » qu'il demande, pivotant son visage vers la jeune femme

AVENGEDINCHAINS

_________________


Cop radio screaming, noise and tears, dead on the TV and then there's you. It's fucked, it's crazy, I can't concentrate,
I just see your outline...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [TUTO] Faire des socles
» HAITI :LE DEUX CHARGES EST DEVENU UN LIQUIDE RARE ET PRECIEUX POUR NOS VIEUX !
» Faire des arbres?
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Tutoriel] Une gourde sympa à faire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: