Gabea ⚜ Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 16 Juil - 13:52

Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
⚜ Gabriel & Elea ⚜

Debout devant son miroir, la belle se perd dans ses pensées. Elle regarde ses cheveux qu'elle décide de relevé à l'aide d'une baguette, elle repasse de la main son caraco noir qui n'en a pas besoin puis prend son rouge à lèvre préféré, celui d'un rouge éclatant avant de le déposer sur ses lèvres. Elle se regarde brièvement, elle n'est pas parfaite, elle le sait mais elle s'en contentera. Elle se regarde en gros, elle se regarde de lui parce que dans le miroir, elle ne peut plus se regarder dans les yeux. Durant toute sa vie, elle a toujours suivie son instinct, elle a toujours été un peu la douce rebelle de la famille. Mais quand on n'y pense, elle était bien loin d'être un caïd. Elle imposait ses idées et elle n'avait jamais rien fait qui puisse blesser les autres avant la semaine dernière. Enfin blesser était un grand mot puisque Jack ne savait rien de ce qu'elle fait. Il était en déplacement alors l'absence de la brune était passée inaperçu. Seule Lea savait, enfin elle savait que Gabriel n'était pas qu'un ancien patient mais Elea avait bien trop honte pour lui en dire plus sur la soirée. Alors elle avait menti. Elle avait dit qu'ils avaient simplement bu un verre et discutés. Et aussi qu'il ne l'a laissée pas aussi indifférente qu'il devrait. Lea n'est pas stupide non plus.

Depuis, Elea n'avait cessé d'enchaîner les heures à l'hôpital, elle évitait un peu tout le monde et surtout lui. Ils avaient l'art de se tomber dessus et elle ne voulait pas prendre le risque. Et puis, elle ne savait pas mentir alors préparer un mariage dans lequel elle croit de moins en moins devenait de plus en plus compliqué. Et dire la vérité était juste impensable. Elle avait été trop loin avec Gabriel, elle devait l'oublier et reprendre sa vie comme elle était avant, avant lui. Cette pensée la faisait sourire, si seulement c'était aussi simple la brune dormirait bien mieux. Quoiqu'il en soit, elle ne pouvait plus vivre ainsi, enfin survivre. Comme toujours Lea était là pour lui trouver des idées et quoi de mieux que le cinéma, un bon moyen de sortir et de ne voir personne plongé dans l'obscurité de la salle.

La brune eu un sursaut en entendant l'interphone sonnée et quelques secondes plus tard, la joie joyeuse de sa meilleure amie résonnait. Elle attrapa rapidement son sac à main avant de descendre. Les filles comptaient faire le chemin à pied et malgré le programme qui était d'aller au cinéma, Elea sentait que Lea lui cachait quelques choses et cela ne présageait rien de bon. Mais la brune ne voulait pas partir négative et décida de ne pas s'attarder sur ce détail. Depuis aussi petite qu'elle se souvienne le cinéma avait toujours eu une place précise dans le coeur de la belle, surtout les films assez gore, faut le dire. Et pour la première fois, elle n'arrivait même à se plonger dans celui-ci. La séance s'était achevée, la lumière était revenue, comme toujours les filles débattaient sur le film et Lea avait analysé tous les détails un peu mal fait du film, toutes ses petites choses qui font qu'il n'est pas "crédible". Elles étaient là, comme deux adolescentes devant le cinéma. Quand soudain le coeur de la belle s'était emballée, il était prêt à sortir de sa poitrine, elle était mal, très mal.. Ses yeux s'étaient baissées mais ils avaient croisés les siens avant. C'était inutile, chacun avait très bien vu l'autre mais qu'allait-il se passer maintenant ?
⇜ code by bat'phanie ⇝
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Dumas
Promises, they are overrated
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 572
Multicompte(s) : Elisa Dassault (ft. Emma Watson)
Avatar + © : Vinnie Woolston + @.nyx
Âge : Né le 25 mars 1989. Faites le calcul!
Métier/Etudes : Mécano
All of me :
My lips feel warm to the touch but my words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise


Dim 16 Juil - 20:10

Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
Elea Martins & Gabriel Dumas
Une semaine s'est écoulée depuis qu'il a franchi le cap avec Elea. Une semaine qu'il a passé seul, essayant d'oublier ce moment en vain. Impossible pour lui de faire une chose pareille. Depuis le temps qu'il en crevait d'envie ! Et il faut bien le dire, cette nuit là, malgré l'alcool et malgré le dérapage avec Lea, avait été parfaite. Comment effacer un tel moment de sa mémoire ? Impossible. Il avait essayé pourtant. Avait tenté de se changer les idées. De voir d'autres filles, mais ça n'avait servi à rien. Pourtant, Gabriel sait qu'il ne peut rien espérer de la jeune femme. Il ne peut pas se permettre d'aller plus loin, d'entamer une relation avec elle. Non pas parce qu'elle est fiancée – détail qu'il ignore d'ailleurs – mais parce qu'il ne veut pas lui imposer sa maladie qui n'ira qu'en s'aggravant au fil du temps. Il ne veut imposer ça à personne. Voilà pourquoi le mécanicien ne se pose pas et préfère enchaîner les histoires éphémères. Mais il doit bien avouer que cette infirmière, il l'a dans la peau et ce, depuis le premier regard qu'il a posé sur elle. Quand il est avec une autre femme, c'est plus fort que lui, il ne peut s'empêcher de penser à la brune, et se demander ce qu'elle est en train de faire... Oh bien sûr, il aurait pu l'appeler ou lui envoyer un texto. Mais il n'a rien fait Gabriel. Silence radio depuis plus d'une semaine. Tout comme elle d'ailleurs. Peut-être est-elle passée à autre chose ? Peut-être devrait-il en faire autant ? Oui, c'est sûrement ce qu'il y a de mieux à faire... mais la tâche s'avère plus ardue qu'il ne l'aurait cru...

Besoin d'air, Gabriel décide d'aller faire un tour dans les rues de Paris, se balader où ses jambes le mèneront. Peut-être ira-t-il se promener au parc de la bute Chaumont.. Quoique ce n'est peut-être pas une bonne idée puisque c'est à cet endroit que ses lèvres ont rencontrées celles d'Elea pour la première fois... Non, vaudrait mieux choisir un autre endroit ! Peut-être poussera-t-il jusqu'à chez Emilio. Perdu dans ses pensées, Gabriel fend la foule qui sort du cinéma du coin. Clope au bec, l'air un brin mauvais garçon, quelques regards féminins se tournent vers lui. Et notamment un, bien qu'il lui faut quelques secondes pour percuter. Leurs regards se croisent, instant fugace, bref, alors que la brune finit par baisser la tête. Mais Gabriel ne peut pas se contenter de passer à côté d'elle et faire comme si elle n'était pas là. Impossible. Peut-être doit il changer de trottoir ? Après tout, vu comment elle agit, elle ne semble pas encline à lui parler ou même vouloir le voir... Mais c'est trop tard car déjà Lea le repère et lui fait un grand signe de la main accompagné d'un coup de coude peu discret vers l'infirmière... Inspirant un grand coup, Gabriel finit par se diriger vers elle, et, une fois à leur auteur, affiche un grand sourire. « Salut les filles » qu'il lance avant de faire la bise à Léa qui s'accroche à lui, puis Elea. « Vous sortez du ciné ou vous y allez ? » qu'il demande, pour faire la conversation, alors qu'il ne peut s'empêcher de focaliser son attention sur la belle infirmière, oubliant presque la blonde à ses côtés.

16/07/2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________


Cop radio screaming, noise and tears, dead on the TV and then there's you. It's fucked, it's crazy, I can't concentrate,
I just see your outline...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Dim 16 Juil - 20:40

Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
⚜ Gabriel & Elea ⚜

Est-ce que c'était un coup de Lea ? Après tout c'était bien le genre de son amie, une amie qui risquait de ne plus en être une très longtemps. Quoique la pauvre ne pouvait deviner ce que le brune refusait de lui dire. Elle avait essayé de faire parler Elea mais c'était en vain, la brune avait menti. Et si son amie l'avait su, le retour de baton était peut-être bien mérité. Elea ne pouvait que se poser la question. Quand on y pense quel était le pourcentage de chance pour qu'ils se retrouvent au même endroit à une heure pareille ? Le voir était ce qu'elle redoutait le plus. Elle ne savait pas comment elle devait se comporter avec lui. Est-ce qu'elle regrettait cette nuit ? Est-ce qu'il regrettait cette nuit ? Oui des milliers de questions étaient passer par la tête de l'infirmière. Des questions dont malgré ses efforts, elle n'avait pas la réponse. D'un côté, elle ne pouvait pas regretter d'avoir fait ce que son coeur lui disait de faire depuis quelques temps mais il y avait Jack. Jack qui était un secret, Jack dont Gabriel ne savait rien et ne devait rien savoir. Elle était consciente du type de femme dont elle allait hérité l'image si il le savait et elle ne voulait pas être ce genre de femme, pas dans ses yeux à lui. Le revoir, elle en mourrait d'envie mais pas maintenant, pas comme cela et encore moins quand Lea l'appelle alors qu'elle vient de baisser le regard pour tenter de l'éviter. Naturellement son regard se fixe dans celui du jeune homme alors qu'il les salue. La sensation de ses lèvres sur sa joue lui faisait ressentir à nouveaux les sensations de cette fameuse nuit, des sensations fortes et rassurantes à la fois. Mais elle ne devait pas s'égarer, elle devait faire comme-ci rien n'était au moins devant Lea, elle ne devait pas comprendre. Et la brune espérait que le jeune homme en face d'elle ne fasse pas de gaffe. Elea ne disait rien, elle lui souriait timidement comme une adolescente qui vient de croiser son coup de coeur du moment. Elle était gênée. En même temps, elle n'avait pas besoin de parler, Lea tenait la conversation toute seule, racontant à Gabriel qu'elle avait été obligé de voir un film d'horreur pour faire sortir son amie qui ne voyait plus la lumière du jour depuis quelques temps. Cette fois, c'était à Elea de donner un coup beaucoup plus discret à Lea. Etait-elle obliger de préciser tout cela ? « Oui enfin après un service de 12h, je connais peu de monde qui aurait envie de sortir pour boire » Avait-elle dit d'une voix douce et posée. Elle souriait à son amie avant de se tourner vers Gabriel, espérant pouvoir changer de conversation. « Et toi ? Tu guettes souvent les gens qui sortent du cinéma ? » La brune avait décidé d'utiliser un ton amusée mais au fond, elle voulait seulement savoir si une fois de plus le destin les avaient mis sur le même chemin.
⇜ code by bat'phanie ⇝
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Dumas
Promises, they are overrated
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 572
Multicompte(s) : Elisa Dassault (ft. Emma Watson)
Avatar + © : Vinnie Woolston + @.nyx
Âge : Né le 25 mars 1989. Faites le calcul!
Métier/Etudes : Mécano
All of me :
My lips feel warm to the touch but my words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise


Sam 29 Juil - 11:53

Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
Elea Martins & Gabriel Dumas
Sept jours qu’il ne fait que penser à elle. Penser à ses courbes, son corps nus contre le sien… des jours qu’elle hante ses pensées. Sept jours qu’il pèse le pour et le contre pour prendre de ses nouvelles, commence à écrire un texto et finit par se raviser. Après tout, si elle voulait le revoir, ne l’aurait-elle pas contacté ? Et voilà que Gabriel tombe nez à nez avec elle, en pleine rue, alors qu’il se contentait de marcher sans but précis, simplement pour prendre l’air. Combien de chance y’avait-il pour que cela arrive ? Combien de chance pour que, dans Paris, il tombe sur la fille qui le fait craquer ? Autant dire que les probabilités sont proches de zéro… et pourtant, le voilà face à Elea. Elea radieuse. Elea qui éclipse toutes les autres filles aux yeux du mécanicien. Mais il joue l’indifférent le brun. Fait comme si cette rencontre fortuite ne le perturbait pas plus que ça. Gabriel lui fait la bise, ainsi qu’à son amie Léa. Pourtant, il ne lâche pas – ou presque – l’infirmière des yeux. Sonde le moindre de ses gestes, la moindre de ses expressions. Et il tique, Gabriel, sur l’attitude qu’elle arbore. Gênée ? Mal à l’aise ? Il ne saurait dire mais il mettrait sa main à couper qu’elle voudrait être n’importe où sauf ici en cet instant. Et l’ultime question vient balayer toutes les autres dans la tête du mécanicien : pourquoi ? Pourquoi cette attitude ? Regrette-t-elle ce qu’ils ont fait ? Dans ce cas, pourquoi l’a-t-elle suivi jusque chez lui ? Et c’est Lea qui prend la parole, Gabriel ne l’écoutant qu’à moitié. Mais il tique tout de même sur le fait que l’infirmière aime les films d’horreur. « Les films d’horreur ? J’connais pas beaucoup de filles qui aiment ça » qu’il répond, affichant un sourire alors qu’il fixe Elea. Gabriel est surpris par cette révélation, mais dans le bon sens du terme. Il n’aurait jamais imaginé que cette brunette, qui semble si douce et fragile, puisse aimer ce genre de film. Il tique aussi, sur le fait qu’elle n’a pas mis le nez dehors depuis une semaine. Depuis qu’ils ont couché ensembles… Doit-il y voir un signe ? Il ose l’espérer Gabriel, jusqu’à ce que son espoir s’envole en fumée quand Elea justifie cette attitude par un trop plein de travail… Déçu, le sourire de Gabriel s’efface doucement. « Evite de te surmener quand même » qu’il lance, plantant ses yeux dans ceux de la brune. Mais c’est Léa qui prend la parole. « C’est ce que je lui ai dit, mais elle m’écoute pas ! »

Elea se tourne vers Gabriel, change de conversation l’air de rien. Le brun esquisse un sourire en coin, lorsqu’elle tente une pointe d’humour. « Ouai, ça m’arrive des fois de guetter mes futurs conquêtes comme ça mais, pas ce soir. Là, c’est un pur hasard ! » qu’il finit par répondre sur le même ton qu’elle. « Le hasard fait parfois bien les choses » finit par lancer Léa alors qu’elle les observe tour à tour, loin d’être discrète.  Et durant ce laps de temps, Gabriel se demande si Eléa lui a parlé de leur nuit… « Merde, j’suis en retard ! » qu’elle lance à la volée, tout en regardant son téléphone. « J’vous laisse. Gabriel, tu pourras ramener Elea ? » mais elle ne lui laisse pas le temps de répondre que déjà elle fuit à grande enjambée. Pris de court, Gabriel l’observe s’éloigner bouche bée, avant de se tourner vers Elea. « Elle l’a fait exprès hein ? » qu’il demande en sachant très bien que la réponse est oui. Et après quelques secondes de silence, alors qu’il plante ses prunelles dans celles de la jeune femme, il s’empresse d’ajouter : « Bon… Tu veux aller quelque part ? Boire un coup ? On peut aussi marcher. Ou alors, tu préfères p’tete rentrer chez toi avec ta journée de douze heures… »

29/07/2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________


Cop radio screaming, noise and tears, dead on the TV and then there's you. It's fucked, it's crazy, I can't concentrate,
I just see your outline...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 14 Aoû - 16:50

Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
⚜ Gabriel & Elea ⚜

Contrairement à lui, elle essayait de fuir son regard tout en sentant les yeux du beau brun sur elle. A sa remarque sur les films d'horreur elle avait simplement sourit. Il faut dire qu'elle n'avait pas besoin de parler quand Lea était là. Elle s'était empresser de préciser l'amour de la brune pour ce genre de films. Il est vrai que ce n'est pas un genre de film très populaire dans la gente féminine -quoiqu'on aime tous se blottir contre un homme pour les regarder- mais Elea s'en amusait. Elle qui malheureusement savait à quoi ressemblait le sang ou la douleur était rarement prise de peur devant ses films et puis elle aimait la montée d'adrénaline qu'elle ressentait. Oui, je sais, quand on l'observe face à Gabriel, ça ne se voit pas. Mais c'est tellement différent si vous saviez. La brune le sent, il n'était ni un divertissement, ni un coup d'un soir comme cela. Enfin si, mais elle ne le ressent pas comme ça. Pour tout vous dire, personne ne serait vous dire ce qu'elle ressent, même pas elle. « et je t'ai déjà dit que j'allais très bien » C'était à Lea qu'elle avait répondu, Lea à qui elle réussissait à mentir facilement. Gabriel aurait probablement vu dans son regard le mensonge alors que son amie était déjà passé à autre chose.

Changer de conversation, c'était le meilleur moyen pour ne pas parler d'elle. Pour que Gabriel ne se pose pas de questions sur elle. Une infirmière qui travaille beaucoup, ce n'est pas très surprenant dans notre pays mais une infirmière qui se porte volontaire pour prendre les heures de ses collègues pour éviter de penser à un homme avec qui elle a couché et qui n'est pas son petit ami, c'était beaucoup moins courant. D'ailleurs à ce sujet, la belle savait que Lea était le genre de fille capable de faire la gaffe comme on dit. Et une idée lui avait traversé l'esprit, dire à Gabriel qu'elle était fiancée. Cette idée fût rapidement balayé, elle avait beau ne pas le connaitre par coeur, elle ne voulait pas qu'il voit en elle, une femme facile ou une femme desespéré qui trompe son petit ami. Après tout, chacun est libre de ses choix, non ? Même si la belle ignore comment réagirait sa famille si elle décidait de rompre avec Jack. Quoiqu'il en soit, ce n'était le sujet du moment. Et puis, elle n'eut pas vraiment le temps de revenir de ses pensées que son amie avait pris la poudre d'escampette. « en effet .. » La brune ne savait pas quoi dire, ni quoi faire. Par chance, Gabriel pris la parole et maintenant qu'il n'était que tout les deux, elle ne pouvait plus reculer, ni compter sur le côté bavarde de Lea pour garder le silence. Elle avait levée les yeux vers lui et s'était presque noyé dans son regard. « Je connais un parc pas très loin, peut-être à une dizaine de minutes de marche, ça te tente ? » Ce parc, elle l'avait découvert par hasard en se baladant un soir avec Jack. Si lui avait détester, elle l'avait adoré pour les même raisons, il était calme, doux, un peu éloigné de la folie parisienne mais avec une vue imprenable. Elle lui souriait avant de reprendre la parole. « Je crois qu'on doit parler, non ? »

⇜ code by bat'phanie ⇝
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Gabriel Dumas
Promises, they are overrated
avatar
Date d'inscription : 19/03/2017
Messages : 572
Multicompte(s) : Elisa Dassault (ft. Emma Watson)
Avatar + © : Vinnie Woolston + @.nyx
Âge : Né le 25 mars 1989. Faites le calcul!
Métier/Etudes : Mécano
All of me :
My lips feel warm to the touch but my words seem so alive. My skin is warm to caress. I'll control and hypnotise


Ven 18 Aoû - 12:35

Le cinéma ne dit pas autrement les choses, il dit autre chose.
Elea Martins & Gabriel Dumas
Il ne pensait pas tomber sur la jeune femme. Pas ce soir. Lui qui justement, avait décidé de sortir prendre l'air pour éviter de trop penser à aller, penser à leur nuit à deux, voilà qu'il tombe nez à nez avec elle... et Léa. A croire que l'une ne peut vivre sans l'autre. Mais il est content, au fond, Gabriel. Content de voir Elea, alors que cela fait des jours qu'il hésite à lui envoyer un texto, se disant que si elle voulait le revoir, elle l'aurait déjà contacté... Face à la jolie infirmière, Gabriel garde contenance, fait comme si de rien était. Sauf qu'intérieurement, c'est le bordel. Un foutoir pas possible alors que son cœur bat un peu plus vite. Et il ne peut s'empêcher de la regarder le brun. L'analyser, la dévorer des yeux. Elle est belle. Affreusement belle. Beaucoup trop belle. Putain, il l'a dans la peau, c'est indéniable. Jamais une femme n'avait eu cet effet sur lui. Jamais. Léa ouvre la bouche, répond à la place de son amie. C'est qu'il l'avait presque oubliée la blonde, le mécanicien. Et à croire qu'elle a lu dans ses pensées, la demoiselle finit par s’éclipser sans leur permettre de réagir, les laissant ainsi tous les deux en tête à tête. Pas très subtile comme technique, mais Gabriel ne peut pas ne pas la remercier silencieusement.

Se tournant vers Elea, il lui demande ce qu'elle souhaite faire. Rester avec lui, ne serait-ce qu'un court instant, ou bien rentrer chez elle pour être tranquille. Intérieurement, Gabriel espère secrètement qu'elle choisira la première option, même s'il a des doutes quant au fait qu'elle souhaite rester en sa compagnie. Et quand la jeune femme parle d'un parc non loin d'ici, leur permettant ainsi de discuter tranquillement, le mécanicien ne peut pas s'empêcher de sourire de satisfaction, tout en hochant la tête en guise de réponse, avant qu'ils ne se mettent en route côte à côte. D'abord silencieux, c'est finalement Elea qui prend la parole en premier. Parler. Gabriel n'est pas très doué pour ce genre de chose. Et surtout, il ne voit pas trop de quoi ils pourraient parler concernant ce qu'il s'est passé entre eux. Mais si c'est ce qu'elle veut... « La nuit qu'on a passée ensembles ... » qu'il commence, pas vraiment sûr de savoir comment formuler les choses correctement. « J'veux qu'tu saches que j'ai pas agi sous alcool. » qu'il confesse de manière assez maladroite. Car même si le brun avait bu plus de raison, il était en pleine possession de ses facultés physiques certes, mais aussi et surtout mentales. Mais du côté de Elea, il n'est pas sûr que ce soit le cas. Redoute qu'elle regrette ce qu'ils ont fait. Pourquoi voudrait-elle en parler sinon ? « Et surtout j'regrette pas. J'en avais envie. » qu'il termine d'une voix plus ferme, avant d'oser un regard vers la jolie brune.

29/07/2017
⇜ code by bat'phanie ⇝

_________________


Cop radio screaming, noise and tears, dead on the TV and then there's you. It's fucked, it's crazy, I can't concentrate,
I just see your outline...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La mort la plus lente de tout le cinéma : Sortez le pop-corn
» L'ambassadeur Fritz Cinéas précise
» Allons au cinéma ce soir...
» Les couples célèbres du cinéma
» Le printemps du cinéma

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: