Il faut oser d’abord, doser ensuite. #3L

 :: Les RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Lun 27 Mar - 0:40
Si le monde appartient réellement à ceux qui se lèvent tôt, t'es vraiment mal barrée ma pauvre fille. C'est la première remarque tu te faisais alors que tu émergeais lentement de ton lit, il devait être aux alentours de quinze heures et ton radio-réveil venait de lancer une chanson des Casseurs Flowteurs.
Le réveil était dur, tu t'étais couchée alors que le soleil venait de se lever et tu te traînais désormais en direction de la cuisine, bien décidée à te préparer un bon café pour te réveiller...
Autant dire que tu n'allais pas faire grand chose aujourd'hui, tu n'avais rien de prévu d'ailleurs, rien jusqu'à ce soir... Tu attendais sagement la venue de Louise, non pas que tu sois en manque, loin de là, mais tu avais simplement envie de passer un peu de temps avec elle, de passer une belle soirée en tête à tête avec cette jolie blonde avec qui tu t'entends si bien.
Les heures passèrent, tu enchaînais les cafés et tu t'étais grillée deux joints en matant des émissions stupides à la télé. Oui, ce n'est pas rare de te voir glander ainsi certains jours, ça te fais d'ailleurs le plus grand bien et c'est grâce à ça que tu arrives à tenir le coup le reste de la semaine.
L'heure tournait et tu décidais d'aller prendre une douche et d'enfiler une tenue décente juste avant l'arrivée de ton amie, c'est alors que ton téléphone se mit à vibrer, t'informant que tu venais de recevoir un texto de ta colocataire. "Intéressant !" prononça-tu en apprenant qu'elle allait finalement passer la soirée à l'appartement. Tu ne pris même pas la peine de l'informer du programme de la soirée, elle s'en rendrait compte bien assez tôt de toute façon. Ce soir, tu avais prévu de jouer à action ou vérité avec Louise, tu avais d'ailleurs fait le plein d'alcool la veille en prévision de cette soirée, autant dire que ça risquait d'être fort sympathique de pouvoir compter une autre joueuse de plus.
Tout était fin prêt, il ne manquait plus que les deux jeunes femmes, la sonnerie ne tarda pas à retentir. "J'arrive !" Tu t'empressais d'aller ouvrir la porte à ton amie, lui adressant un joli sourire avant de l'enlacer affectueusement. "Hey Louise !" Tu refermais finalement la porte derrière elle et tu allais t'installer sur le canapé. "Lison sera là finalement, ce sera bien plus sympa de jouer à trois plutôt qu'à deux !" Ta colocataire devait arriver d'un instant à l'autre, la partie allait bientôt pouvoir commencer.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Mer 29 Mar - 13:46
Il faut oser d'abord, doser ensuite #3L
EXORDIUM.
Je n'aime pas ce genre de journée, celles où on sait ce que l'on fait le soir et que surtout on a envie d'être le soir. Durant cette journée, on est là, à attendre que le temps passe. On a l'impression qu'on en finira jamais d'attendre. En plus de ça, je me suis levé tôt ce matin, je ne me sentais pas très bien, j'ai faillit appeler Julien, à quatre heures du matin il n'aurait sûrement pas accepté que je fasse ça et je m'en serais voulu, de l'avoir réveillé mais aussi de l'avoir appeler. Depuis notre divorce je ne fais que ça l'appeler car je n'ai pas confiance en moi, c'est toujours lui qui me disait de foncé et encore aujourd'hui j'ai besoin qu'il me le dise. Mais je ne lui parle que de la partie professionnel, je ne lui parle jamais de la sphère privée, contrairement à lui. C'est aussi pour ça que je ne l'ai pas appelé ce matin, je ne voulais pas qu'il se plaigne que j'avais réveillé son énième petite amie dans son lit depuis que nous ne sommes pas ensemble. Il va vraiment falloir que je trouve une nouvelle personne me confier et ne plus l'appeler, il est de l'histoire ancienne, même si cette histoire a duré une dizaine d'années. Je ne sais pas comment il a fait pour tourner la page aussi vite, même si moi-même je n'en pouvais plus d'être avec lui, je ne me suis pas remise avec quelqu'un quelques jours après le divorce. Bon d'accord j'ai quand même été voir ailleurs pour profiter de ma liberté et cette liberté elle s'appelle Laetitia. D'ailleurs c'est chez elle que je vais ce soir. J'ai vraiment hâte, c'est pour cela que la journée n'avance pas. J'aime aller chez elle pour ce que j'y fais, j'aime lorsque le temps d'une soirée elle me fait oublier tous mes problèmes du quotidien. Lui parler de mes problèmes ? Hors de question, ce n'est pas ce rôle et je n'ai pas envie de le lui donner. Je ne veux pas qu'elle s’apitoie sur mon sort, si elle sait déjà que je suis divorcée c'est déjà un grand début et c'est bien assez. Je n'aime pas m'ouvrir aux gens. Même si je pense qu'elle ne me jugera pas, c'est difficile de parler de tout ce que j'ai vécu et de tous mes problèmes. Comment lui dire que je suis obsédé par l'envie d'avoir un enfant ? Que j'ai quitté mon mari car j'étais fatigué d'essayer d'en avoir un avec lui et que rien ne se passait. Elle me prendrait pour une folle alors autant ne rien dire.
Le soir étant enfin arrivé, j'ai pu prendre une douche avant de partir chez Laetitia. J'ai pris ma voiture et j'ai conduis jusqu'à chez elle. De chez moi, j'ai pris une bouteille d'alcool, je sais qu'elle doit en avoir et sur le coup je n'ai rien trouver d'autres à amener. C'était une bouteille que l'on m'avait offert il y a quelques temps, mon meilleur ami était passé à l'appartement avant pour fêter mon divorce et nous n'avions pas pris le temps de la boire. Je sonne à sa porte, elle m'ouvre quelques secondes après, elle devait m'attendre, je ne pense pas être en retard pour autant, sinon je rejetterais la faute sur la circulation dans la ville, paris aux alentours de vingt heures c'est vraiment la mort. Elle m'accueille les bras grand ouvert, on s'enlace, j'aime l'avoir dans mes bras. Je sens son odeur, son parfum que j'ai senti si souvent déjà. « Salut ! » Je lui tend la bouteille d'alcool. « T'en fais ce que tu veux, je veux juste ne plus la voir chez moi »lui dis-je le sourire aux lèvres. Je fais un peu comme chez moi alors je m'assois sur le canapé. Elle me dit que Lison sera là ce soir. Mon sourire s'efface un peu, j'espère qu'elle n'y a pas fait attention, ce soir je voulais être avec elle, juste avec elle. Lison, je la connais de vue, c'est la colocataire de Laetitia, j'ai eu la chance de la croiser dans l'appartement. Après nous n'avons jamais fait de soirée toutes les trois, nous allons voir ce que ça donne. « Pas de problème ! »
   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
Invité
Sam 1 Avr - 12:19

Il faut oser d'abord, doser ensuite #3L

  Lison était clairement épuisée. Elle n'avait quasiment pas dormi de la nuit, réveillée par ses cauchemars récurrents depuis la mort de son père deux ans auparavant. Cela l'avait tenue éveillée pendant ce qui lui avait semblé être une éternité. Quelques heures en vérité, mais les quelques heures entre deux heures et six heures trente étaient longues quand on les passait les yeux ouverts à fixer l'obscurité, tout en tentant de sortir de sa tête les images horribles d'un cauchemar à peine terminé. Elle avait failli, appeler Martial, elle avait déjà fait défilé ses contacts jusqu'au M quand elle s'était ravisée. Elle voulait l'entendre la rassurer mais avait préféré laisser son meilleur ami profiter de sa nuit. L'appartement était silencieux, Laetitia devait dormir paisiblement de l'autre côté de la cloison. Pour se calmer, elle s'était tout simplement levée et s'était positionnée à la fenêtre pour griller une cigarette, puis une deuxième et une troisième quelques minutes plus tard. Elle avait finalement réussi à s'endormir une dizaine de minutes avant son réveil. La journée de travail avait été compliquée, Lison avait lutté toute la journée pour ne pas s'endormir. Tachant de faire tout son possible pour rester concentrée et ne pas mélanger les commandes des clients. Elle était à la base, censée avoir un rendez-vous le soir, mais elle tenait à peine debout, elle avait donc annulé. Tant pis, elle en aurait bien un autre un autre jour. De toute façon, elle ne cherchait pas vraiment l'amour avec ce rendez-vous.

Quand elle sortit du travail, elle attrapa son téléphone et envoya un bref message à Laetitia pour la prévenir qu'elle rentrait d'ici quelques minutes. Elle priait pour que sa coloc soit de bonne humeur et accepte de faire le repas du soir. Elle n'avait clairement pas envie de s'installer dans la cuisine pour préparer à manger.

Quand elle entra dans l'appartement, elle fut à moitié surprise d'entendre plusieurs voix. Il n'était pas vraiment rare que Laetitia ramène du monde, des filles souvent. Ça n'avait jamais dérangé Lison, elle aussi ramenait régulièrement des hommes et des amis. Leur appartement se transformait régulièrement en moulin quand on y pensait.

Elle sourit poliment en voyant Louise Klein. Elles ne se connaissaient pas plus que cela à vrai dire. Elles s'étaient déjà croisées quand elle était là avec Laeti, avaient discuté mais n'avaient jamais réellement fait connaissance. Quand son regard tomba sur les bouteilles d'alcool déjà sorties, Lison se dit que la soirée n'allait pas être vraiment calme. Bien elle n'aurait qu'à manger un bout et aller tranquillement dans sa chambre, laissant ainsi les deux filles à leur soirée. Cependant l'air ravi sur le visage de sa coloc lui laissait penser qu'elle ne pourrait pas décider aussi facilement de son programme.

-Salut ! Contente de te voir Louise, dit-elle en posant sa veste sur une chaise. Vous allez bien ?
(c) black.pineapple
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Anastasia ∆ Oser d'abord, doser ensuite.
» Anastasia ∆ Oser d'abord, doser ensuite.
» Déficit Français , il faut oser.
» Pour se trouver il faut d'abord savoir se perdre [PV Higuen]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
All of me :: Les RPs-
Sauter vers: